Archives par mot-clé : Transmédie

Le Livre de Thezeo. Traduction anonyme du XVe siècle du ‘Teseida’ de Boccace

Le Livre de Thezeo. Traduction anonyme du XVe siècle du ‘Teseida’ de Boccace 

Gabriel Bianciotto

Turnhout : Brepols, 2017 (Bibliothèque de Transmédie, BITAM, 5), 824 p.
ISBN: 978-2-503-57573-5

 

Le texte de la version française du Teseida, Le livre de Thezeo, est conservé dans quatre manuscrits et un fragment. Le présent travail présente la première édition critique de la traduction française du livre du jeune Boccace.

Le jeune Boccace a tenté, en composant son très étrange poème Teseida delle nozze d’Emilia, de rivaliser avec les épopées antiques de Virgile ou de Stace, tant par le thème choisi (l’affrontement de héros mythiques des légendes grecques dans un monde fréquenté par les dieux) que par le volume du texte, cherchant à calquer l’Enéide pour ainsi dire au vers près, et avec de nombreux et importants emprunts à la Thébaïde de Stace.

Le Livre de Thezeo, traduction française du Teseida, est en très grande partie inédit. Il est connu surtout par les splendides enluminures du manuscrit 2617 de Vienne (W1), souvent décrites et reproduites, et la beauté du décor justifie les nombreuses études auxquelles il a donné lieu. Mais si certaines recherches mettent en parallèle – au moins sommairement – l’étude du texte et celle des illustrations, l’approche textuelle est demeurée très superficielle. Le présent travail fournit la première édition critique du Livre de Thezeo et présente une étude complète de sa tradition textuelle et du travail du traducteur français.

Gabriel Bianciotto, professeur honoraire de l’Université de Poitiers et ancien directeur du Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévale, est éditeur de textes et spécialiste de la réception de Boccace en France à la fin du Moyen Âge.

 

Table of Contents

Avant-Propos

Teseida et Livre de Thezeo
Les manuscrits du Livre de Thezeo
De la légèreté de quelques hypothèses
Le modèle du traducteur
Essai de hiérarchisation des manuscrits du Livre de Thezeo
Formes de la source italienne
Les gloses boccaciennes
L’intégration des gloses
Du Teseida au Livre de Thezeo
Anne de Graville
Jeanne de la Font
Établissement du texte : le manuscrit W1
Langue du ms. W1

Bibliographie

Traitement du texte

Le Livre de Thezeo
Prologue
Livre I
Livre II
Livre III
Livre IV
Livre V
Livre VI
Livre VII
Livre VIII
Livre IX
Livre X
Livre XI
Livre XII
Epilogue

Notes

Index des noms propres

Glossaire

 

La cronique et histoire des mervilleuses aventures de Appolin roy de Thir

Brepols
Sources : Brepols

Edition critique par Vladimir Agrigoroaei (sous la direction de Claudio Galderisi et Pierre Nobel).

La cronique et histoire des mervilleuses aventures de Appolin roy de Thir (d’après le manuscrit de Londres, British Library, Royal 20 C II) –

Turnhout : Brepols, 2013. – 205 p. (Bibliothèque de Transmédie – BITAM, 1)

ISBN: 978-2-503-54878-4

Apollonius, roi de Tyr aussi bien que marieur au début du roman, fuit les hommes du roi d’Antioche qui veulent le tuer à cause de son interprétation d’une devinette que le roi lui a posée. Après avoir perdu tous ses biens dans un naufrage, il est recueilli par le roi de Cyrène, qui le charge d’instruire sa fille. La princesse tombe amoureuse de son maître jusqu’au point d’en être malade ; le roi apprécie beaucoup le jeune homme et par conséquent lui donne sa fille en mariage. C’est ainsi que les aventures du protagoniste du roman peuvent se poursuivre en suivant une autre pente. Le développement narratif est condensé dans toutes les versions latines, elles-mêmes étant des traductions supposées d’une version originale grecque. C’est en France toutefois que le roman eut le plus grand succès, car parmi les traductions en langues vernaculaires se trouvent aussi huit versions françaises.

La version que nous publions ici est une traduction assez fidèle du texte latin. Intitulée d’après l’incipit « La cronique et histoire des mervilleuses aventures de Appolin roy de Thir », elle a été conservée dans un seul manuscrit, le Londres, British Library, Royal 20 C II.

Vladimir Agrigoroaei est diplômé de lettres classiques de l’Université de Bucarest en 2002 et docteur ès lettres de l’Université de Poitiers (2011), avec une thèse sur l’histoire des traductions en français au XIIe siècle. Il a collaboré à l’édition des trois volumes des Translations médiévales. Cinq siècles de traduction en français au Moyen Âge (Brepols, 2011) et a publié des articles concernant les traductions françaises médiévales et l’Apollonius de Gdansk.

Claudio Galderisi est professeur de langue et littérature française médiévale à l’Université de Poitiers (CESCM – UMR 7302).

Pierre Nobel est professeur de linguistique romane à l’Université de Strasbourg (LILPA – EA 1339).