Archives par mot-clé : Art roman

[28-31 mai 2024] Colloque international : l’art roman au XXIe siècle

L’art roman au XXIe siècle. L’avenir d’un passé à réinventer

 

Colloque international organisé par Cécile Voyer, Professeure d’histoire de l’art médiéval, Éric Palazzo, Professeur d’histoire de l’art médiéval et Marcello Angheben, Maître de conférences HDR en histoire de l’art médiéval / Sous la Présidence d’honneur de Marie-Thérèse Camus, Professeure honoraire d’histoire de l’art médiéval, CESCM, Université de Poitiers

Dates : 28 au 31 mai 2024

Lieux : UFR SHA, bâtiment III, Amphithéâtre Descartes

Entrée libre sur inscription et dans la limite des places disponibles.

Inscription avant le 24 mai 2024 : secretariat.cescm@univ-poitiers.fr ou au 05.49.45.45.57

Ce colloque vise à développer un bilan de l’historiographie de ces vingt dernières années et une réflexion épistémologique sur l’étude de ce qu’il est convenu d’appeler « art roman ». Il s’agira dans un premier temps de poursuivre les réflexions déjà amorcées par de nombreux chercheurs sur la définition de l’art roman et d’aborder ensuite les différents questionnements qui lui sont généralement appliqués, tout en envisageant de nouvelles pistes ou en reconsidérant des approches anciennes qui mériteraient d’être réhabilitées et renouvelées.

Cérémonie de remise du Doctorat Honoris Causa au professeur Herbert L. Kessler

Jeudi 30 mai – 18h30 / Palais de Poitiers – 10 pl. Alphonse Lepetit

À l’occasion de ce colloque, l’Université de Poitiers décernera le titre de Docteur Honoris Causa à Herbert L. Kessler, Professeur émérite de l’Université Johns Hopkins

Conférence

Mercredi 29 mai – 18h30 / Espace Mendès France (Planétarium),    1 place de la cathédrale, Poitiers

Michel Pastoureau, Directeur d’études honoraire à l’École Pratique des Hautes Études (IVe Section) donnera une conférence : L’art roman : une porte grande ouverte sur les divagations ésotériques

Sur inscription avec ce LIEN et dans la limite des places disponibles.

Expositions

Hôtel Fumé, 8 rue René Descartes & Hôtel Berthelot, 24 rue de la chaîne, Poitiers

Dans le cadre du colloque, deux expositions seront présentées au public, l’une sur L’art roman dans l’objectif des photographes : florilège de la photothèque du CESCM, et l’autre sur Les restaurations de l’église de la Nativité à Bethléem (UNESCO).

 

Mardi 28 mai

9h – Accueil

9h15 – Introduction

Qu’est-ce que l’art roman ? Définitions et limites

Présidence de séance : Christian Sapin, Directeur de recherche émérite, CNRS

9h30 – Xavier Barral i Altet, Professeur émérite d’histoire de l’art du Moyen Âge, Institut  national d’histoire de l’art (Paris) : Chronologie et idéologie. Les positions des historiens de l’art français du XXe siècle face à l’art roman

10h – Éliane Vergnolle, Professeure honoraire d’histoire de l’art médiéval, Université de Besançon : Les débuts de l’architecture romane en Francie occidentale : regards d’hier et d’aujourd’hui

10h30 – Quitterie Cazes, Professeure d’histoire de l’art médiéval, Université de Toulouse Jean-Jaurès : Retour sur la pratique de la monographie d’édifice

11h – Pause

Aires culturelles et études de cas

Présidence de séance : Christian Sapin, Directeur de recherche émérite, CNRS

11h15 – Justin Kroesen, Professeur d’histoire de l’art médiéval, Bergen University Museum : Nordic Romanesque: some recent developments in research

11h45 – John McNeill, Secrétaire de la British Archaeological Association : Norman, Anglo-Norman, Anglo-Saxon: Recent debates on the Forms of Architecture in 11th-Century England

12h15 – Discussion

Aires culturelles et études de cas

Présidence de séance : Éliane Vergnolle, Professeure honoraire d’histoire de l’art médiéval, Université de Besançon

13h45 – Andreas Hartmann-Virnich, Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, Université d’Aix-en-Provence : La vision de l’art roman dans l’historiographie allemande (XIXe-XXe siècle)

14h15 – Saverio Lomartire, Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, Università degli Studi dell’Insubria : L’art « roman » dans le Nord de l’Italie : synthèse historiographique et réflexions sur la validité et l’actualité d’une définition

14h45 – Linda Seidel, Professeure émérite d’histoire de l’art du Moyen Âge, University of Chicago : Seeing the Present through the Past: Arles in the 12th and 20th Centuries

15h15 – Valentino Pace, Professeur émérite d’histoire de l’art médiéval, Università di Udine : Sant’Angelo in Formis: « romanica o bizantina »? Un caso esemplare di ambiguità storiografica fra cronologia e geografia

15h45 – Discussion et pause

Questions d’épistémologie 

Présidence de séance : Éliane Vergnolle, Professeure honoraire d’histoire de l’art médiéval, Université de Besançon

16h30 – Nicolas Reveyron, Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, Université de Lyon II : De quoi « Art roman » est-il le nom ? Approche épistémologique d’une problématique d’axiologie esthétique

16h50 – Christian Gensbeitel, Maître de conférences en histoire de l’art médiéval, Université Bordeaux-Montaigne : L’architecture religieuse du XIe siècle à travers le prisme des édifices « mineurs ». Un autre point de vue sur l’élaboration des formes romanes

17h20 – Claude Andrault-Schmitt, Professeure émérite d’histoire de l’art médiéval, Université de Poitiers : Ranger donc dater les productions architecturales françaises : tendances historiographiques et rigueur méthodologique

17h50 – Gerardo Boto Varela, Professeur d’histoire de l’art médiéval, Universitat di Girona : Épistémologie et historiographie des chantiers de cathédrales espagnoles (ca. 1015-1203) : construire, aménager, décorer. Dialogue entre l’histoire de l’art et les autres disciplines

18h20 – Discussion

Mercredi 29 mai

Questions d’épistémologie 

Présidence de séance : Vinni Lucherini, Professeure d’histoire de l’art médiéval, Università degli Studi di Napoli Federico II, Napoli

9h – Laurence Terrier, Professeure assistante en histoire de l’art médiéval, Université de Neuchâtel : Art roman vs art gothique : historiographie, épistémologie et perspectives

9h30 – Philippe Plagnieux, Professeur d’histoire de l’art médiéval, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : Revenir sur les derniers feux de la sculpture romane et ses tentatives de renouvellement. Une étude de cas : les sources antiques et byzantines du foyer bourbonno-nivernais dans le second quart du XIIe siècle

10h – Manuel Castiñeiras, Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, Universitat Autònoma di Barcelona : L’art roman et les enjeux de l’art 1200 : dynamique, dialogues et transformations

10h30 – Lucien-Jean Bord, Bibliothécaire, Abbaye de Ligugé : Le voyage des images

11h – Pause

11h20 – Peter K. Klein, Professeur émérite d’histoire de l’art du Moyen Âge, Universität Tübingen : La reconstruction des traditions iconographiques est-elle obsolète ? L’exemple du Beatus de Saint-Sever

Manifestations du sacré

Présidence de séance : Daniel Russo, professeur honoraire d’histoire de l’art médiéval, Université de Bourgogne

13h30 – Marc Sureda, Conservateur, Museu Episcopal de Vic : L’architecture romane hispanique à l’épreuve de la liturgie : quelques problèmes et cas d’étude

14h – Kirk Ambrose, Professeur d’histoire de l’art médiéval, University of Colorado, Boulder : Navigation of Doubt in Romanesque Sculpture

14h30 – Estelle Ingrand-Varenne, Chargée de recherche, CNRS, CESCM-Université de Poitiers : À la recherche d’une épigraphie romane

15h – Gerhard Lutz, Conservateur, Cleveland Museum of Art : BERNVVARDVS PRESVL FECIT HOC – Bishop Bernward of Hildesheim and the Arts around 1000 Revisited.

15h30 – Cynthia Hahn, Professeure d’histoire de l’art du Moyen Âge, CUNY, Hunter College : Is there such a thing as a « Romanesque » Reliquary?

16h – Pause

16h20 – Catherine Fernandez, Chercheuse en histoire de l’art du Moyen Âge, Index of Medieval Art, Princeton : Ordering the Cosmos: The Saint-Aubin Maiestas Domini and Romanesque Temporalities

16h50 – Charlotte Denoël, Conservatrice en chef, cheffe du service médiéval du département des Manuscrits, Bibliothèque nationale de France : Manuscrits sans frontières : le cas du Sacramentaire de Manassès (Paris, BnF latin 819)

17h20 – Discussion

18h30 – Espace Mendès France (Planétarium)
Michel Pastoureau, Directeur d’Études honoraire à l’École Pratique des Hautes Études (IVe Section)
L’art roman : une porte grande ouverte sur les divagations ésotériques

Jeudi 30 mai

Expressions du pouvoir et des idées

Présidence de séance : Xavier Barral i Altet, Professeur émérite d’histoire de l’art du Moyen Âge, Institut national d’histoire de l’art (Paris)

9h – Herbert L. Kessler, Professeur émérite d’histoire de l’art du Moyen Âge, Johns Hopkins University : « Velut sinuosum acanthi volumen »: Romanesque Ornament’s Meaningful Demeanor 

9h30 – Yves Christe, Professeur honoraire d’histoire de l’art médiéval, Université de Genève : Orient Oder Rom ? Colonnes et colonnettes jumelées dans l’architecture romane et islamique

10h – Jeffrey F. Hamburger, Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, Harvard University : Avatars of Authorship

10h30 – Beate Fricke, Professeure d’histoire de l’art du Moyen Âge, Universität Bern : 4 Elements, 12 Stones

11h – Pause

11h20 – Marcia Kupfer, Chercheuse indépendante en histoire de l’art médiéval : The contributions of Romanesque art to Western Anti-Judaism

11h50 – Discussions

Expressions du pouvoir et des idées

Présidence de séance : Pierre-Alain Mariaux, Professeur d’histoire de l’art médiéval, Institut d’histoire de l’art et de muséologie, Université de Neuchâtel

13h45 – Nicolas Prouteau, Maître de conférences en archéologie médiévale, Université de Poitiers : Le palais et la tour-palais à l’époque romane : héritages, emprunts et construction du pouvoir royal

14h15 – Vinni Lucherini, Professeure d’histoire de l’art médiéval, Università degli Studi di Napoli Federico II, Napoli : Les sceaux des XIIe et XIIIe siècles : une nouvelle manière d’appréhender l’art roman des rois et des orfèvres

14h45 – Serena Romano, Professeure émérite d’histoire de l’art du Moyen Âge, Université de Lausanne : Rome et ses environs à l’« âge de la Réforme ». Les approches de l’historiographie et les perspectives d’aujourd’hui

15h15 – Discussion et pause

Savoirs-faire médiévaux et techniques actuelles

Présidence de séance : Pierre-Alain Mariaux, Professeur d’histoire de l’art médiéval, Institut d’histoire de l’art et de muséologie, Université de Neuchâtel

15h50 – Christian Sapin, Directeur de recherche émérite, CNRS : L’art roman sous le scanner archéologique. Un nouveau regard ?

16h20 – Géraldine Mallet, Professeure d’histoire de l’art médiéval, Université Paul-Valéry, Montpellier : De la sculpture romane en Catalogne du Nord : marbres locaux ou marbres antiques de remploi ?

16h50 – Thierry Gregor, Docteur en histoire, CESCM-Université de Poitiers : L’adaptation des graveurs de l’époque romane à la réalisation des inscriptions sur la pierre

17h 20 – Discussion

18h30 – Cérémonie de remise du titre de Docteur Honoris Causa
Palais de Poitiers – 10 place Alphonse Lepetit
L’Université de Poitiers décernera le Doctorat Honoris Causa à Herbert L. Kessler, Professeur émérite de l’Université Johns Hopkins

Vendredi 31 mai

Savoirs-faire médiévaux et techniques actuelles

Présidence de séance : Serena Romano, Professeure émérite d’histoire de l’art du Moyen Âge, Université de Lausanne

9h – Amaëlle Marzais, Maîtresse de conférences en histoire de l’art  médiéval, Université de Lyon II et Carolina Sarrade, Ingénieure d’études, CNRS, CESCM-Université de Poitiers : Les apports des nouvelles approches techniques pour l’étude des peintures murales romanes

9h30 – Florian Meunier, Conservateur, Musée du Louvre : Les objets d’art romans dans une perspective européenne : l’étude des ivoires, de l’orfèvrerie et des émaux des collections du Louvre

10h – Pierre-Alain Mariaux, Professeur d’histoire de l’art médiéval, Institut d’histoire de l’art et de muséologie, Université de Neuchâtel : L’orfèvrerie de la période romane : leçons matérielles de chantiers récents

10h30 – Discussion et pause

L’art « roman » à l’épreuve des sciences actuelles

Présidence de séance : Serena Romano, Professeure émérite d’histoire de l’art du Moyen Âge, Université de Lausanne

11h20 – Eduardo Carrero Santamaría, Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, Universitat Autònoma di Barcelona : Romanesque architecture from virtual reality: what architecture and what reality?

11h50 – Francisco Prado Vilar, Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, Universidad de Santiago de Compostela : Romanesque Transformations: Experience, Cognition, Technologies of the Image

12h20 – Discussion

L’art « roman » à l’épreuve des sciences actuelles

Présidence de séance : Valentino Pace, Professeur émérite d’histoire de l’art médiéval, Università di Udine

14h – Pierre-Olivier Dittmar, Maître de conférences en histoire médiévale, CRH-AHLoMA, EHESS : L’art roman au risque de l’animal

14h30 – Robert A. Maxwell, Professeur d’histoire de l’art médiéval, Sherman Fairchild Associate Professor of Fine Arts, The Institute of Fine Arts, New York : L’étrangeté de l’art roman

15h – Thomas E. A. Dale, Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, University of Wisconsin-Madison : Genre, race et l’invalidité : perspectives alternatives sur la sculpture de Vézelay

15h30 – Peter Scott Brown, Professeur d’histoire de l’art médiéval, University of North Florida : A Work by the Doña Sancha Master in Northern Italy: On the Monumental Turn in Eleventh Century Sculpture, the Medieval Viewer, and the Modern Eye

16h – Discussion

16h30 – Remerciements


 

   

La photothèque sur le terrain

Cliché C. Boisseau-CESCM

 Avec l’arrivée de l’été et les restrictions sanitaires qui s’allègent, la photothèque peut enfin reprendre ses missions sur le terrain. Notre photographe, Lisa-Oriane Crosland, réalise des campagnes photographiques sur site afin de permettre l’augmentation du fonds documentaire et l’incrémentation de la base Romane.

 

Les communes visitées ne manquent pas de faire connaître le travail de la photothèque :

Mission à Notre-Dame du vieux Pouzauges, en Vendée, le 19 mai : https://www.pouzauges.com/seance-photos-a-leglise-du-vieux-pouzauges/ 

Campagne photographique durant la Mission en Bourgogne (8 jours) : Chapelle de la commanderie à Villemoison (58200) | Église Saint Pierre et Saint Paul à Sussey (21430) | Église Saint-Ferréol à Curgy (71400) | Église Saint-Pierre de Gourdon (71300) | Église Saint-Nizier à Burnand (71460) | Église Saint-Philibert à Tournus (71700) | – Chapelle des moines à Berzé-la-Ville (71960) | – Cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte de Nevers (58000)
 
 
 

[26 mars 2019] Focus n° 5 : Jonas et sa “baleine”

Nous avons le plaisir de vous convier chaleureusement au Focus n° 5, consacré au prophète Jonas et sa “baleine”.

Le mardi 26 mars, 12h-13h, CESCM-Pôle documentaire.

Construit comme un high-light sur le fonds iconographique du CESCM, les « Focus » proposent de montrer la corrélation entre le fonds physique, la base Romane et le travail scientifique, et ce par la collaboration des chercheurs et de l’équipe de la Photothèque.

Le 26 mars, nous vous proposons une discussion scientifique et conviviale : identifier le prophète Jonas et sa “baleine” dans l’art roman, en compagnie d’Anne-Sophie Traineau-Durozoy, conservatrice au SCD de Poitiers, responsable du fonds ancien et du pôle Moyen Âge.

Ouvert à tous et axé sur l’interactivité, vous êtes conviés à partager ce moment autour d’un verre.

N’hésitez pas à apporter votre casse-croûte, nous déjeunerons ensemble lors de cet échange.

[4-6th april 2018] : The Regional and Transregional in Romanesque Art and Architecture

Colloque international bisannuel de la British Archaeological Association

Dates : Du 4 au 6 avril 2018

Lieu : Amphi Bourdieu, Faculté SHA – 24 rue des Carmélites POITIERS

DRAFT CONFERENCE PROGRAMME

Wednesday 4 April

09.00 – Registration

09.30 – Introduction

09.45 – Claude Andrault-Schmitt = The Epistemological, Political and Practical issues effecting Regional Categories in French Romanesque Architecture

10.15 – Eric Fernie = Hans Kubach’s Treatment of Regions in the Study of Romanesque architecture

10.45 – Questions

11.00 – Tea/coffee

11.30 – Philip Bovey = Did Zodiaque’s Regional Portrayal create a False Impression as to the Nature of Romanesque

12.00 – Marcello Angheben = Romanesque Sculpture in Aquitaine: A History of the Marginalisation of a Widely-Imitated Regional Sculptural Style

12.30 – Questions

13:00   Lunch

14.30 – Richard Gem = Ordering and Decorating the Choir and Sanctuary: The Defining Visions of Three Great Patrons and their International Context

15.00 – Teemu Immonen = The Inner Circle: The College of Cardinals and the Formation of Romanesque Art

15.15 – Questions

15.30 – Tea/Coffee

16.00 – Manuel Castiñeiras = The Baldachin-Ciborium: The Shifting Meanings of a Restricted Liturgical Furnishing

16.30 – Gaetano Curzi = Romanesque Woodcarvers and Plasterers in the Abruzzi: The Mediterranean Connection

17.00 – Rosa Maria Bacile = The Use of Porphyry in the Norman Kingdom of Sicily: An Exclusive Commodity for King Roger II or the Establishment of a New Regional Style by a New Monarchy?

17.30 – Questions

19.45 – Conference Dinner

 

Thursday 5 April

09.30 – Julia Perratore = Crossing the Pyrenees: Transregional Collaboration in the Shaping of Romanesque Aragon

10.00 – Richard Plant = Rolduc and Reception

10.15 – Questions

10.45 – Tea/Coffee

11.15 – Wilfried Keil = ‘School’ or Masons’ Workshop? Reflections on the so Wormser Bauschule and on the Definition of Regional Style

11.45 – John McNeill = The ‘Herefordshire School’ Revisited

12.15   Questions

12.45 – Lunch

14.15 – Tancredi Bella = The Cathedrals of the Norman County of Sicily and their Relationship with Transregional and Transalpine models: Between Historiography and Recent Study

14.45 – Alexandra Gajewski = ‘Sine rege, sine principe’: Approaches to Categorizing the Abbey Church of Cluny (Cluny III) and its Followers

15.15 – Elizabeth Valdez del Álamo = The Creation of Castilian Identity under Alfonso VIII and Leonor Plantagenet

15.45 – Questions

16.00 – Tea/Coffee

16.30 – Jordi Camps = Transregionalism and Distinction in the Romanesque Woodcarving of 12th-Century Catalonia

17.00 – Michele Vescovi = Santa Fede in Cavagnolo: Transregional Style, Monastic Networks

17.30 – Questions

18.00 – Visit/Reception = Special Opening of Baptistery and Musée Sainte-Croix

 

Friday 6 April

09.30 – Gerhard Lutz = Hildesheim as a Nexus of Metalwork Production, c. 1130–1250

10.00 – Aleuna Mackarenko = ‘Mosan’ Goldsmithing and its Outreach in the Rhineland, France and England

10.30 – Questions

10.45 – Tea/Coffee

11.15 – Bonde and Maines = TIRON: The Cultural Geography of a Monastic Order

11.45 – Tomasz Weclawowicz = Four Romanesque Cistercian Abbey Churches in Lesser Poland

12.15 – Questions

12.45 – Lunch

14.15 – Béla Zsolt Szakács = A country without regions? The case of Hungary

14.45 – James D’Emilio = Romanesque Architecture and Sculpture in Galicia: A Regional Style?

15.15 – Benjamin Zweig = Reassessing the Problem of Romanesque in Scandinavia

15.45 – Questions

16.00 – Tea/Coffee

16.30 – Cecily Hennessy = Winchester’s Holy Sepulchre Chapel and Byzantium:   Iconographic Transregionalism?

17.00 – Kristen Collins = Regional and Transregional in Museum Displays of Romanesque Art

19.30 – Conference Dinner


Organisé par le CESCM (Poitiers) & la British Archaeological Association

Contacts :

Marcello Angheben : marcello.angheben@univ-poitiers.fr

John Mcneill  : jsmcneill@btinternet.com

         

Scott Brown, un américain passionné d’art roman

Dans un français parfait, Scott Brown, professeur américain, nous explique les raisons de sa venue en mai 2017 au CESCM et sa passion notoire pour l’art roman.

Cliché V. Ernst-Maillet (CESCM)

Bonjour Scott, c’est la première fois que vous venez au CESCM ?

En fait je suis venu une première fois pour une journée en 2016, avec Vincent Debiais, pendant que je faisais un voyage de recherches vers Limoges, Toulouse et il m’a fait visiter plusieurs monuments de Poitiers, j’ai été conquis. Nous étions dans une équipe de travail montée par Robert Maxwell et nous nous étions rencontrés à Kalamazoo (session 2012). Comme je travaille aussi parfois sur l’épigraphie sur les sculptures, nous avions un sujet commun.

Nous avions discuté de mon projet de recherche qui s’articule autour d’Amat d’Oloron, légat du pape : cet homme du XIe siècle qui travaillait partout dans l’Aquitaine, était un homme spirituel important à Poitiers – il a influencé la fondation de l’abbaye de Montierneuf vers 1070, par exemple. Lorsque j’ai évoqué cela à Vincent Debiais, qui rassemble les chercheurs et aide beaucoup au contact, il m’a proposé de venir profiter du cadre du CESCM, d’où ma présence.

Comment est-ce qu’on en vient à s’intéresser à un tel sujet, surtout pour un américain ?

Il n’y a pas de Moyen Âge aux États-Unis mais une tradition d’études autour du Moyen Âge qui remonte jusqu’au XIXe siècle. Il y a de plus un intérêt profond aux États-Unis, dès la fondation du pays, pour l’histoire de l’Église et la relation entre la spiritualité et la politique . Au cours du XXe siècle les États-Unis ont trouvé une « niche » dans l’étude de l’art médiéval. En Europe, l’étude de l’art médiéval a souvent été liée à un intérêt patrimonial. Les américains n’ayant pas leur propre passé avec des monuments travaillent à ces thèmes partout où c’est possible géographiquement à travers le monde.

Beaucoup de chercheurs américains travaillent sur le Moyen Âge mais ce qui nous manque aussi, c’est une communauté, du fait des distances aux États-Unis et c’est pour cela qu’il est important pour moi de venir en France.

Dès le début de mes études universitaires j’ai été intéressé par cette période historique. En première année, j’ai suivi un cours autour de l’art roman.  J’étais vraiment impressionné par l’ambiance sombre des églises romanes, par le poids de leurs voutes, par la masse de l’architecture, par les vieilles pierres. Comment et pourquoi bâtir ainsi de tels monuments « bruts » ? La première église que j’ai vue à Vézelay m’a vraiment bouleversée. Dans le narthex, j’ai imaginé les moines au milieu de la nuit célébrant les matines. Le passé me semblait si vivant en ce moment.

Plus précisément, comment avez-vous connu Amat d’Oloron ?

Je suis professeur associé en histoire de l’art à l’Université de North Florida. La sculpture romane est mon principal domaine de recherche et de publications (voir Academia), même si j’ai récemment terminé un ouvrage qui sortira l’an prochain, sur l’image d’une héroïne biblique, Jaël, qui a eu une image importante aux XVe et XVIe siècles.

Maintenant, je retourne à l’étude de l’époque romane. J’ai soutenu une thèse sur la sculpture du portail de la cathédrale d’Oloron et Amat y était évêque, cet homme n’était cependant pas le sujet principal de ma thèse. Il reste peu connu par les historiens de l’art. Comme légat des papes Grégoire VII et Urbaine II, il est assez bien  connu par les historiens de l’Église, mais son influence sur les monuments romans a longtemps été ignorée. La carrière d’Amat d’Oloron nous donne un aperçu important et inattendu sur un grand réseau de monuments (notamment à Poitiers, Toulouse, Saintes, Bordeaux, et en Espagne) et sur un art roman en plein essor à la fin du XIe siècle. J’ai à cœur de rapprocher le côté physique et matériel des monuments du côté politique de l’Église qui sont liés par la personne d’Amat.

Quel souvenir garderez-vous de votre passage au CESCM ?

Je suis venu plusieurs fois en France, notamment pour effectuer des recherches à la BnF pendant mes études, et je viens depuis tous les 2 ans car nos budgets de recherches nous le permettent.

Je suis au CESCM pour le mois de mai 2017 et j’ai eu l’occasion de faire ma première  intervention en français  sur un travail en cours au sujet d’un esprit ludique dans la sculpture romane.  L’exemple au cœur de cette étude est une histoire de conflit à Poitiers entre l’évêque et les chanoines de Saint-Hilaire-Le-Grand qui a provoquée des reflets amusants dans la poésie et la sculpture à Saint-Hilaire au XIe siècle.

Être au CESCM m’a permis de discuter de projets potentiels et j’ai élargi mon champ de recherche. Je trouve incroyable ce centre où les gens sont ainsi entièrement occupés à la recherche pure et à la production du savoir, même au niveau des étudiants. Je me suis vraiment immergé dans la recherche d’une façon qui me serait impossible aux  États-Unis et je suis vraiment reconnaissant de cette opportunité et d’avoir croisé des chercheurs et des gens aussi accessibles. Je tiens à vous en remercier.

Voir le lien des travaux de Scott Brown