Archives par mot-clé : Archéologie

[28 avril] Journée d’études : enceintes urbaines et portes de villes au Moyen Âge

Journée de séminaire thématique en Archéologie castrale, organisée dans le cadre du Master 2 Civilisation Histoire Patrimoine Sources, spécialité Civilisation antique et médiévale

Organisé sous la coordination de Nicolas Prouteau (CESCM, Université de Poitiers) et Jocelyn Martineau (Service régional de l’archéologie Pays de la Loire).

les découvertes de la Communauté d'agglomération de Poitiers (CAP)
les découvertes de la Communauté d’agglomération de Poitiers (CAP)

Date : Jeudi 28 avril de 9h à 17h

Lieu : Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, CESCM, hôtel Berthelot, salle Crozet, 24 rue de la chaîne – Bât. E13

Entrée libre – Ouvert à tous

Programme

• 9h30 – Jocelyn Martineau (Service régional de l’archéologie Pays de la Loire)
Introduction

• 10h – Christian Corvisier (Historien de l’architecture) et Judicaël de la Soudière (Architecte du patrimoine)
Coucy / Porte de Laon : renouvellement de la connaissance et projets futurs de réhabilitation

• 11h – Vincent Acheré et Thomas Lecroère (Service archéologique de la Ville de Chartres)
Une barbacane de la fin du Moyen Âge à Chartres

• 11h45 – Jean-Yves Hunot (Archéologue à la Conservation Départementale du Patrimoine de Maine-et-Loire)
L’enceinte urbaine d’Angers, nouveaux apports sur sa mise place au XIIIe siècle

• 14h – Hugo Meunier (CAPRA, Le Mans) et Stéphane Augry (Inrap)
Les fortifications urbaines du Mans : première approche (IXe-XVIe s.)

• 14h45 – Amélie Deron (Master I en Archéologie médiévale, Université de Poitiers)
Le front sud de l’enceinte de Poitiers, de la tour à l’Oiseau à la tour de Vouneuil

• 15h30 – Jean Yasmine (Architecte)
L’enceinte et les portes de la ville mamelouke de Baalbek (Liban)

• 16h15 – Nicolas Prouteau (CESCM, MCF Université de Poitiers)
Décor, protection spirituelle et mise en scène du pouvoir dans les enceintes urbaines du Proche-Orient des Croisades

Télécharger le programme et l’affiche

[27 avril] : Actualités de la recherche archéologique

Séminaire de Master 2 Archéologie de l’Antiquité et du Moyen Âge, dans le cadre du master Civilisation, Histoire, Patrimoine, Sources,

Organisé sous la coordination de Nadine Dieudonné-Glad (HeRMA, Université de Poitiers).

Date : Mercredi 27 avril de 10h à 16h30

Lieu : Poitiers, Faculté des Sciences humaines et arts, salle 113
8 rue René Descartes – Bâtiment E16

Entrée libre – Ouvert à tous

Actualite_recherche_2016_4000x240

Programme

• 10h – Véronique Brunet-Gaston, Inrap
La façade monumentale du IIe siècle du site de Pont-Sainte-Maxence (Oise)

• 11h15 – Pierre-Yves Laffont, Université de Rennes 2
D’Orderic Vital à la fouille… Le camp de Beugy à Sainte-Suzanne (Mayenne) est-il une fortification du siège de Guillaume le Conquérant ?

• 14h – Martin Pithon, Inrap
Archéologie dans la Cité d’Angers et fouilles au Bout-du-Monde

• 15h15 – Patrick Bouvart, Hadès
Nanteuil-en-Vallée (Charente), du projet à la publication : 7 années de fouilles archéologiques programmées

Programme à télécharger ICI

Welcome to Bonnie Effros !

Bonnie Effros, professeur d’histoire à l’Université de Floride, est très heureuse de pouvoir passer une période sabbatique à Poitiers parmi les chercheurs du CESCM pendant l’année scolaire de 2015-2016.

Nous lui avons posé quelques questions.

10954-514

Bonnie, sur quoi portent vos activités d’enseignement et de recherche ?

À l’Université de Floride depuis 2009, je suis la première directrice du Centre des sciences humaines et je suis professeur d’histoire. Je donne des cours d’histoire et archéologie du haut Moyen Âge, d’histoire de médiévalisme, et d’histoire d’archéologie et muséologie en Europe moderne dans le département d’histoire.

Jusqu’en 2005, le sujet de mes recherches était surtout la mort à l’époque mérovingienne du point de vue de l’histoire et de l’archéologie. J’ai publié ces travaux dans plusieurs articles ainsi que deux ouvrages : Caring for Body and Soul: Burial and the Afterlife in the Merovingian World (Pennsylvania University Press, 2002)1 and Merovingian Mortuary Archaeology and the Making of the Early Middle Ages (University of California Press, 2003)2. En même temps, mon intérêt pour le sujet des différences sexuelles (en anglais, “gender studies”) me conduisait à une étude sur les rituels concernant la nourriture – manger et boire au haut Moyen Âge – que j’ai publié, comme Creating Community with Food and Drink in Merovingian Gaul (Palgrave Macmillan, 2002)3.

Après une expérience très impressionnante au département médiéval au Musée Metropolitan de New York en 2001-2002 (où, grâce à une bourse, j’ai travaillé avec la collection mérovingienne de J. Pierpoint Morgan), j’ai changé la direction de mes recherches et j’ai commencé une étude sur l’histoire de l’archéologie mérovingienne au XIXe siècle. Écrit sur la base des sources originales triées dans plusieurs musées et archives départementales en France et Allemagne, mon livre a été publié en 2012 : Uncovering the Germanic Past: Merovingian Archaeology in France, 1830-1914 (Oxford University Press, 2012)4. Ce projet m’a donné plusieurs occasions de venir à Poitiers dans les dernières années. Je m’occupais surtout du travail archéologique très important du Père Camille de la Croix à l’Hypogée des Dunes et au baptistère Saint-Jean à la fin de XIXe siècle et aussi avec les contributions novatrices de la Société des Antiquaires de l’Ouest.

Parlez-nous de vos plus récents projets de recherches :

Cette année, j’espère finir une monographie avec le titre Incidental Archaeologists: French Officers and the Rediscovery of Roman North Africa, 1830-1870 (Cornell University Press), car je fais des recherches depuis 2010 sur l’histoire d’archéologie coloniale en Algérie au XIXe siècle. Avec le soutien d’une bourse du National Endowment for the Humanities (2013) et un titre de membre à l’Institute for Advanced Study à Princeton (2013-2014), et maintenant une année sabbatique de l’Université de Floride, l’étude est surtout une exploration du rôle des officiers français dans la documentation, la conservation, et les fouilles archéologiques des sites romaines en Afrique du Nord. Néanmoins, comme mon dernier livre, il pose aussi des questions sur la professionnalisation archéologique et les contributions d’archéologie à l’identité française.

J’espère aussi, pendant que je suis à Poitiers, reprendre mes recherches sur le mediévalisme en France au XIXe siècle, et spécifiquement la participation du clergé dans l’étude archéologique de la chrétienté en Antiquité tardive. Dans ce but, j’ai l’intention de passer du temps aux archives riches du Père de la Croix pour mieux comprendre l’archéologie chrétienne à Poitiers (et en France) au milieu du XIXe siècle.

Votre CV montre que vous menez de front de nombreuses autres activités éditoriales …

Pendant mon séjour à Poitiers, j’ai un projet plutôt médiéval que moderne : j’ai l’honneur d’être co-éditeur avec Isabel Moreira (Université d’Utah) d’une collection importante qui s’appelle The Oxford Handbook of the Merovingian World. Avec 46 collaborateurs  – qui expertisent dans l’archéologie, l’histoire, l’histoire de l’art, et aussi l’anthropologie – venant de plus que dix pays sur trois continents, ce tome va prendre quelques années pour aboutir. Mon but cette année est de commencer à éditer (et parfois traduire) au moins une portion de contributions qui seront théoriquement prêtes en janvier 2016. J’ai aussi des responsabilités comme co-éditeur d’un tome comparatif et globale sur l’archéologie coloniale et impériale aux XIXe et XXe siècles, qui est maintenant sous considération de l’Institut archéologique Cotsen à l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA).

Qu’attendez-vous de votre séjour à Poitiers ?

A côté de ces projets, j’espère prendre contact et profiter de conversations et de communications de recherches avec des collègues au CESCM et à l’Université de Poitiers. Il est vraiment intéressant d’avoir l’occasion de voir les similarités et différences entre les systèmes académiques américains et français. Tant que je serai ici, j’espère aussi améliorer ma maîtrise orale et écrite de la langue française (et merci en avance pour votre patience) !

  1. EFFROS Bonnie, Caring for Body and Soul: Burial and the Afterlife in the Merovingian World, Pennsylvania University Press, 2002, 280 p. []
  2. EFFROS, Bonnie, Merovingian Mortuary Archaeology and the Making of the Early Middle Ages, University of California Press, 2003, 296 p. []
  3. EFFROS Bonnie, Creating Community with Food and Drink in Merovingian Gaul, Palgrave Macmillan, 2002, 174 p. []
  4. EFFROS Bonnie, Uncovering the Germanic Past: Merovingian Archaeology in France, 1830-1914, Oxford University Press, 2012, 464 p. []

Call for contribution – IMC Leeds 2016

Call for contribution – IMC Leeds,  july 4-7, 2016

Deadline: 15 September 2015

The Monastic Refectory and Spiritual Food

 The CESCM (University of Poitiers and CNRS) will sponsor three sessions that explore topics dealing with “The Monastic Refectory and Spiritual Food” for the International Medieval Congress 2016 in Leeds (UK).

The theme for the IMC Leeds 2016, “Food, Feast and Famine,” presents an opportunity to explore the relationship between monastic refectories and food. At the heart of communal life, the refectory was an area where monks gathered, nourished their bodies but also strengthened their soul.

How did bells, silence, readings, prayers, refectory decorations such as paintings, sculpture and inscriptions, and ritual work together to sanctify the monastic meal? What were the links between the communal dining room and the church, the place of the Eucharistic celebration and the prefiguration of the Celestial banquet? How did each monastery build, decorate and conceive of its refectory in this aim? Did the relationship between communal repasts and spiritual nourishment in monastic life have echoes in the community of canons, lay society or in chivalry? Art historic, archeological, epigraphic, historic and literary approaches are welcome.

  • Submission guidelines:

Proposals (title and abstract) are due by September, 15th to:

– Martin Aurell (martin.aurell@univ-poitiers.fr),

– Pascale Brudy (pascale.brudy@univ-poitiers.fr)

– and Estelle Ingrand-Varenne (estelle.ingrand.varenne@univ-poitiers.fr).

Proposals will be evaluated by CESCM’s members. Papers may be published after the IMC in the Cahiers de civilisation médiévale.

  • Key-Words: Monasticism; Religious Life; Art History; Archaeology.
  • Websites:

CESCM – http://cescm.labo.univ-poitiers.fr/

Carnets du CESCM – http://cescm.hypotheses.org/

logo CESCM       index       logo CNRS

Une nouvelle monographie consacrée à l’hypogée des Dunes à Poitiers

Le petit édifice semi enterré appelé traditionnellement « hypogée des Dunes » est sans doute l’un des plus singuliers et des plus célèbres monuments datant du haut Moyen Âge. Par la profusion de son décor peint ou sculpté et de ses inscriptions, il a attiré l’attention de nombreux archéologues et historiens depuis sa découverte en 1878. Après avoir suscité en son temps une vive polémique, l’interprétation proposée par son inventeur, le Père Camille de la Croix, qui voyait dans ce site le lieu d’inhumation de soixante-douze martyrs poitevins, a aujourd’hui été abandonnée. Cependant, l’évidence de plusieurs états d’utilisation, les difficultés de datation et l’absence de sites comparables rendent complexes l’analyse et la compréhension de ce monument. De nouveau en cours d’étude, plus d’un siècle après sa mise au jour, il n’en reste pas moins un des plus extraordinaires témoignages de l’art, de la culture et de la foi d’une époque méconnue.

Le site de l’hypogée des Dunes, classé au titre des monuments historiques, appartient à la Ville de Poitiers. Fermé au public pour raisons conservatoires depuis 1998, il a fait l’objet, à partir de 2001, de travaux d’assainissement ou de consolidation et d’une surveillance climatologique par la Conservation régionale des monuments historiques, ainsi que d’un programme d’étude confié par le Service régional de l’archéologie de Poitou-Charentes à Bénédicte Palazzo-Bertholon.

Poitiers, hypogée des Dunes. Accès vu depuis l’ouest (cl. Christian Vignaud / Musées de Poitiers)
Poitiers, hypogée des Dunes. Accès vu depuis l’ouest (cl. Christian Vignaud / Musées de Poitiers)

Les recherches de l’équipe pluridisciplinaire réunie dans ce cadre ont pour objectif d’offrir aux chercheurs une documentation précise, avec un relevé pierre à pierre des structures, en plan et en élévation, répondant aux exigences actuelles de l’archéologie. L’étude du bâti a été menée conjointement aux relevés, assortis d’une analyse des mortiers (B. Palazzo-Bertholon), d’une caractérisation géologique du lapidaire (B. Bourgueil), de l’étude des traces d’outils (T. Grégor) et d’une étude complète des inscriptions gravées et peintes (C. Treffort). L’ensemble de ces travaux ont permis une approche entièrement renouvelée de ce site archéologique majeur, présentée pour la première fois à la communauté scientifique au colloque de l’Association française d’archéologie mérovingienne organisée à Vouillé en 2007. En 2014, le Comité des publications et de la diffusion de la recherche archéologique (CPDRA, Ministère de la Culture) a octroyé une aide à la préparation à la publication pour mettre en œuvre et coordonner la publication des résultats de plus de dix ans de recherche sur le site ; par ailleurs, la signature, en décembre 2014, d’une convention entre le CESCM et la Ville de Poitiers, a permis d’officialiser un partenariat effectif depuis le début de ce programme de recherches.

La publication d’une nouvelle monographie sur l’hypogée des Dunes, dirigée par Bénédicte Palazzo-Bertholon et Cécile Treffort est donc en cours, pour une sortie éditeur prévue en 2016. Une vingtaine de contributeurs y participent, toutes institutions et spécialités confondues : Céline Arqué-Peris, Michel Banniard, Brigitte Boissavit-Camus, Bernard Bourgueil, Claude Coupry, Alain Dierkens, Bonnie Effros, Anne Embs, Pascal Faracci, Bernard Farago, Anne Flammin, Thierry Grégor, François Heber-Suffrin, Mathieu Linlaud, Marie Maury, Bénédicte Palazzo-Bertholon, Christian Sapin, Dominique Simon-Hiernard, Cécile Treffort, Christiane Veyrard-Cosme, Christian Vignaud et Anne-Sophie Vigot. Une réunion de travail organisée à Poitiers courant Mars réunira l’ensemble des acteurs du projet pour discuter les différents aspects scientifiques du site et harmoniser les données pour la publication des résultats.

Le volume à paraître s’ouvrira sur une présentation du site et de sa découverte, avec une historiographie complexe et abondante depuis la fin du XIXe siècle, qui permettra de faire le point sur les polémiques anciennes et de présenter une lecture critique de la monographie publiée en 1883 par Camille de la Croix. Un état des lieux actuel du site, classé au titre des monuments historiques, introduira ensuite l’étude interdisciplinaire de l’hypogée, comprenant l’étude du bâti, des sépultures, des sculptures et des inscriptions avec leurs éléments de datation. L’exposé de ces données permettra enfin de proposer un phasage archéologique de l’occupation du site et de ses usages (lieu de culte et d’inhumation) en rassemblant les informations iconographiques, stylistiques et historiques disponibles. Ces travaux de synthèse s’appuient sur des études scientifiques (archéologiques, archéométriques, épigraphiques et linguistiques) également publiées dans le volume. Le volume sera clôturé par une série de catalogues (éléments lapidaires et moulages, pierres sculptées, sarcophages, bijoux, documents iconographiques, fonds d’archives, bibliographie), qui mettront à disposition des chercheurs les données actuellement disponibles sur l’hypogée des Dunes. Les contributions seront illustrées de nombreuses planches et illustrations, conçues comme autant de documents scientifiques.

La perspective de cette publication permet également de replacer le site au cœur des préoccupations locales de la sauvegarde du patrimoine et d’accompagner les musées de Poitiers dans leurs projets de valorisation du site, reconnu parmi les plus importants en Europe, pour cette période historique.