Archives par mot-clé : Base ROMANE

[Exposition] L’art roman dans l’objectif des photographes. Florilège de la photothèque du CESCM

Souillac (46) Abbatiale Notre-Dame (Cliché A. Lallemand)

Poitiers, UFR Sciences humaines et arts et hôtel Berthelot

du 17 mai au 17 juillet 2024 à l’espace d’expositions de l’UFR SHA, 8 rue René Descartes – bâtiment E18, niveau 4
Avec une présentation documentaire à la BU Michel Foucault.

du 17 mai au 4 novembre 2024 à l’hôtel Berthelot, Pôle documentaire du CESCM et salle Crozet – 24 rue de la Chaîne – bât. E13

 

Entrée libre, aux horaires d’ouverture de l’établissement


À l’occasion du colloque international sur L’art roman au XXIe siècle, la photothèque du CESCM vous propose une exposition de documents iconographiques issus de sa collection. Elle présente une quarantaine de photographies mettant en lumière l’architecture, la sculpture et la peinture de l’époque romane en France, et réalisées par sept photographes, de la fin du XIXe siècle à nos jours. Elle vise à dévoiler de magnifiques photographies et à interroger l’évolution des regards sur l’art roman, au fil du temps photographique.

Le vaste fonds de la photothèque rassemble plus de 250 000 documents iconographiques relatifs à l’art médiéval en Europe occidentale. Dans les années 1960 à 1980, près de 1 000 clichés de format 30×50 cm et 50×60 cm ont été acquis par le CESCM. Ce sont ces belles épreuves noir et blanc en grand format du fonds « ancien » qui ont constitué le point de départ de la sélection. Parmi les milliers d’auteurs représentés, quatre photographes, dont l’activité s’échelonne entre les années 1890 et 1980, ont été retenus : Eugène Lefèvre-Pontalis, Jean Dieuzaide-Yan, Auguste Allemand et Bernard Biraben. Afin de prolonger le parcours, trois photographes contemporains enrichissent la sélection : Jean-François Amelot, Jean-Pierre Brouard (ancien photographe au CESCM) et Lisa-Oriane Crosland (actuelle photographe au CESCM). Parmi ces sept auteurs, seul Eugène-Lefèvre Pontalis n’est pas un photographe professionnel. Sa présence s’explique par la qualité remarquable de ses clichés, mais aussi par leur ancienneté, au tournant du XIXe et du XXe siècle.

Saint-Savin-sur-Gartempe (86) Abbatiale (cliché J.-P. Brouard)

Ce florilège révèle les évolutions de la photographie au fil des décennies, avec les variations de supports, de formats et de technologies, mais témoigne aussi d’une diversité d’approches, oscillant entre tentation esthétique et finalité documentaire. Les images sont le reflet des différents contextes de réalisation, entre travaux d’auteurs, illustrations pour l’édition d’art et recherches scientifiques. Chacun des auteurs présentés a ainsi pu composer ses prises de vue en fonction du contexte de la commande et de la singularité de son approche, mettant parfois l’accent sur l’environnement du monument et les perspectives, ou dessinant le volume de la pierre par un clair-obscur le volume de la pierre, ou encore en portant son attention sur le rendu des matières et des couleurs du sujet.

En complément de l’exposition, nous vous invitons à poursuivre votre visite par la consultation de ROMANE, base de données de la photothèque du CESCM.

Cette exposition a été réalisée par Lisa-Oriane Crosland et Stéphanie Thomas (Photothèque-CESCM), Isabelle Fortuné (UFR SHA) et Amal Azzi (doctorante CESCM), sous la direction de Cécile Voyer (Professeur d’histoire de l’art et Directrice du CESCM), Éric Palazzo (Professeur d’histoire de l’art, CESCM) et Marcello Angheben (Maître de conférences habilité en histoire de l’art, CESCM).

Merci à l’équipe logistique et à la commission Culture de l’UFR SHA, à la Bibliothèque universitaire Michel Foucault, à l’équipe du CESCM, ainsi qu’à Juliette Carrique pour leur participation.

[20 février 2024] Atelier de la doc

Anne-Sophie Traineau-Durozoy (Conservateur au SCD de Poitiers, responsable du fonds ancien et du pôle Moyen Âge) et Martine Henrot (CNRS, bibliothèque du CESCM) proposent une nouvelle saison d’ateliers de formation d’une heure, visant à présenter les ressources numériques autour du Moyen Âge et valoriser la méthodologie documentaire.

Christine de Pizan Multi-Tasking, par Mike Licht. Flickr.com. CC BY 2.0

 

  • Date :  mardi 20 février 2024 de 12h30 à 13h30
  • Lieu : Pôle documentaire Berthelot du CESCM (rez-de-jardin)

Un atelier d’une heure dédiée à la découverte de la base Romane

Présentation par Carolina Sarrade

La base Romane propose en version numérisée, une partie des archives conservées à la Photothèque, qui comptent près de 250 000 documents (photographies, diapositives, plans, relevés archéographiques etc …). Au total, ce sont plus de 13 000 images images et données descriptives relatives à l’architecture et au décor monumental de la période romane (Xe-XIIe siècles). En une heure, vous découvrirez la base et apprendrez à chercher efficacement dans les ressources numériques. 

Ouvert aux Master 1 et 2, doctorants, enseignants-chercheurs, personnel et extérieurs.

Nous espérons vous y voir nombreux, cet atelier est ouvert à tous, destiné à échanger sur les ressources numériques et axé sur l’interactivité : vous êtes chaleureusement conviés à partager ce moment !

Explorer les thématiques des Semaines d’Études Médiévales : la base Romane

Créée peu après l’ouverture du CESCM en 1953, la photothèque avait pour vocation première de mettre à disposition des enseignants, des chercheurs et des étudiants, un fonds iconographique consacré à l’art roman. Depuis Henri Renou, le premier ayant assuré la gestion de la photothèque entre 1955 et 1980, l’équipe de cette dernière assure l’enrichissement perpétuel du fonds documentaire.

La Base Romane naquit de nouvelles orientations données aux missions de la photothèque, avec l’apparition des nouvelles technologies à la fin des années 1990. Crée en 2006 et rendue accessible au public en 2012, la Base Romane connaît depuis juillet 2021 une nouvelle version. Repensée et modernisée, la nouvelle Romane essaie de répondre à l’évolution des pratiques de la recherche, d’interopérabilité et d’accessibilité. Structurée par un thésaurus (le Timel, accessible ici : https://datu.ehess.fr/timel/fr/), développé en partenariat avec l’EHESS, cette base vise à rendre accessible la documentation conservée à la photothèque, portant sur le monument roman et sur son décor. Ces archives et collections (près de 250 000 documents), en constante évolution, sont toujours en cours d’indexation.

À l’occasion des 67e Semaines d’Études Médiévales, l’équipe de la photothèque a le plaisir de vous proposer une sélection de fiches intégrées à la base, portant sur les monuments dont les visites sont au programme. Préparez dès maintenant votre venue !

Lundi 19 Juin = Notre-Dame-la-Grande

Jeudi 22 Juin = Baptistère Saint-Jean.

Jeudi 22 Juin = Cathédrale Saint-Pierre

Vendredi 23 Juin = Saint-Hilaire-le-Grand

Dimanche 25 Juin = Abbaye de la Trinité

Dimanche 25 Juin = Saint-Jacques-des-Guérets

Lundi 26 Juin = Palais des Comtes

Mercredi 28 juin = Saint-Jouin de Marnes

[26 juin 2023] : Focus n° 5 : le cénotaphe de Saint-Hilaire

L’équipe de la photothèque a le plaisir de vous convier au pôle documentaire du CESCM (salle Saint-Louis) pour le cinquième Focus de l’année, consacré au :

cénotaphe de Saint Hilaire, provenant de l’église Saint-Hilaire-de-la-Celle de Poitiers.

Le lundi 26 juin de 12h à 13h, nous accueillons Alexis Minault, étudiant du Master Mondes Médiévaux et stagiaire au pôle documentaire. Travaillant sous la direction de Cécile Voyer et de Pierre-Marie Joris, sur la représentation de l’épée et du duel dans les manuscrits des XIIIe au XVe siècles, il nous parlera du cénotaphe de Saint Hilaire, et de son indexation dans la base Romane.
Plus qu’une présentation, il s’agira d’une discussion libre au cours de laquelle vous êtes chaleureusement invités à intervenir.

Depuis l’automne 2016, l’équipe de la photothèque propose ces évènements conçus comme des coups de projecteur sur son fonds iconographique et sa valorisation dans Romane. Ces rendez-vous ont à dessein de montrer la corrélation entre la documentation disponible au laboratoire et le travail des chercheurs, ceci dans un cadre scientifique mais néanmoins convivial et ouvert à tous.
Moment privilégié concernant un aspect précis de la recherche, le Focus est l’occasion d’échanges et autres discussions scientifiques à bâtons rompus en dehors du contexte conventionnel, dans une ambiance propice à faire avancer les questionnements.

Ouvert à tous et axé sur l’interactivité, vous êtes conviés à partager ce moment autour d’un verre.
N’hésitez pas : apportez votre casse-croûte !

Exposition : Lumière sur les couleurs de Brinay

Exposition à partir du 20 février 2023 au pôle documentaire et dans la salle Crozet du CESCM

Lumière sur les couleurs de Brinay

Campagne photographique de 2020

 

En 2020, l’église Saint-Aignan de Brinay, dans le Cher (18), a fait l’objet d’une nouvelle campagne photographique par Lisa-Oriane Crosland, photographe du CESCM. L’exposition présente quelques détails de ces peintures.

Cette modeste église du XIe-XIIe siècle abrite un cycle remarquable de peintures murales datées du milieu du XIIe siècle et découvertes en 1912. Ces dernières sont situées sur les quatre murs du chœur rectangulaire.

Les peintures, organisées selon deux bandes horizontales superposées, illustrent les événements essentiels de la vie du Christ : une partie du cycle de son Enfance et de sa Vie publique.

  • Chœur, mur nord

– Registre supérieur : Annonciation, Visitation, Nativité, Annonce aux bergers, Voyage des Rois Mages.

– Registre inférieur : Mages devant le roi Hérode, Voyage de Retour des Mages.

  • Chœur, mur est

– Registre supérieur : Hérode ordonnant le Massacre des Innocents, Massacre des Innocents, Baptême du Christ.

– Registre inférieur : Présentation du Christ au Temple, songe de Joseph avant la Fuite en Égypte, Fuite en Égypte.

  • Chœur, mur sud

– Registre supérieur : Le Miracle des Noces de Cana.

– Registre inférieur : Chute des idoles, Tentations du Christ, Christ au désert, Christ servi par deux anges.

Des prophètes, dont Jérémie, des saints et des personnages non identifiés décorent le mur ouest du chœur.

Sur l’intrados de l’arc triomphal, à l’entrée du chœur, figure le calendrier, représenté par les occupations des douze mois.

Toutes les photographies de l’église de Brinay, accompagnées d’une notice descriptive et d’une indexation, sont disponibles sur la base de données Romane : https://base-romane.fr/fiche/18036-EGL-STA-099-N