Archives par mot-clé : serrures

Serrures médiévales, VIIIe-XIIIe siècle

1392644491
Presses Universitaires de Rennes

 Mathieu Linlaud

 Serrures médiévales : VIIIe-XIIIe siècles

 Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2014. – 344 p. (Archéologie & Culture)

 ISBN : 978-2-7535-2903-8

À partir de sources archéologiques et iconographiques, cet ouvrage retrace l’évolution technique des serrures au Moyen Âge. Il présente des restitutions graphiques du fonctionnement des mécanismes et un nouveau classement typologique basé sur ces aspects techniques. Ces objets sont aussi un prétexte pour aborder et comprendre la société qui les a pensés, fabriqués, utilisés, améliorés, remplacés, jetés et représentés.

[4e de couv.] La société médiévale a usé de divers systèmes d’ouverture et de fermeture dans son ameublement et son architecture : serrures, charnières, cadenas, pentures. L’historiographie nous montre un sujet longtemps délaissé aux collectionneurs et amateurs de serrurerie et ferronnerie. Cette étude s’est employée à définir de nouveaux outils de recherche, entre autres avec la rédaction d’un glossaire faisant le point sur un vocabulaire d’une richesse sous-estimée. Le développement relativement récent de l’archéologie préventive a permis d’exhumer une quantité importante de données inédites. Ces nouvelles sources archéologiques – mais également iconographiques – ont été privilégiées afin d’essayer de retracer l’évolution technique de ces objets. Cette réappropriation du sujet passe, notamment, par des restitutions graphiques du fonctionnement des mécanismes et par un nouveau classement typologique qui délaisse l’histoire des formes pour se focaliser sur les aspects techniques. Ces objets ne sont qu’un prétexte pour aborder et comprendre la société qui les a pensés, fabriqués, utilisés, améliorés, remplacés, jetés et représentés. Il est également apparu que certains de ces objets – comme la clé – ont eu un rôle symbolique particulièrement fort.

Various opening and closing systems existed in medieval architecture and furniture: locks, hinges, padlocks, strap hinges. Historiography has neglected this subject for a long time, leaving it to metalwork collectors and locksmithing enthusiasts. This study has defined some new research tools, including the writing of a glossary revealing a French vocabulary of under-estimated richness. The relatively recent development of “preventive” archaeological operations has allow to study a large amount of unpublished data. In order to trace the technical development of these objects, emphasis was placed on archaeological and iconographic sources. This redefining of the subject is done with the aid of graphic reconstruction showing how these mechanisms worked, as well a new typological classification which puts the history of forms aside in order to focus on the technical aspects. These objects are a pretext to the understanding and examination of the medieval society that designed, manufactured, used, improved, replaced, discarded and depicted them. It also appears that some of these utilitarian objects had a strong symbolic function.

Avec une préface de Luc Bourgeois.

Avec le soutien de l’université de Poitiers et du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM UMR 7302).

Mathieu Linlaud est docteur en archéologie médiévale et chercheur associé du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (UMR 7302, Poitiers). Archéologue spécialiste du mobilier métallique médiéval, il étudie des objets issus de fouilles pour diverses structures.