Archives par mot-clé : Moyen Âge

[4 févr.] : Focus n° 5 : objets vivants, objets sacrés

Nous avons le plaisir de vous convier chaleureusement au Focus n° 5, consacré aux Objets vivants, objets sacrés : le discours visuel sur les images chrétiennes au Moyen Âge.

Le focus aura lieu le mardi 4 février, 12h-13h, au CESCM-Pôle documentaire.

Construit comme un high-light sur le fonds iconographique du CESCM, les « Focus » proposent de montrer la corrélation entre le fonds physique, la base Romane et le travail scientifique, et ce par la collaboration des chercheurs et de l’équipe de la Photothèque. Le 4 février, nous vous proposons une discussion scientifique et conviviale autour des modillons, en compagnie de Fuensanta Murcia Nicolas, post-doctorante à l’université de Murcia.

Ouvert à tous et axé sur l’interactivité, vous êtes conviés à partager ce moment autour d’un verre. N’hésitez pas à apporter votre casse-croûte, nous déjeunerons ensemble lors de cet échange.

[18 janv.] Le Moyen Âge en lumière, redonner corps aux voix du passé

Le Moyen Âge en lumière, redonner corps aux voix du passé

Date : 18 janvier 2020, 17h-18h

Lieu : Médiathèque François-Mitterrand de Poitiers

Lectures à plusieurs voix du Voyage de Charlemagne à Jérusalem et Constantinople, une épopée pour rire qui culmine avec la visite de courtoisie chez l’empereur de Constantinople où un concours de rodomontades est organisé (les fameux “gabs”), avec la participation des étudiants de M1 du Master Mondes Médiévaux.
 
Des textes d’auteurs médiévaux ou d’essais d ‘historiens de l’art évoquant la pensée foisonnante et les œuvres du Moyen Âge feront également l’objet de lectures.
En clôture de l’exposition L’art médiéval est-il contemporain ? Acte IV accueillie dans le cadre de de Traversées \ Kimsooja seront lus entre autres des extraits des chroniques de Girard de Cambrai, des poèmes de François Villon ou de Marie de France, mais aussi des textes de médiévistes sur l’art des IXe-XIIIe siècles …
 
En partenariat avec le CESCM. Dans le cadre de la Nuit de la lecture.
 

[30 janv.] : Les RV du Moyen Âge

Beowulf, un poème héroïque chrétien du haut Moyen Âge

Par Alban Gautier, professeur à l’Université de Caen, membre du CRAHAM, dans le cadre des Rendez-vous du Moyen Âge.

 

Lieu : CESCM (salle Crozet)

Date :  jeudi 30 janvier à 18h30

Entrée libre et gratuite


Le Beowulf , poème anonyme en vieil anglais de plus de 3000 vers, est connu par un manuscrit unique des environs de l’an 1000, mais il a probablement été composé bien avant cette date. Son influence sur la culture anglaise contemporaine, en particulier à travers l’œuvre de J.R.R. Tolkien, est considérable. Mais d’où vient ce long poème qui raconte l’histoire d’un héros tueur de monstres, qui affronte successivement deux ogres et un dragon ? Quelle est la part de la tradition et du talent d’un poète singulier ? Qu’est-ce qui, dans ce poème, relève de la culture germanique traditionnelle ou du milieu chrétien dans lequel il a été composé ? Enfin, quel est le message de cette œuvre ? On montrera comment ce poème chrétien propose un discours d’une grande finesse, assez original pour les premiers siècles médiévaux et non dépourvu d’ambiguïté, sur l’héroïsme des ancêtres païens et sur la question de leur accès au paradis.

Voir affiche en PDF
 
Anne-Sophie Traineau-Durozoy – 05.49.45.32.91
 

Actus CESCM 2020/1

Événements

 

[14 janv.] International Medieval Bibliography (IMB) et Bibliographie de civilisation médiévale (BCM)

***

[30 janv.] : Les RV du Moyen Âge

***

Plusieurs doctorant.e.s du CESCM participent au colloque ci-dessous : Cory Richard, Élise Vernerey, Corinne Lamour.

[5-6 févr.] Marges (XIe-XVIIe siècles). 5èmes Journées doctorales internationales de Transitions

***

Pamela Nourrigeon en vedette à la Médiathèque :

[18 février] Les RV du Moyen Âge

***

[15 mai] Table ronde


Divers

 

Nous avons le grand plaisir d’accueillir de nouveau Marcella Lopes Guimarães, Professeure d’histoire du Moyen Âge au Brésil, invitée par Stéphane Boissellier, qui était déjà venue en 2014 au CESCM.

Une belle rencontre France-Brésil au CESCM

***

Soutenance de thèse de Caroline Lambert (30 nov. 2019)


Appels à communication

 

[Appel à communication] Journées jeunes chercheurs Janua 2020

 

Rappels …

Effet de réel, effet du réel : la littérature médiévale au miroir des histoires (21-23 janv. 2021)

***

Appel à communications et à inscriptions – 13èmes Rencontres du GRIM (27 mai 2020)

Partcicipation à colloque

 

Claudio Galderisi propose la conférence plénière du colloque international Italie-France : littératures croisées les 16-17 janvier : Les lettres françaises et italiennes au miroir de leur langue mère : faux-amis et vrais transferts culturels au Moyen Âge.


Photothèque

 

[16 janv.] Focus n° 4 : Marie l’égyptienne : la belle ou la bête ?

 

Soutenance de thèse de Caroline Lambert (30 nov. 2019)

Le 30 novembre 2019, dans la Salle des Actes de l’Hôtel Fumé, Madame Caroline Lambert soutenait sa thèse de doctorat, Entre traduction, translation et création : Le Livre des douze perilz d’enfer. Étude et édition, devant un jury composé par Claudio Galderisi (Université de Poitiers, Directeur de thèse) Cinzia Pignatelli (Université de Poitiers, Co-directrice de thèse), Françoise Laurent (Université de Bourgogne/Franche-Comté, Rapporteur), Tania Van Hemelryck (Université Catholique de Louvain, Rapporteur) et Jean-Marie Fritz (Université Clermont Auvergne, Président de jury).

Inspiré par les recherches autour des translations médiévales – et plus particulièrement par le grand projet de recensement Transmedie – le travail de Caroline nous fournit l’édition critique d’un texte inédit du XVe siècle, Le Livre des douze perilz d’enfer, complétée par une étude du contexte de production et de réception. 

Œuvre probable de Robert Blondel, composée à la demande et à l’intention de la reine Marie d’Anjou vers 1450, le Livre des douze perilz d’enfer est « un ouvrage moral, voire pieux, à caractère didactique, dispensant des conseils pour éviter lesdits périls et ayant l’ambition de dissuader les pécheurs, en recourant au rappel des finalités infernales » (p. xxiv).

L’un des plus grands mérites de cette thèse – comme l’ont à plusieurs reprises souligné les membres du jury – est, sans doute, d’avoir identifié le texte-source, un sermon latin du franciscain Bernardin de Sienne  (De duodecim periculis quae superveniunt peccatoribus in ultimo fine), saint prédicateur très proche du frère de Marie, René d’Anjou.

L’étude comparative menée par Caroline a montré qu’entre traduction, translation et création, l’auteur du Livre s’approprie, avec originalité, une œuvre-matricielle qui finalement « sert de modèle et d’inspiration bien plus que de texte-source » (Conclusion générale, p. cdlxxxiv).

À la fois traducteur, translateur et auteur, Robert Blondel fait donc d’un texte homilétique un traité d’édification morale et politique où les renvois intertextuels se multiplient.

Après quelques ajustements, la thèse de Caroline fera l’objet d’une publication qui permettra aux futurs lecteurs non seulement de disposer d’une édition critique solide qui demeurait attendue et souhaitée, mais également d’avoir accès à un texte passionnant, de grand intérêt linguistique et littéraire, qui pourra ouvrir la voie à d’autres études et approfondissements.

Finalement, à la suite d’une discussion animée par les plus riches échanges, Caroline a obtenu le grade de Docteur de l’Université de Poitiers.

Nos plus sincères félicitations, Caroline ! Ad maiora !

 

 

Alessia Chapel