Archives par mot-clé : Culture et société médiévale

Les Royaumes de Bourgogne jusqu’en 1032 à travers la culture et la religion Besançon, 2-4 octobre 2014

Anne Wagner et Nicole Brocard

Les Royaumes de Bourgogne jusqu’en 1032 à travers la culture et la religion Besançon, 2-4 octobre 2014

Turnhout : Brepols, 2018

(Culture & Société médiévales) – 412 p. – 85€

ISBN 978-2-503-57583-4

Installés en Sapaudie (Savoie) par Aetius, les Burgondes étendirent leur royaume dans la vallée du Rhône, de la Durance et de la Saône. Leur implantation est attestée par des sépultures peu nombreuses dont les individus présentent des déformations céphaliques, caractéristiques de peuples associés. Bien qu’ariens, les rois sont tolérants et les évêques catholiques jouent un rôle politique réel ; paradoxalement le premier roi catholique, Sigismond, fondateur de Saint-Maurice d’Agaune, critiqué par son épiscopat, perd son royaume et sa vie face aux Francs. Toutefois, le culte de saint Maurice se développe et fait école. Sur le modèle d’Agaune, où le culte de Sigismond se développe, Gontran fonde, en 577,  Saint-Marcel à Chalon-sur-Saône. Au VIe siècle, les clercs élaborent un cycle rassemblant les martyrs de Bourgogne : Lyon devient le « centre d’un royaume de Dieu ». Au sein de l’Empire carolingien, l’identité burgonde, qui semblait fragile, résiste à la perte d’autonomie politique. Au IXe siècle, l’héritage de Lothaire II est divisé entre le futur duché de Bourgogne et les royaumes Bosonides de Provence et Rodolphiens de Transjurane, qui fusionnent au Xe siècle, états fondés sur des cultes dynamiques, des monastères réformés et des évêchés puissants.

Nicole Brocard a été maître de conférences à l’Université de Franche-Comté. Elle travaille sur le phénomène hospitalier aux XIIIe-XVe siècles.

Anne Wagner est maître de conférences à l’Université de Franche-Comté. Elle se spécialise dans le culte des saints aux Xe-XIe siècles.


Table of Contents

Nicole Brocard, Anne Wagner, Introduction

Marche à la christianisation

Katalin Escher, Le mobilier archéologique du royaume burgonde (443-534)

Françoise Passard-Urlacher, Signes d’héritage et de mutation dans le nord du Royaume franc de Burgondie : le langage des pratiques funéraires

Wolfgang Haubrichs, Saint-Trivier des Dombes et la conversion des Warasques. Deux témoins de l’acculturation burgondo-romane

Bruno Dumézil, Religion et ethnicité dans le royaume burgonde

Jean Terrier, Les églises et la christianisation dans le premier royaume burgonde, approche archéologique

Moines et monastères

Sébastien Bully, L’apport de l’archéologie à la connaissance des monastéres de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge de l’ancien diocése de Besançon

Éric Chevalley, Le culte des martyrs thébains en prélude à la fondation de 515

Anne-Marie Helvétius, Les textes monastiques dans la burgondie du haut Moyen Âge

Éliane Vergnolle, L’architecture monastique du premier XIe siècle en Bourgogne cisjurane et transjurane : style et spiritualité

Le pouvoir, les reines et les Évêques

Justin Favrod, Les rois burgondes et l’Église, pouvoir et contre-pouvoir

Emmanuelle Santinelli, Entre Burgondes et Francs: Clotilde, princesse burgonde, reine des Francs (472/480-544/548)

Ian Wood, Saint Avit et le domaine des Gibichungs dans la vallée du Rhône

Yaniv Fox, Revisiting Gregory of Tours’ Burgundian Narrative

Nathanaël Nimmegeers, Un personnage à redécouvrir : Adon de Vienne

François Demotz, Les abbayes lyonnaises dans le royaume de Bourgogne

Nadia Togni, Frédéric, évêque de Genève, 1032-1073

Rôle identitaire des cultes et de l’hagiographie

Michèle Gaillard avec la collaboration d’Alain Rauwel, Aperçu de la production hagiographique en Bourgogne à l’époque carolingienne

Jean-Baptiste Renault, L’expression du culte des saints dans les chartes de Saint-Victor de Marseille au XIe siècle : entre affirmation idéologique et contingences rédactionnelles

Anne Wagner, Les évêques de Besançon

Laurent Ripart, Le royaume rodolphien fut-il un royaume burgonde ?

Gérard Moyse, Conclusions : Bilan du colloque et perspectives de recherche

Planches et Cartes

Index des noms de personnes et de lieux

Aspetti del meraviglioso nelle letterature medievali. Aspects du merveilleux dans les littératures médiévales

Brepols
Brepols

F. E. Consolino, L. Spetia, F. Marzella (eds.)

Aspetti del meraviglioso nelle letterature medievali. Aspects du merveilleux dans les littératures médiévales
Medioevo latino, romanzo, germanico e celtico

Turnhout : Brepols, 2016

(Culture et société médiévale, CSM 29) 396 p., ISBN: 978-2-503-55515-7

This book provides a fresh insight into European medieval culture by focusing on the concept of the marvellous as it was depicted in medieval writings. Drawing together papers that were presented at the Aspects of the Marvellous in Medieval Literature conference, held at the University of L’Aquila in November 2012, the volume takes a broad multicultural and multilingual approach that offers new perspectives onto the various kinds of mirabile and their common themes in texts from across Europe. Contributions to this volume pay equal attention to both Latin and vernacular writings, and cover aspects of the marvellous in fields as diverse as medieval Latin literature, Romance, Germanic, and Celtic philology, miracles and mirabilia, monsters and fairies, strange creatures and fantastic worlds. Above all, by expanding analysis through different literatures, languages, and literary genres, the volume not only provides an opportunity to compare and contrast key themes and features of these texts, but also casts new light onto the making of our own cultural identity.

Ces Actes du Colloque International de L’Aquila (Aspects of the Marvelous in Medieval Literatures, 19 – 21 Novembre 2012) offrent une réflexion à plusieurs voix sur les nombreux aspects du merveilleux dans les littératures du Moyen Âge occidental. Les différentes déclinations du merveilleux y sont explorées dans les récits hagiographiques, les contes fantastiques, les descriptions de lieus exotiques et de créatures étranges, et surtout dans les romans du cycle arthurien. Il en ressort un recueil particulièrement riche et diversifié, qui montre l’existence de motifs communs aux différentes littératures − latine et vulgaires − et qui relèvent d’une même koinè culturelle. Les analyses conduites par les différents contributeurs permettent de saisir les particularités thématiques et stylistiques liées aux genres littéraires et aux destinataires. La bibliographie sur le merveilleux/fantastique qui clôt le volume témoigne les perspectives et les intérêts présents dans le livre et fournit un point de départ pour de nouvelles investigations.

Franca Ela Consolino is professor of Latin language and literature at Università de L’Aquila. She is the author of several contributions on Latin literary production between Late Antiquity and the early Middle Ages. Francesco Marzella (PhD in Studies of Antique, Middle Ages, Renaissance) researches the marvellous in Anglo- Latin literature of the twelfth century. His critical editions of Aelred of Rievaulx’s Vita sancti Ædwardi regis et Confessoris and the anonymous poem Vita sancti Ædwardi uersifice will soon be published in Brepols’ Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis series. Lucilla Spetia is professor of Romance Philology at Università de L’Aquila and has authored several contributions on medieval French and Provençal literatures.

Table of Contents

Introduzione

Medioevo latino

Sofia Boesch Gajano
Spazi del meraviglioso nell’alto medioevo latino

Luciana Furbetta
Admirantesque qui aderant: aspetti e percezione del
meraviglioso nei libri historiarum di Gregorio di Tours

Franca Ela Consolino
Gli spazi del meraviglioso nei miracoli di Tommaso Becket

Edoardo D’Angelo
Terrasanta senza miracoli

Yu Onuma
Convention through innovation: marvels in topographia
Hibernica by Gerald of Wales

Francesco Marzella
Mondi fatati nella letteratura Anglo-Latina del XII secolo
(Guglielmo di Newburgh, Giraldo Cambrense, Miracles of Farne)

Marco Giardini
Mirabilia orientis et royauté universelle dans la version latine
de la Lettre du Prêtre Jean (XIIe siècle)

Matteo Bosisio
Nephandi criminis / stupenda qualitas! L’Ecerinis di
Mussato tra meraviglioso e demonologia

Medioevo romanzo

Jean-René Valette
Merveille et merveilleux : des sollicitations mythiques à l’approche
socio-historique. Retour sur quarante ans d’études littéraires

Eléonore Andrieu
Merveille et conflits de valeurs dans les premiers textes de langue d’oïl : quelques exemples

Marie Dupuy
La fée et le clerc. Ninienne et le discours clérical dans le Lancelot
en prose

Christine Ferlampin-Acher
Féerie romanesque et roman féerique (XIVe-XVIe siècles) :
naissance et déclin annoncé d’un genre ?

Nicoletta Brocca
La Sibilla fata seduttrice e la Sibilla peccatrice (pentita)

Lucilla Spetia
Partenopeus de Blois e De Nugis Curialium tra
meraviglioso e fantastico: alla ricerca dell’autore del Partenopeus

Pierre Courroux
« Ne quidiés pas que je vous mence » : les chroniqueurs médiévaux
de langue française face au merveilleux

Edina Bozóky
L’utilisation du merveilleux par Jean d’Outremeuse :
les croisades d’Ogier le Danois

Alessio Collura
«Sens e razos d’una escriptura». La teatralità del meraviglioso nel
Vangelo occitano di Nicodemo

Davide Checchi
Mirabilia volgari. Alcuni esempi tratti dal Libro della
natura degli animali

Ana Barja López
La racionalización de la maravilla: la salamandra y el unicornio
en Il Milione

Antonella Sciancalepore
Ombre totemiche negli animali meravigliosi della letteratura d’oïl

Luisa Paglieri
Il leone e il drago in alcuni testi medievali

Sonia Maura Barillari
Jean Froissart e l’‘orso mannaro’: osservazioni preliminari

Adriano Tollo
Tracce di narrazione fantastica in alcune novelle del Decameron

Amélie Hanus
L’autunno del meraviglioso: il caso di un poema cavalleresco fiorentino, la Spagna Magliabechiana

Medioevo germanico e celtico

Dora Faraci
Quale letto per Sir Gawain? Trasformazioni del meraviglioso
nella letteratura inglese del Medioevo

Chiara Staiti
Pfetan e Florie. Ancora sul meraviglioso nel Wigalois

Natalia I. Petrovskaia
Cross-legged Gods and One-legged Foresters

Catrinel Berindei
Feen-Räume. Zur Semantisierung der Fee durch Tabu und
Anderwelt in der Königin vom brennenden See

Carmela Giordano
Quando i mostri destano meraviglia. Genti e animali meravigliosi
nel Lucidarius tedesco

Valeria Micillo
Atburð en eigi jartegn: il ‘miracolo’ nella letteratura norrena

Wolfgang Haubrichs
Entelechie des Wunders

Bibliografia selettiva sul meraviglioso
Abstracts
Les auteurs

 

Des nains ou des géants Emprunter et créer au Moyen Âge

Sous la direction de Claude Andrault-Schmitt, Edina Bozoky et Stephen Morrison (eds.)

Des nains ou des géants :
Emprunter et créer au Moyen ÂgeTurnhout : Brepols, 2015(Culture et société médiévale, CSM 28)396 p., ISBN: 978-2-503-55518-8

Bernard de Chartres disait que nous sommes comme des nains assis sur les épaules de géants de sorte que nous pouvons voir davantage [de choses] qu’eux et plus loin non certes à cause de l’acuité de notre propre vue ou de la hauteur de notre corps, mais parce que nous sommes soulevés en hauteur et élevés à une hauteur gigantesque» (Jean de Salisbury, Metalogicon, III, 4).

Les géants de l’adage sont l’incarnation de l’autorité du passé, si prégnante dans la culture du Moyen Âge. Mais la tradition, qui est à la fois contrainte et force, porte en elle les germes d’une véritable inventivité. La nouveauté se nourrit de l’ancien, pour le transformer et le dépasser.
Issues d’un colloque interdisciplinaire organisé à Poitiers en 2011, les études de ce volume se proposent d’analyser la nature, le contenu, les modalités ou la finalité des emprunts pour appréhender des phénomènes plus complexes tels que la recomposition ou le déplacement, fondés plutôt sur la notion de référence, d’allusion, d’influence, de choix. Passifs ou délibérés, individuels ou collectifs, éphémères ou durables, ces réaménagements peuvent être considérés comme autant de créations nouvelles témoignant de la vitalité du Moyen Âge et de sa capacité à façonner un paysage culturel en perpétuel mouvement.

Les éditeurs du volume – Claude Andrault-Schmitt, Edina Bozoky et Stephen Morrison -, sont professeurs à l’Université de Poitiers et membres du Centre d’études supérieures de Civilisation médiévale.

Table of Contents

Préface par Cécile Treffort

Claude Andrault-Schmitt
De l’usage de la notion de modernité : l’invention architecturale, de Suger à Gervase (1144-1174)

Edina Bozoky
Le « roman hagiographique » : topoi et invention dans la fabrication de nouveaux saints

Delphine Carron-Faivre
Réinterprétations médiévales de Lucain (XIe-XIVe s.). A propos de la vertu catonienne

Christelle Chaillou
Emprunter et créer : quelques réflexions sur le contrefactum

Mianda Cioba
Sources, autorités et parénèse dans l’Historia orientalis de Jacques de Vitry

Pierre Courroux
Hériter du passé, inventer le passé chez Jean d’Outremeuse et Philippe Mousket

Emilia Di Rocco
Geoffrey Chaucer’s « individual talent » and the european literary tradition

Irina A. Dumitrescu
« Pas de philologie » : on playful appropriation and the Anglo-Saxon scholar

Brindusa Grigoriu
Yseut sur les épaules d’Hélène : Miss Beauté dans les premiers romans français

Maria Ingegno
Gilberto Porretano fra riflessione agostiniana e tradizione laonense

Nathalie Le Luel
Résurgence d’un thème iconographique antique dans la sculpture du XIIe siècle : la métamorphose de Pyrame et Thisbé

Alexandre Leupin
La coupure médiévale et la naissance du roman : Chrétien de Troyes, Yvain ou le Chevalier au lion

Patrick Monjou
Faire oeuvre utile : les compléments au Compendium theologicae veritatis de Hugues Ripelin de Strasbourg

Nausica Morandi
Coexistence of tradition, innovation, creation and appropriation in the medieval music-liturgical drama Officium stellae

Olivier Reguin
Les Plantagenêt, relais des conceptions impériales en France et en Angleterre dans le domaine des mesures agraires ?

Florence Tanniou
De la racine à la cime : composition d’une arborescence morale dans Les Quatre âges de l’homme de Philippe de Novare