Les portails romans de Bourgogne

Les portails romans de Bourgogne : thèmes et programmes

Marcello Angheben

Turnhout : Brepols, 2021

Art History (Outside a Series) (STAH), 479 p., 100€

ISBN : 978-2-503-58435-5

L’ouvrage examine l’iconographie de l’ensemble des portails romans de Bourgogne en les abordant de manière sérielle, en fonction de leurs thèmes, avant de les considérer séparément comme autant de programmes uniques.

Dans le domaine de la sculpture romane, la Bourgogne est incontestablement l’une des terres les plus fécondes, avec des centaines de chapiteaux et une cinquantaine de portails historiés. L’iconographie de ces portails n’a pourtant jamais fait l’objet d’une étude d’ensemble. Cet ouvrage vient donc combler cette lacune à travers une démarche originale consistant à étudier séparément les thèmes et les programmes. Cette méthode, qui a déjà montré sa pertinence dans l’analyse des chapiteaux romans de Bourgogne, permet de comprendre les programmes les plus rudimentaires à travers ceux qui intègrent des composantes iconiques plus explicites, et tenter ainsi de dégager les sens génériques partagés par la totalité ou la majorité des œuvres appartenant à la même série. Il est alors plus aisé de dégager dans un second temps les significations plus spécifiques des programmes à travers une approche monographique.

Le premier chapitre de l’ouvrage, consacré à la genèse et au développement des portails romans de Bourgogne, vise à les situer dans leur contexte chronologique et artistique. Les chapitres centraux, qui constituent le cœur de l’étude, traitent des thèmes principaux en les confrontant aux textes, à la tradition iconographique et au contexte historique et culturel, pour pouvoir déterminer le plus précisément possible la part de leur vaste champ sémantique privilégiée par les concepteurs : l’Ascension et les théophanies dérivées de l’Ascension, le Jugement dernier, la Pentecôte de Vézelay et la Vierge à l’Enfant. Le sixième et dernier chapitre aborde chaque portail du corpus dans l’ordre alphabétique en reprenant brièvement les conclusions issues des chapitres précédents et en approfondissant les traits originaux des programmes. Cet ouvrage offre ainsi pour la première fois un panorama exhaustif et une étude approfondie de l’iconographie des portails romans de Bourgogne.

Marcello Angheben est maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université de Poitiers et membre du CESCM. Ses recherches portent principalement sur l’art des XIe-XIIIe siècles et plus particulièrement sur l’iconographie. Il a écrit un livre sur la sculpture romane de Bourgogne et deux livres sur le Jugement dernier. Ses travaux portent actuellement sur les décors des sanctuaires et leurs rapports avec la liturgie et la dévotion, et sur les peintures de la nef de Saint-Savin-sur-Gartempe au sujet desquelles il prépare une monographie collective.

Voir la table des matières ICI

 

[29 avril 2021] Journée d’études : Les cryptes romanes et leur décor peint

Journée d’études organisée par le CESCM, sous la coordination de Marcello Angheben et Claire Boisseau
 

Date :  Jeudi 29 avril 2021 – 9h / 17h30

En visioconférence : lien de connexion

La journée se déroule en présentiel (Poitiers, hôtel Berthelot – 24 rue de la chaîne – salle Crozet), pour les étudiants de Master 1 Mondes médiévaux (séminaire Histoire de l’art II, coordonné par Marcello Angheben), sur inscription préalable :
marcello.angheben@univ-poitiers.fr, claire.boisseau@univ-poitiers.fr

Programme :

 

• 9h – Accueil et présentation de la journée

• 9h30 – Christian Sapin (Directeur de recherche émérite CNRS, UMR Artehis, Auxerre-Dijon) : Architecture, fonctions et circulations

• 10h10 – Marcello Angheben (Maître de conférence en histoire de l’art, Université de Poitiers / CESCM) : Présentation des problématiques : les exemples italiens

10h50 – Pause

• 11h10 – Carolina Sarrade (Archéographe, ingénieure d’études, Université de Poitiers / CESCM) : La crypte de Saint-Savin : approche technique

• 11h50 – Claire Boisseau (Doctorante, Université de Poitiers / CESCM) : Comprendre les peintures de la crypte de Saint-Savin à la lumière du culte des saints

 

• 14h – Amaëlle Marzais (Doctorante contractuelle, Université de Tours / CESR, en codirection avec le CESCM) : La crypte de Tavant : architecture et décor peint

• 14h40 – Géraldine Fray (Conservatrice-restauratrice de peinture murale, EURL FRAY) : Bilan sanitaire de la crypte de Notre-Dame-la-Grande : une stabilité précaire

15h20 – Pause

• 15h40 – Claudine Landry (Docteure en histoire de l’art) : Le décor de la crypte de l’église Notre-Dame de Montmorillon

• 16h20 – Cécile Voyer (Professeure d’histoire de l’art, Université de Poitiers, CESCM) : Le décor peint de la crypte de la collégiale de Saint-Aignan-sur-Cher, une image de la confession

• 17h – Conclusions

Contacts :

marcello.angheben@univ-poitiers.fr

claire.boisseau@univ-poitiers.fr

Voir le programme ICI 


       

Actus CESCM 2021/2

Événements

 

[26 mars 2021] : Atelier interdisciplinaire du CESCM

***

 

[29 mars-2 avril 2021] : Les médiévistes face aux médiévalismes : rejet, accompagnement ou appropriation ?

 


Publications

 

Excalibur, Durental, Joyeuse : la force de l’épée

***

Cahiers de civilisation médiévale 64 (fascicule 253)

***

Dans le dernier Microscoop une double page sur la photothèque par Pamela Nourrigeon en lien ICI

 


Divers

 

Louisa Foroughi, Assistant Professor, Lafayette College, USA est chercheuse invitée au CESCM de février à août 2021. Nous l’avions déjà accueillie au CESCM en 2019.

Lire l’interview ICI

***

Monsieur Palazzo participe à un colloque en l’honneur d’Herbert Kessler, Une mirada perspicaz al arte medieval. Homenaje a Herbert L. Kessler, Aguilar de Campoo, 21-23 de octubre de 2021, intervention intitulée : Anochronic Limitotions: A Medieval Reflection on the Scuolo di Son Giorgio degli Schiovoni

Cahiers de civilisation médiévale 64 (fascicule 253)

Parution du dernier numéro des Cahiers de civilisation médiévale, 64e année, numéro 253, janvier-mars 2021.

 

 

Table des matières


Marcello ANGHEBEN, La peinture romane de Catalogne et ses sources d’inspiration

Nathalie LECLERCQ, L’hybridité des formes et des matières dans Florimont et Partonopeu de Blois : vers un renouveau romanesque


Comptes rendus

Henri BRESC, Andrea Augenti, Città e porti dall’Antichità al Medioevo

Nolwena MONNIER, Christopher Michael Berard, Arthurianism in Early Plantagenet England: from Henry II to Edward I

Sergi Sancho FIBLA, Michael Clanchy, Looking Back from the Invention of Printing. Mothers and the Teaching of Reading in the Middle Ages: Mothers and the Teaching of Reading in the Middle Ages

Coraline REY, Collections d’Auvergne – Rhône-Alpes, de Nouvelle-Aquitaine, d’Occitanie et de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christian Meyer (dir.)

Pascale BOURGAIN, Le Dit des trois morts et des trois vifs : éditions, traductions et études des versions médiévales (essai de translatio collective), Claudio Galderisi et Jean-Jacques Vincensini (dir.) et Jean-Claude Schmitt (postf.)

Kristjan TOOMASPOEG, Enrico Pisano, Liber Maiorichinus de gestis Pisanorum illustribus, Giuseppe Scalia (éd.), Alberto Bartola (collab.) et Marco Guardo (trad.)

Philippe BRAUNSTEIN, La fabrique des sociétés médiévales méditerranéennes : les Moyen Âge de François Menant, Diane Chamboduc de Saint Pulgent et Marie Dejoux (dir.)

Isabelle REAL, Genre et compétition dans les sociétés occidentales du haut Moyen Âge (IVe-XIsiècle), Sylvie Joye et Régine Le Jan (dir.)

Geoffrey G. KOZIOL, Sean Gilsdorf, The Favor of Friends: Intercession and Aristocratic Politics in Carolingian and Ottonian Europe

Allaoua AMARA, Gabriel Martinez-Gros, L’Empire islamique VIIe-XIsiècle

Marjorie BURGHART, Nicolas De Aqueville, Sermones moralissimi atque ad populum instruendum utilissimi supra evangelia dominicarum totius anni, Eva Odelman (éd. et trad.)

Christine FERLAMPIN-ACHER, Philippe De Thaon, Bestiaire (MS BL Cotton Nero A.V), Ian Short (éd.)

Sonia Maura BARILLARI, Il Purgatorio di san Patrizio: Documenti letterari e testimonianze di pellegrinaggio (secc. XII-XVI), Giovanni Paolo Maggioni, Roberto Tinti et Paolo Taviani (dir., trad. et introd.)

Corinne LEVELEUX-TEIXEIRA, Le sacré et la parole : le serment au Moyen Âge, Martin Aurell, Jaume Aurell et Montserrat Herrero (dir.)

Andreas HARTMANN-VIRNICH, Le transept et ses espaces élevés dans l’Église du Moyen Âge (XIe-XVIsiècles) : pour une nouvelle approche fonctionnelle (architecture, décor, liturgie et son), actes du colloque de Lausanne (20-21 avril 2015), Barbara Franzé et Nathalie Le Luel (dir.)

Anne-Lydie DUBOIS, Marjorie Curry Woods, Weeping for Dido: The Classics in the Medieval Classroom

 

Excalibur, Durental, Joyeuse : la force de l’épée

Excalibur, Durental, Joyeuse : la force de l’épée.

Martin Aurell

Paris : PUF, 2021

ISBN : 978-2-13-082955-3

22€

 

Excalibur, Durendal ou Joyeuse, ces noms évoquent
spontanément un riche imaginaire médiéval. Attribuer
un nom propre à l’épée est une invention du
Moyen Âge, significative de la personnalité de cet artefact
exceptionnel, nullement inanimé. En symbiose avec
son porteur, qui n’hésite pas à lui parler comme à une
compagne, elle ne donne pas seulement la mort, elle vit,
dégage de la lumière, est dotée d’une voix. Invincible,
elle peut aussi se briser entre les mains d’un félon ou
d’un couard. Un forgeron aux pouvoirs mythiques en
est le créateur. Seul le chevalier aristocratique la reçoit
au cours de l’adoubement… ou des mains d’une fée.
Symbole du pouvoir du roi et de ses auxiliaires de la
noblesse, elle est au cœur de la théorie des deux glaives,
une profonde réflexion politique séparant le religieux
du séculier dans la gouvernance de la société. Martin
Aurell éclaire l’histoire de cet objet fascinant à la fois
destiné à l’usage de la force, porteur de nombreux pouvoirs
et paré de l’attrait du merveilleux.

Centre d'Études supérieures de civilisation médiévale (UMR 7302)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search