Archives par mot-clé : séminaire écriture

[23 novembre] Matière, matériau, support : Les pages de l’écriture exposée

Séminaire permanent sur l’écriture médiévale en dehors du monde manuscrit – 2016-2017

Le CESCM accueille à partir de cette année un nouveau rendez-vous épigraphique. La première séance aura lieu à Poitiers le mercredi 23 novembre 2016 à l’initiative de Vincent Debiais, chargé de recherche au CNRS, qui nous en dit plus sur cette manifestation.

9

Comment est née l’idée de ce « séminaire permanent » d’épigraphie ?

Les questions sur l’écriture médiévale en dehors du monde manuscrit concernent au premier chef l’épigraphie et l’étude des inscriptions, mais aussi bien d’autres domaines de la culture du Moyen Âge ; elles intéressent également les spécialistes d’héraldique, de sigillographie, les historiens de l’art, les linguistes… Or, les occasions « académiques » pour que les étudiants, chercheurs et enseignants concernés par l’écriture en dehors du monde manuscrit se rencontrent, échangent et réfléchissent librement sur les enjeux historiques et culturels de ces questions sont trop peu nombreuses, notamment en France. D’où l’idée de créer à Poitiers un lieu et un temps de rencontre propice aux discussions collectives sur les grandes questions encore à explorer dans le champ de l’épigraphie, et plus généralement de l’écriture exposée au Moyen Âge.

À qui ce séminaire s’adresse-t-il ?

Le principe du séminaire permanent sur les écritures non manuscrites est celui d’une grande liberté institutionnelle et intellectuelle. Il est ouvert librement à toute personne intéressée par ces questions, sans condition de statut ou de rattachement institutionnel. Pour des raisons pratiques d’organisation, il est préférable de me contacter avant les séances, mais nous accueillerons très volontiers tous les chercheurs désireux d’échanger. Les séances sont destinées à créer les conditions d’une discussion très libre sur le thème de l’année à partir des lectures qui seront proposées, des exemples soumis par les participants, et des présentations, formelles ou informelles, de certains d’entre eux. La prise de parole y est tout à fait libre, et toutes les suggestions sont les bienvenues.

Quel est le thème retenu pour ce premier séminaire ?

Au cours des trois séances de l’année universitaire 2016-2017, nous nous intéresserons au thème suivant : « Matière, matériau, support : les pages de l’écriture exposée (autour du préfixe épi- dans épigraphie) ». Il s’agit de revenir sur la définition de l’épigraphie et de l’inscription dans le contexte de la culture écrite médiévale, en essayant de formaliser ce qui distingue, ou au contraire ce qui rapproche, les pratiques épigraphiques des autres formes d’écriture au Moyen Âge. Une page de pierre est-elle conçue et utilisée comme une page dans le monde manuscrit ? Qu’est-ce qu’un support dur et durable ? Quels sont les liens entre la forme et la fonction d’une inscription ? Les méthodes de l’épigraphie peuvent-elles emprunter aux autres sciences auxiliaires de la médiévistique ? Nous repartirons des définitions traditionnelles de l’épigraphie médiévale et nous les mettrons à l’épreuve de la documentation et de nos propres pratiques de la recherche. Il s’agit moins de proposer de nouveaux modèles que de faire la liste des questions encore à traiter, d’affiner nos usages du vocabulaire technique, et de voir en quoi l’écriture en dehors du monde manuscrit peut fournir des éléments originaux à notre connaissance de la culture écrite médiévale.

La première séance aura lieu le 23 novembre. Comment va se dérouler cette journée ?

Après un tour de table, une introduction présentera à la fois le principe général du séminaire et le thème de cette année. À la suite de quoi, nous aurons la chance de partager les réflexions de Teemu Immonen, enseignant à l’Université de Turku (Finlande) et chercheur invité au CESCM, au sujet de la pratique du titulus entre manuscrit et épigraphie. La matinée se terminera par un premier temps de discussion. L’après-midi verra la présentation de dossiers et d’études de cas de la part de tous les participants, en fonction de leurs intérêts et de leurs thèmes de recherche, avant un nouveau temps de discussion. Un emploi du temps assez souple donc, pour permettre de grandes plages d’échanges.

Où peut-on trouver toutes les informations sur ce séminaire ?

La manifestation a été présentée assez longuement sur le carnet de recherche du projet EPIMED (https://epimed.hypotheses.org/245). Les deux autres séances de l’année auront lieu le 3 février et le 2 juin 2017, toujours au CESCM, et le programme de ces deux rencontres sera publié sur le carnet de recherche du CESCM et sur celui d’EPIMED. J’invite chaleureusement toutes les personnes intéressées à me contacter par courrier électronique afin que j’ajoute leurs coordonnées à la liste de diffusion du séminaire permanent. Pour les personnes ne pouvant se rendre à Poitiers pour le séminaire, nous diffuserons le séminaire par Skype ; j’invite toutes les personnes intéressées à me contacter pour obtenir l’accès à cette diffusion.

contact : vincent.debiais@univ-poitiers.fr

Voir le programme de la journée