Archives par mot-clé : exposition

Un projet collectif de recherches et un chantier de fouilles au palais de Poitiers

Le palais comtal et ducal de Poitiers est un monument exceptionnel, mais qui n’est pas aussi bien connu qu’on pourrait le supposer. Dans la plupart des monographies, ce sont les programmes constructifs et décoratifs de la fin du Moyen Âge, et notamment ceux mis en œuvre par Jean de France duc de Berry, qui ont principalement retenu l’attention des chercheurs. On ne sait pratiquement rien de l’occupation du quartier à l’époque altomédiévale et la forme qu’à pu prendre le premier complexe palatial carolingien, si tant est qu’il ait existé à cet endroit. Comme l’a rappelé Luc Bourgeois, la morphologie du palais de Poitiers avant le XIIIe siècle est, elle aussi, très mal connue.

Grande Salle du palais de Poitiers (dite « Salle des pas perdus)
Cl. N. Prouteau 2019

Dans cette conjoncture, a été entrepris, au CESCM (UMR 7302 du CNRS/Université de Poitiers) un Projet Collectif de Recherche de trois ans minimum sur le palais de Poitiers et son quartier à l’époque médiévale (IXe-XVIe s.). Ce PCR est placé sous la direction de Nicolas Prouteau, maître de conférences en archéologie médiévale et Claude Andrault-Schmitt, professeure émérite en histoire de l’architecture médiévale en partenariat avec la DRAC Nouvelle-Aquitaine site de Poitiers et la Ville de Poitiers. Il réunit près d’une quinzaine de chercheurs et doctorants médiévistes du Cescm. Dans la mesure où les origines du quartier du palais et son évolution sur la longue durée sont analysées, le Pcr intègre aussi des spécialistes de l’Antiquité (HeRMA- EA 3811 Université de Poitiers) et de la période moderne et contemporaine (Criham- EA 4270 Universités de Poitiers et Limoges). 

Dans le cadre de ce PCR, une fouille archéologique programmée sera organisée chaque année pendant 2 mois. À partir du 17 août et jusqu’au 25 septembre prochain, un premier chantier débutera au palais avec pour mission d’étudier la tour Maubergeon et le corps de logis qui lui est adossé. Ce chantier-école permettra à une vingtaine d’étudiants en archéologie de l’université de Poitiers de se former, de perfectionner leurs techniques de fouilles et d’en apprendre plus sur l’histoire de ce monument.

Vue de la tour Maubergeon et du pignon sud de la salle des pas perdus (Cl. GrandPoitiers)

La recherche archéologique sur le site est basée sur une démarche résolument interdisciplinaire et intègre à la fois des sondages dans le sol mais aussi des études d’archéologie du bâti. Le programme prévoyait d’aborder initialement quatre secteurs différents : Le soubassement du corps de logis et de la tour Maubergeon dans le square Jeanne d’Arc, le sous-sol de la tour Maubergeon, le premier étage de la tour Maubergeon et une petite salle dotée d’une citerne médiévale sous le corps de logis. Etant donné le contexte et les contraintes sanitaires, seuls le sous-sol de la tour Maubergeon et la salle de la citerne seront fouillés en 2020. Les autres secteurs seront fouillés à la fin du premier semestre 2021.  

Pour des raisons d’accès et de contexte sanitaire, les fouilles archéologiques ne feront pas l’objet de visites publiques cette année. Un volet médiation (visites du chantier, ateliers, conférences) est cependant prévu dès 2021.   


Afin de retracer à grands traits l’évolution du palais et le rôle de ses mécènes ou visiteurs prestigieux, une exposition intitulée « Les belles heures du palais » est accessible gratuitement au public du 15 juillet au 27 septembre 2020, du mardi au dimanche de 11h à 18h. L’exposition a été réalisée par Claude Andrault-Schmitt et Nicolas Prouteau en collaboration avec le service Culture de la ville de Poitiers.

Les belles heures du Palais à Poitiers

 

[Exposition] Photothèque du CESCM, janvier-mars 2020

Si on tournait la page… avec la nouvelle exposition installée au pôle documentaire du CESCM.

Cliché Lisa-Oriane Crosland (CESCM)

Prendre le temps de déambuler du couloir de la photothèque à la salle Crozet.

Cliché Lisa-Oriane Crosland (CESCM)

Voilà la nouvelle activité à ajouter à votre To do list. L’exposition installée au CESCM jusqu’en mars prochain vous propose de découvrir ou de redécouvrir l’univers du manuscrit médiéval et de l’enluminure. Au travers de 13 clichés tirés du fond documentaire de la photothèque, vous pourrez apprécier le travail exceptionnel de ceux qui ont donné au livre médiéval toute sa splendeur. 

Pour tourner la page de façon plus moderne qu’au Moyen Âge, une tablette numérique installée à l’entrée du pôle documentaire permet de consulter les images en couleurs et de voir d’autres œuvres citées dans l’exposition. 

 

 

[18 janv. 2020] Le Moyen Âge en lumière, redonner corps aux voix du passé

Le Moyen Âge en lumière, redonner corps aux voix du passé

Date : 18 janvier 2020, 17h-18h

Lieu : Médiathèque François-Mitterrand de Poitiers

Lectures à plusieurs voix du Voyage de Charlemagne à Jérusalem et Constantinople, une épopée pour rire qui culmine avec la visite de courtoisie chez l’empereur de Constantinople où un concours de rodomontades est organisé (les fameux « gabs »), avec la participation des étudiants de M1 du Master Mondes Médiévaux.
 
Des textes d’auteurs médiévaux ou d’essais d ‘historiens de l’art évoquant la pensée foisonnante et les œuvres du Moyen Âge feront également l’objet de lectures.
En clôture de l’exposition L’art médiéval est-il contemporain ? Acte IV accueillie dans le cadre de de Traversées \ Kimsooja seront lus entre autres des extraits des chroniques de Girard de Cambrai, des poèmes de François Villon ou de Marie de France, mais aussi des textes de médiévistes sur l’art des IXe-XIIIe siècles …
 
En partenariat avec le CESCM. Dans le cadre de la Nuit de la lecture.
 

[Exposition] : L’art médiéval est-il contemporain? acte IV

L’art médiéval est-il contemporain ? acte IV

Lieu : Médiathèque François-Mitterrand

Date : 12 octobre 2019 au 19 janvier 2020

Traversée à travers le temps, la manifestation « L’art médiéval est-il contemporain? acte IV » se propose d’établir un dialogue entre l’art médiéval et l’art contemporain. Évitant un médiévalisme de citation, elle montre, à partir de lectures croisées de l’art du Moyen Âge et de l’art contemporain, les points de convergence qui unissent des œuvres souvent séparées de plus de 1000 ans.  Cette manifestation s’articule en deux volets. 

Une exposition à la Médiathèque François-Mitterrand présente une sélection de manuscrits médiévaux enluminés, qui comptent parmi les trésors inestimables de la Médiathèque. Les manuscrits présentés sont accompagnés d’une réflexion autour de l’image médiévale, de ses qualités formelles, esthétiques et conceptuelles grâce à des exemples choisis. Les thématiques déclinées – la puissance du signe, la rhétorique de la couleur, la matérialité, la performance – visent à mettre en lumière la pensée conceptuelle à l’œuvre au cours du premier Moyen Âge.

Ce discours est également ancré dans une mise en regard d’œuvres médiévales et d’œuvres contemporaines proposées par Traversées. Il s’agit de montrer comment l’art médiéval a pu le cas échéant nourrir l’art contemporain, comment ses qualités peuvent être réactualisées aujourd’hui, et comment il est possible de penser les deux champs artistiques en en croisant les problématiques et les principes. 

Outre l’exposition à la Médiathèque, sera organisée, pendant toute la durée de Traversées/Kimsooja, une série de rencontres « Dialogues entre art médiéval et art contemporain » qui questionneront la manière dont les artistes contemporains perçoivent l’art du Moyen Âge et, inversement, la façon dont les historiens de l’art médiévistes comprennent les échos de la création et de l’esthétique du Moyen Âge dans l’art contemporain (partenariat avec l’INHA ).

Visites commentées

• Mercredi 16 octobre 2019 – 16h30
• Samedi 19 octobre 2019 – 16h
• Mercredi 23 octobre 2019 – 16h
• Mercredi 6 novembre 2019 – 16h
• Samedi 9 novembre 2019 – 16h
• Samedi 16 novembre 2019 – 16h

• Mercredi 4 décembre 2019 – 16h
• Mercredi 11 décembre 2019 – 16h

  • Mercredi 8 janvier 2020 – 16h
  • Samedi 11 janvier 2020
  • Mercredi 15 janvier 2020
  • Samedi 18 janvier 2020 – 18h

Cycle de conférences

« Dialogues entre art médiéval et art contemporain » (partenariat avec l’INHA)

 

  • 16 octobre à 18h : François-René MARTIN (Professeur d’histoire de l’art, École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris) / Dialogues Kimsooja

 

  • 14 novembre à 18h30 : Thomas GOLSENNE (Maître de conférences en histoire de l’art et culture visuelle, Université de Lille) et Chloé MAILLET  (Artiste-performeuse et professeure d’histoire et théorie des arts, École Supérieure d’Art et Design, Angers), L’art médiéval est-il émancipateur ? Penser le travail artistique de William Morris à Silvia Federici

 

  • 21 novembre à 18h30 : Vincent DEBIAIS (Chargé de recherche, CNRS-EHESS, Paris) : Couleurs et lumières : la figuration du silence dans l’image

 

  • 28 novembre à 18h30 : Xavier BARRAL i ALTET (Universités de Rennes et de Venise Ca’Foscari, Bibliothèque Hertziana, Rome) :  Un regard sélectif sur l’art roman au XXe siècle: de Joan Miró à Pierre Soulages et Jean-Jacques Lebel

 

  • 5 décembre à 18h30 : Christian HECK (Professeur émérite d’histoire de l’art, Université de Lille, Ancien Membre senior de l’Institut Universitaire de France) : Soulages à Conques. Présence de la lumière inaccessible

 

  •  12 décembre à 18h30 : Éric PALAZZO (Professeur d’histoire de l’art, Université de Poitiers, CESCM, Ancien membre sénior de l’Institut Universitaire de France) : L’énergie : un concept pour comprendre l’art

 

[Exposition] : Nouvelle présentation des collections médiévales (juin 2018-déc. 2019)

Du 16 juin 2018 au 31 décembre 2019 : Nouvelle présentation des collections médiévales au Musée Sainte-Croix de Poitiers

 

D’un empire à l’autre. Premiers temps chrétiens en Poitou (4e-9e siècles)

Larrons : ©Musées de Poitiers / H. Martens

Entre influence romaine et nouvelle culture qui s’épanouit, le début du Moyen Âge est marqué par des formes d’expressions variées dans de nombreux domaines artistiques. La présentation s’articule autour de thématiques et de sites archéologiques : la collection de sarcophages paléochrétiens, les « stucs » de Vouneuil-sous-Biard, la parure mérovingienne, les œuvres sculptées de l’hypogée des Dunes, les couvercles de sarcophage et les inscriptions de l’époque carolingienne.

Cette nouvelle scénographie bénéficie d’un partenariat privilégié avec le CESCM (Université de Poitiers/CNRS).

Horaires du 18 septembre 2017 au 20 juin 2018
mardi au vendredi : 10h – 18h
samedi et dimanche : 13h – 18h

Horaires du 21 juin au 18 septembre 2018
mardi au dimanche : 10h – 18h
nocturne le mardi jusqu’à 20h

Tarif(s) :

Tarif normal : 4 ,50 € / 2,50 € (dimanche/tarif réduit/groupe)
Gratuité : chaque mardi et le 1er dimanche du mois

Tout public

Voir le lien de la page du musée ICI