Archives par mot-clé : Antiquité

[17 novembre 2015] Séminaire de Master 2 Archéologie de l’Antiquité et du Moyen Âge – master CHPS spécialité Civilisation antique et médiévale

• 17 novembre 2015 – 9h30 / 17h

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, CESCM (hôtel Berthelot, 24 rue de la chaîne) salle Crozet

• Séminaire de Master 2 Archéologie de l’Antiquité et du Moyen Âge – master CHPS spécialité Civilisation antique et médiévale

• Entrée libre – ouvert à tous

 Télécharger le programme du séminaire

 2015_Actu_archeo_1000-211x300

Programme

• 9h30 / 11h – Séverine Lemaître
Reims / Durocortorum : les amphores découvertes dans les quartiers d’habitation de la ville romaine

• 11h / 12h30 – Philippe Mainterot
Les collections égyptiennes du musée Dobrée de Nantes : redécouverte, études et nouvelles perspectives

• 14h / 15h30 – Vincent Michel
Le monde rural et la christianisation de la chôra cyrénéenne (Libye) : l’exemple du village antique d’Erythron-Latrun

• 15h30 / 17h – Nicolas Prouteau
Le château de Talmont Saint-Hilaire (Vendée) : approche interdisciplinaire autour d’une résidence comtale médiévale

 

 

 

 

[15-17 oct. 2015] Lettres et conflits dans l’Occident tardo-antique et médiéval

Lettres et conflits dans l’Occident tardo-antique et médiéval

Cartas y conflictos en Occidente tardoantiguo y medieval

Letters and conflict in late Antiquity and medieval times in the West

csm_Baudouin_Ier_et_un_messager__bataille_de_Nahr_al-Kalb__1100__898f0e7bd1
Baudouin Ier et un messager bataille de Nahr al-Kalb 1100

La lettre peut-elle être une arme de guerre ? Depuis plusieurs années, différents programmes européens explorent les ressources de l’art épistolaire, qui sert tout autant à maintenir le lien entre des amis éloignés, que la haine ou la controverse entre des protagonistes qui ne peuvent, ou ne veulent, se rencontrer.


 

Programme

Jeudi 15 octobre
Session 1 : Antiquité tardive et haut Moyen Âge
  • 10h : Lionel Mary (Université Paris-Ouest) : « Lettres de guerre : la correspondance de Constance II et Shahpur II en 357-358 chez Ammien Marcellin »
  • 10h 30 : Franz Dolveck (École Française de Rome) : « L’interprétation des dernières lettres entre Ausone et Paulin de Nole, ou comment un conflit peut en cacher un autre »

11h : Discussion

11h15 : Pause

  • 11h30 : Maxime Emion (Université de Rouen), « Les lettres dans la Guerre des Goths de Procope : motif littéraire et réalités militaires »
  • 12h : Nicolas Drocourt (Université de Nantes), « Une correspondance officielle pour faire la guerre ? De la lettre polémique à la lettre manipulée entre l’Occident latin et Byzance (VIIIe-XIe s.) »
  • 12h30 : Giulia Cò (Università di Trento), « Lettres pendant le schisme de Photius : Anastase le Bibliothécaire et les byzantins falsificateurs »
  • 13h : Nathanael Nimmegeers (CIHAM-UMR 5648), « La géographie ecclésiastique, une source de conflits épistolaires au haut Moyen Âge »

13h30 : Discussion

14H00 : Repas

  • 15h30 : Florence Close (Université de Liège) et Christiane Veyrard-Cosme (Université Sorbonne nouvelle-Paris 3), « Blesser par mots au nom du Verbe dans la controverse adoptianiste : étude historique et littéraire des échanges épistolaires entre Alcuin, Félix et Elipand »
  • 16h : Michael I. Allen (University of Chicago), « Combats fonciers et conflits juridiques chez Loup de Ferrières »
  • 16h30 : Klaus Herbers (Friedrich Alexander Universität, Erlangen-Nürnberg), « A propos d’un conflit religieux : la lettre d’Euloge de Cordoue à Wilisind de Pampelune »

17h : Discussion.

17h30 : Pause

Session 2 : Le Moyen Age central
  • 18h : Martin Aurell (Université de Poitiers), « La correspondance de guerre de Brian Fitz comte (c. 1090-c. 1149) »
  • 18h30 : Bruno Lemesle (Université de Bourgogne), « Les lettres papales et les conflits électoraux dans l’Église au cours de la seconde moitié du XIIe siècle »

19h : Discussion

Vendredi 16 octobre
  • 9h30 : Amélie Rigollet (Université de Poitiers),  « Conciliation épistolaire suite à la pendaison de Guillaume de Briouze en 1230 »
  • 10h : Roland Zingg  (Universität Zürich),  « Ein Kampf um die Deutungshoheit: Briefe alsWaffenim Becket-Streit »

10h30 : Discussion

10h45 : Pause

Session 3 : Conflits et défis du Moyen Âge tardif
  • 11h : Néstor Vigil Montes (Universidade de Évora),  « Correspondencia para la negociación de la paz luso-castellana tras la batalla de Aljubarrota (1385-1415) »
  • 11h 30 : Lydwine Scordia (Université de Rouen), « ‘Je veulx savoir incontinent que c’est’. L’information des conflits dans les lettres de Louis XI  »
  • 12h : Sebastian Kubon (Universität Hamburg), « Die Korrespondenz des Deutschordenslandes Preußen in den außenpolitischen Konfliktenum 1400 : ‚Schwert‘ oder ‚Schild‘? Briefe als Instrumente zur Eskalation, Abwehr oder Beilegung von Konflikten »

12h30 : Discussion.

13h : Repas.

Samedi 17 octobre
  • 9h30 : Rafael Peinado et Juan Manuel Martín García (Universidad de Granada), « El conde de Tendilla, primer alcaide de la Alhambra, en la correspondencia de su protegido Pedro Mártir de Anglería »
  • 10 h : Luciano Piffanelli (Università La Sapienza, Roma), « ‘Chonsiderati ‘e tempi in che ci truoviamo…’ La correspondance politique des commissaires florentins au XVe siècle entre gestion des conflits et enjeux diplomatiques »

10h30 : Discussion

10h45 : Pause

  • 11h : Valérie Toureille (Université de Cergy-Pontoise), « Légitimité de la guerre et usage des lettres de défi en Lorraine au XVe siècle »
  • 11h 30 : Laurent Vissière  (Université Paris IV, IUF),  « Dialogue épistolaire, défi, insultes. Les lettres ouvertes du  duc d’Orléans et d’Henri IV d’Angleterre
  • 12h : Sára Vybíralová (EHESS), « Le rôle du motif de la trahison dans les lettres de défi en Bohême du XVe siècle »

12h30 : Discussion

Coord. : Thomas DESWARTE (Université d’Angers), Bruno DUMÉZIL (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Institut universitaire de France, Klaus HERBERS (Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürenberg), Laurent VISSIÈRE (Université Paris 4 Sorbonne / Institut universitaire de France)

Org. : ANR-DFG EPISTOLA, Cycle Épistolaire politique, Universidad de Granada

Coll. : UMR 7302 (CESCM, Poitiers), École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Agence nationale de la recherche, Deutsche Forschungsgemeinschaft, Institut universitaire de France, Centro de Estudios Históricos de Granada

Lieu de célébration :

CASAS DE LA MIMBRE
Sala de Conferencias
Paseo del Generalife
Granada

PALACIO DE CARLOS V
Salón de Actos
C/ Real de la Alhambra, s/n
Granada

Pour voir l’annonce sur le site de la Casa

ANR  dfg logo CESCM FAU casa de V. univ. Grenada IUF

[1er-2 oct. 2015] Épigraphie antique et médiévale en Europe : pratiques et méthodes de jeunes chercheurs

Lors de la seconde quinzaine d’août 2011, 2012 et 2013, des épigraphistes poitevins réunis par Bertrand Goffaux ont organisé trois sessions d’une école d’été. Financée par l’agence Erasmus, cette European Summer School in Epigraphy – Poitiers (ESSEP) a suscité la rencontre de plus d’une centaine d’étudiants et d’une vingtaine d’enseignants-chercheurs, issus de neuf pays et de douze universités différentes.

ESSEP

Telle est l’expérience intellectuelle et humaine que les épigraphistes du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM) et de l’équipe Hellénisation et romanisation dans les mondes antiques (HeRMA) entendent prolonger, par le biais d’un colloque de jeunes chercheurs. Cette manifestation réunira des doctorants ou jeunes docteurs ayant participé à ESSEP, sans pour autant s’en tenir à une simple présentation de recherches en cours. Son intérêt devra résider dans une réflexion méthodologique et véritablement collective sur l’apport de la documentation épigraphique à l’histoire, à l’archéologie, à la philologie et à la linguistique antiques ou médiévales, sous toutes leurs formes.

Jeudi 1er octobre

9h – Nicolas Tran (Poitiers) Présentation et introduction

Session 1. Entre texte et matière, variété des approches épigraphiques        

Modérateurs : Adam Łajtar (Varsovie), Irene Berti (Heidelberg), Alexandre Vincent (Poitiers).

9h15 – Eleanna Karvagiotou (Athènes), Ancient Greek and Byzantine Epigraphy: A comparative study.

10h15. Anna Kordas (Varsovie/Lyon), La complémentarité des sources épigraphiques, archéologiques et littéraires de l’histoire économique du monde grec : l’exemple des instruments de vente.

11h15. Pause.

11h30. Eva Caramello (Poitiers), Annick Gagné (Poitiers/Québec), Savoir décrire pour analyser : des outils pour l’étude de l’esthétique des inscriptions à partir de l’exemple d’Avignon au Moyen Âge.

12h30. Discussions.

13h. Déjeuner.

Session 2. Éditer et interpréter les inscriptions

Modérateurs : Araceli Striano (Madrid), Franco Luciani (Venise), Delphine Ackermann (Poitiers).

14h. Aliki Theochari (Athènes), Antonios Kaponis (Athènes), Reading, Reconstructing and Interpretating Inscriptions: The Case of Several Unpublished Inscriptions from Cyclades.

15h. Felix Schulte (Heidelberg), Les décrets municipaux de l’Italie romaine.

16h. Pause

16h15. Laura Aho (Helsinki/Rome), Tracing ”the Why” in Sacred Dedications – Methods and Problems.

17h15. Pawel Nowakowski (Oxford/Varsovie), The Epigraphic Evidence for the Cult of Saints in Late Antique Asia Minor: Remarks on Creating a Catalogue of Previously Published Inscriptions.

18h15. Discussions.

Vendredi 2 octobre

Session 3. L’étude des inscriptions : linguistique et onomastique

Modérateurs : Bjørn Paarman (Fribourg), Nicolas Tran (Poitiers), Estelle Ingrand-Varenne (Poitiers).

9h. Sandra Cruz (Madrid), Violeta Gomis (Madrid), The relationship between Greek linguistics and epigraphy: some examples from Paros and Pompeii.

10h. Paloma Guijarro (Madrid), Silvia Tantimonaco (Venise/Barcelone), L’apport de l’épigraphie à l’étude des dialectes grecs et du latin des provinces.

11h. Pause.

11h15. Urpo Kantola (Helsinki), Tuomo Nuorluoto (Uppsala/Helsinki), Name and Context: A Survey on Roman Name Types as Represented in Late Republican and Early Imperial Epigraphic Sources.

12h15. Discussions.

12h45. Déjeuner.

Session 4. L’étude des inscriptions : histoire, institutions, mentalités

Modérateurs : Olli Salomies (Helsinki), Anna Heller (Tours), Vincent Debiais (Poitiers).

14h – Charalampos Chrysafis (Athènes), Epigraphy and the Antigonid Garrisons in Mainland Greece and the Aegean.

15h – Georgios Valsamakis (Athènes), The Installation of Veterans in the Provinces of Achaia and Macedonia through the Epigraphic Evidence (1st c. B.C. – 3rd c. A.D.).

16h – Pause.

16h15 – Sara Borrello (Venise), Clara Stevanato (Venise), Pauline Maouchi (Poitiers), Commémorer les membres de la domus : méthodologie de l’étude des inscriptions funéraires dédiées aux femmes, aux enfants, et aux animaux familiers.

17h15 – Discussions et table-ronde conclusive animée par Yves Lafond (Poitiers) et Cécile Treffort (Poitiers).

Lieu : CESCM –  Hôtel Berthelot, salle Crozet

24 rue de la chaine – 86000 POITIERS

index  logo CESCM herma

logo CNRS                                    IUF

 

 

Master CHPS : spécialité Civilisation antique et médiévale, 2015-2016 (Université de Poitiers)

La spécialité Civilisation antique et médiévale est un master recherche qui s’articule en deux années, comportant chacune des enseignements, la rédaction d’un mémoire de recherche (TER), et un stage, facultatif en Master 1, obligatoire en Master 2.
L’inscription administrative est conditionnée à la définition d’un projet de recherche validé par un enseignant-chercheur de l’Université de Poitiers.

SHA / Univ. de Poitiers
SHA / Univ. de Poitiers
Réunion de rentrée le jeudi 3 septembre en salle 103:
Master 1 de 10h30 à 11h45
Master 1 de 11h45 à 12h30

L’admission directe en 2e année de master est possible pour les étudiants ayant obtenu une 1ère année de master dans une autre université, après examen de leur dossier.

Ce Master est ouvert également aux étudiants de l’UFR Lettres et Langues de l’Université de Poitiers.

Laboratoires de recherche : équipe HeRMA et laboratoire CESCM

Lien vers les Modalités et dossier d’inscription, programmes des enseignement et contacts

Responsabilités du master Spécialité Civilisation antique et médiévale

• Responsable du master 1 : Claire LAMY
claire.lamy@univ-poitiers.fr

• Responsables du master 2 : Delphine ACKERMANN
delphine.ackermann@univ-poitiers.fr


 Secrétariat et Scolarité

• Secrétariat du master 1 : Sophie MAZARS
sophie.mazars@univ-poitiers.fr
Tél : 33 (0)5 49 45 45 53

• Scolarité du master 1 : Michèle CARRIOT
michele.carriot@univ-poitiers.fr
Tél : 33 (0)5 49 45 45 12

• Secrétariat Master 2 : Nathalie GUILLEMET
nathalie.guillemet@univ-poitiers.fr
Tél : 33 (0)5 49 45 45 11

 

 

[2 avril 2015] Journée d’étude jeunes chercheurs – Association JANUA

Humanités numériques : Enjeux méthodologiques et pratiques du développement des outils numériques pour l’étude des sociétés antiques et médiévales

Depuis 2006, l’association Janua organise chaque année, à l’Université de Poitiers, une journée d’étude transdisciplinaire portant sur l’Antiquité et le Moyen Âge. L’objectif de ces rencontres est de créer un espace de discussion scientifique pour des jeunes chercheurs, leur permettant de se former à la prise de parole en public. Les étudiants de master, de doctorat ainsi que les docteurs ayant soutenu depuis trois ans au plus peuvent y participer.

Oxymore pour certains, révolution pour d’autres, « humanités numériques » est une formule à la mode que le chercheur en sciences humaines rencontre de plus en plus fréquemment. La signification exacte de cette expression reste pourtant floue et il semble même impossible d’en donner une définition générale tant les humanités numériques dépendent des pratiques, des disciplines et des sujets traités. Il est bien plus facile de percevoir leur impact, qui est capital. La création, le développement et la généralisation de l’usage de divers outils numériques pour faciliter le stockage et la gestion des données, garantir l’accessibilité et la visibilité des sources ou encore simplifier les modalités de diffusion et donc de valorisation des contenus, ont durablement modifié la méthodologie de la recherche en sciences humaines. L’usage de ces nouveaux instruments de travail (bases de données, textométrie, cartographie, encodage, etc.) est devenu aujourd’hui, au même titre que d’autres pratiques plus traditionnelles, une partie fondamentale du quotidien du chercheur. Le chercheur en devenir ne peut donc l’ignorer et semble même, plus que tout autre, appelé à prendre part au tournant digital : plus qu’un simple utilisateur de ces outils, il est, ou sera amené à les développer et à en créer de nouveaux.

S. Haudot et M. Moindron
S. Haudot et M. Moindron

L’édition 2015 des Journées jeunes chercheurs, rencontres annuelles organisées par Janua (association des étudiants en master et doctorat des laboratoires CESCM et HeRMA, Université de Poitiers), propose aux participants (intervenants comme auditeurs) d’engager une réflexion collective, interdisciplinaire et transchronologique sur les Humanités numériques. Les jeunes chercheurs invités présenteront leurs conceptions et usages du numérique en fonction de leurs travaux et thématiques de recherche, puis auront l’opportunité d’échanger avec des chercheurs issus d’autres spécialités lors de discussions, afin que chacun puisse, par le partage d’expériences, enrichir ses réflexions méthodologiques et développer ses connaissances techniques. Les contributions réalisées lors de la journée seront publiées en avril 2016 dans les Annales de Janua.

Date de la rencontre : jeudi 2 avril 2015

Lieu de la rencontre : salle Crozet du CESCM (Université de Poitiers, UFR Sciences Humaines et Arts)

 

Programme

9h – Accueil des participants

9h15 – Introduction de la journée : Nadine Dieudonné-Glad (Directrice du laboratoire HeRMA, Université de Poitiers)

SÉANCE I, Sous la présidence de Marie-Sophie Caruel (Université de Poitiers)

9h30 – Frédéric Gerber (Ingénieur de recherche Inrap, chercheur associé HeRMA) : Poitiers Puygarreau : de la fouille préventive à la restitution numérique ; trouver un juste compromis entre réalités archéologiques et réalité augmentée.

9h50 – Étienne Chabrol (archéologue spécialisé en anthracologie et infographie 3D) et Guillaume Huitorel (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : La modélisation 3D pour l’étude des systèmes techniques de l’Antiquité. Retour sur l’expérience de la modélisation de séchoirs-fumoirs gallo-romains.

10h20 – Stéven Lemaître (Université Rennes 2) : Réflexion méthodologique autour d’un processus de conservation numérique d’un patrimoine bâti du bas moyen âge.

10h50 – Discussions

11h15 – Pause café

11h30 – Marine Béranger (École Pratique des Hautes Études, Paris) : Le numérique au service d’une analyse de la production épistolaire akkadienne du début du IIe mil. av. J.-C. (époque paléo-babylonienne).

12h00 – Clara Stevanato (Université Ca’ Foscari, Venise) : Pour la relecture d’une inscription latine grâce à l’aide de la technologie.

12h20 – Discussions

12h40 – Pause déjeuner

SÉANCE II, Sous la présidence de Pamela Nourrigeon (Université de Poitiers)

14h30Adrien Delahaye (Université de Caen) : De l’intérêt du format XML-EAD pour l’exploitation et l’édition des sources iconographiques.

15h – Sara Borrello (Université Ca’ Foscari, Venise) : Projet ME-TI (MEDIOLANUM-TITULI).

15h30 – Discussions

15h50 – Pause café

16h – Ségolène Maudet (Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne) : SIG et histoire économique : repenser les échanges archaïques ?

16h30 – Marie Delcourte (Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis) : Évolutions spatiales et temporalités : méthodologie appliquée à un territoire forestier (Avesnois, Nord).

17h00 – Discussions

17h20 – Pauline Maouchi (Présidente de l’association Janua, Université de Poitiers) : Mot de conclusion – présentation du n°3 des Annales de Janua – remerciements.

Comité scientifique

Nadine Dieudonné-Glad (Professeure d’Archéologie antique)

Estelle Ingrand-Varenne (Ingénieure d’études au CNRS, Histoire médiévale)

Yves Lafond (Professeur d’Histoire grecque)

Stephen Morrison (Professeur de Lettres médiévales)

Nicolas Prouteau (Maître de conférences en Archéologie médiévale)

Nicolas Tran (Professeur d’Histoire romaine)

Cécile Treffort (Professeure d’Histoire médiévale)

Alexandre Vincent (Maître de conférences en Histoire romaine)

L’association Janua

Pauline Maouchi (présidente, doctorante en Histoire romaine)

Caroline Lambert (secrétaire, doctorante en Lettres médiévales)

Ryma Kerkad (trésorière, doctorante en Lettres médiévales)

Nous contacter : association.janua@gmail.com

Suivre nos actualités : https://www.facebook.com/JanuaCescmHerma

http://janua.over-blog.com/