Archives par mot-clé : archives

Du nouveau en archives. Pratiques documentaires et innovations administratives (XIIIe-XVe siècles)

 
Harmony Dewez
 
 
(N° spécial de Médiévales, t. 76)
 
ISBN : 9782379240287. 20€
 
 

Ce volume est dédié aux processus d’innovations documentaires qui sont à l’œuvre aux XIVe-XVe siècles dans les sociétés occidentales et qui ont facilité l’essor de l’imprimerie et la construction des États modernes.

Dans les derniers siècles du Moyen Âge, de nouvelles pratiques administratives se développent pour accompagner le changement de mentalité d’une société de l’oral à une société de l’écrit. Du pays de Galles au Bordelais, en passant par les villes du Nord de la France, tous les secteurs de la société sont touchés : institutions urbaines, princières, monastiques, ou simples particuliers produisent de nouveaux types d’outils documentaires nés de la combinaison de techniques d’enregistrement et de compilation, nourris d’emprunts et d’expériences passées. L’étude des mécanismes de ces transformations, qui font suite à la « révolution documentaire », révèle l’institutionnalisation progressive de l’administration et la rationalisation pragmatique de l’ordinaire.

Table des matières

 

Harmony Dewez – L’innovation documentaire à la fin du Moyen Âge

Élodie Papin – Les cartulaires de l’abbaye de Margam : le processus de cartularisation et l’administration des biens monastiques au pays de Galles au XIIIe siècle

Isabelle Bretthauer, Marlène Hélias-Baron – L’individu face à la gestion d’un patrimoine : la rédaction de « livres de gestion » au XIVe siècle

Emmanuel Melin – L’innovation documentaire, entre recyclage et enregistrements. Le cas du Livre Rouge de l’échevinage de Reims (XIVe-XVe siècles)

Marie-Émeline Sterlin – L’innovation documentaire à Amiens, entre création et adaptation (fin XIVe-début XVe siècle)

Cléo Rager – Les registres de délibérations municipales tenus dans les villes champenoises : enjeux politiques et innovations documentaires (XVe siècle)

Jean-Baptiste Santamaria – Comptabilité publique et innovation à la fin du Moyen Âge : les institutions princières et l’émergence d’une culture numérique dans un ordre conservateur

Essais et recherches

Lucie Malbos – Nourrir les marchands et artisans d’Europe du Nord-Ouest (VIIe-Xe siècle) : pratiques et stratégies alimentaires dans les emporia des mers nordiques

Point de vue

Jean-Philippe Genet – De la « grande crise » à la « grande transition » : une nouvelle perspective ?

 

Appel à participation : Transcription collaborative – Fonds d’archives du Père de la Croix

Le fonds d’archives du Père de la Croix

Camille de la Croix (1831-1911), prêtre jésuite et archéologue, a effectué un grand nombre de découvertes à Poitiers, comme dans d’autres sites archéologiques majeurs du centre-ouest de la France. Ses travaux ont été documentés par des carnets de fouille, des notes, des plans et des photos, ainsi que par une abondante correspondance abondante avec de nombreux savants de son époque.
Légué à sa mort à la Société des Antiquaires de l’Ouest, le fonds a été déposé aux Archives Départementales de la Vienne. La totalité des images du fonds est accessible en ligne.

Ce projet de numérisation et de valorisation a obtenu le soutien financier de la Région Nouvelle Aquitaine, du Ministère de la Culture, du Centre des Monuments Nationaux et de l’Université de Poitiers. Il est intégré au consortium MASA (Mémoire des Archéologues et des Sites Archéologiques) de la TGIR HumaNum.

Consulter les images du fonds du Père de la Croix

Le projet de transcription collaborative

Cet appel à transcription collaborative en ligne propose à chacun, chercheurs, étudiants ou public amateur, de contribuer à la transcription des documents numérisés issus du fonds d’archives.
Les notes et la correspondance du Père de la Croix sont proposés à la transcription.

Transcrire les notes du Père de la Croix

Transcrire la correspondance du Père de la Croix

               

 

La recherche dans les Archives Nationales de Londres (Kew National Archives)

Nicolas Prouteau a passé 2 semaines aux Archives nationales de Londres du 7 au 21 octobre 2013, dans le cadre d’une mission de recherche pour le Service Archéologique d’Indre-et-Loire (37), en collaboration avec le projet RIHVAGE menée par l’université de Tours.

Cette mission s’est concentrée sur « Le château et la ville de Chinon dans les sources de l’administration anglo-normande conservées aux Archives Nationales de Londres ».

Rouleau de Richard Coeur de Lion. Charte concernant Guillaume Briwerre et les forêts de Chinon (1194). Avec l'aimable autorisation des Archives Nationales de Londres (Kew). Cl. N. Prouteau 2013.
Rouleau de Richard Coeur de Lion. Charte concernant Guillaume Briwerre et les forêts de Chinon (1194). Avec l’aimable autorisation des Archives Nationales de Londres (Kew). Cliché N. Prouteau (2013).

 Dans ce cadre, il lui a été permis d’accéder aux documents originaux relatifs à la Touraine à l’époque Plantagenêt et pendant la Guerre de Cent Ans. Cette mission lui a permis d’approfondir les thèmes de recherche suivants :

– Fonction du site et enjeux de la fortification (résidentielle, défensive, conquête, économique, administrative … stratégie de l’implantation et de la mise en défense, etc.).

– Étude des différents propriétaires/commanditaires du château (rois, comtes, seigneurs, châtelains …)

– Histoire de la construction à travers la documentation comptable (Financement des chantiers, matériaux, recrutement de maîtres d’oeuvres et d’ouvriers, connexions avec d’autres chantiers royaux…)

– Prosopographie des officiers de Chinon (Relations entre le château et la prévôté de Chinon, la sénéchaussé héréditaire de Touraine… gouverneurs ; sénéchaux ou baillis du château en l’absence du propriétaire ; chevaliers ; cléricature et personnel dédié à la trésorerie de Touraine).

– Séjours des rois Plantagenêt à Chinon (royautés itinérantes, rôle et fréquence de la résidence, logement de la suite royale au château ? dans la ville ?)

– Étude du phénomène curial (influence de la cour Plantagenêt sur la région, Relations entre Chinon et les autres centres de pouvoirs (Caen, Londres … etc).

Il n’est nul besoin de revenir sur la qualité de conservation, la quantité des archives britanniques et l’accueil chaleureux qui est réservé aux chercheurs à Kew (contrairement à la British Library où l’accès aux manuscrits, chartes et actes est beaucoup plus complexe). Pour les doctorants et chercheurs français qui travaillent sur le bas Moyen Âge et le monde Plantagenêt (que ce soit en histoire ou en histoire de l’art et archéologie d’ailleurs), le passage par les Archives Nationales de Londres est un réel enrichissement.

La préservation de la mémoire monastique et les conflits sociaux au Moyen Âge : le cas des  »Chroniques anonymes » de Sahagún

Abside San Tirso
Abside San Tirso

Au Moyen Âge, le monastère dédié aux martyrs Facond et Primitif se trouvait à Sahagún, l’une des principales villes hispaniques du chemin de Saint-Jacques. Ce centre religieux bénédictin, gros producteur de documents écrits, nous a légué un important fonds d’archives dans lequel se trouvent deux chroniques, dites « anonymes », grâce auxquelles nous pouvons aujourd’hui étudier les stratégies médiévales de l’écriture.

La suite de l’article de Charles Garcia  dans Microscoop (journal de la Délégation CNRS Centre limousin Poitou-Charentes) de juillet 2013. Un colloque sur ce sujet a été organisé en mai 2013 au CESCM.