Archives de catégorie : Plateau Documentaire

[10 avril 2024] : Atelier de la doc

Anne-Sophie Traineau-Durozoy (Conservateur au SCD de Poitiers, responsable du fonds ancien et du pôle Moyen Âge) et Martine Henrot (CNRS, bibliothèque du CESCM) proposent une nouvelle saison d’ateliers de formation d’une heure, visant à présenter les ressources numériques autour du Moyen Âge et valoriser la méthodologie documentaire.

Christine de Pizan Multi-Tasking, par Mike Licht. Flickr.com. CC BY 2.0

 

 

  • Date :  mercredi 10 avril de 12h30 à 13h30
  • Lieu : Pôle documentaire Berthelot du CESCM (rez-de-jardin)

Accéder à un large éventail de ressources sur le patrimoine écrit : le portail Biblissima et l’infrastructure Biblissima+

Présentation par Damien Strzelecki

Le portail Biblissima est une bibliothèque virtuelle donnant accès à un panel large de manuscrits, de textes et de leurs transmissions de l’Antiquité au XVIIIe siècle. Plusieurs critères d’entrées sont disponibles, permettant une navigation libre et progressive ou une recherche filtrée plus précise. Biblissima+ est une infrastructure numérique prenant la suite directe du projet Biblissima et doit à terme enrichir le portail de nouvelles données. Cette infrastructure est composée de 7 groupes de travail réuni autour de thématiques particulières et qui devront agréger de nouvelles données au portail. Il s’agit alors de voir le fonctionnement du portail et ce qu’il offre déjà aux chercheurs dans le domaine de l’écrit et de l’enluminure et les perspectives qu’offriront Biblissima+, tant du point de vue des jeux de données, que des innovations numériques. 

Ouvert aux Master 1 et 2, doctorants, enseignants-chercheurs, personnel et extérieurs.

Nous espérons vous y voir nombreux, cet atelier est ouvert à tous, destiné à échanger sur les ressources numériques et axé sur l’interactivité : vous êtes chaleureusement conviés à partager ce moment !

[Exposition] Peintures catalanes (11 mars-21 mai 2024)

Peintures catalanes en noir et blanc par Jean Dieuzaide

Du 11 mars au 21 mai 2024

La photothèque du CESCM vous propose une nouvelle exposition consacrée à la peinture catalane à partir des photographies issues de son fonds. Ces clichés, en noir et blanc, ont été pris par YAN, pseudonyme de Jean Dieuzaide, grand photographe professionnel. Il les a réalisés pour les éditions Zodiaque, La Pierre qui Vire, dans les années 1960-1970.

Les photographies représentent des peintures murales monumentales mais aussi des peintures ornant des devants d’autels en bois en Catalogne. Elles datent majoritairement de l’époque romane à part deux, d’époque gothique, et sont toutes conservées dans des musées : musée d’art de Catalogne à Barcelone, musée épiscopal à Vic et musée diocésain à Solsona.

Ces images en noir et blanc vous invitent à voir ou revoir ces peintures sous un nouvel angle : sans la couleur, le dessin et la puissance des traits sont mis en avant. Elles nous rappellent également que la couleur n’est pas encore systématique dans les photographies des années 1960-1970.

Nous vous souhaitons une bonne visite !

 

Focus 2023/2024 : appel à présentations

Construits comme un high-light sur le fonds iconographique du CESCM, les « Focus » proposent de montrer la corrélation entre le fonds documentaire de la Photothèque et le travail des chercheurs, et ce dans un cadre scientifique tout autant que convivial.

Tout sujet ou support, travail en cours ou étude
accomplie peut être soumis sous réserve d’un lien
avec le fonds de la Photothèque et/ou la base Romane.
Axé sur l’échange scientifique et chaleureux,
ce rendez-vous ouvert à tous se déroule au Pôle
documentaire du CESCM de Poitiers, de 12h à 13h.

Les propositions de contributions, d’une dizaine de
lignes avec un ou des exemples précis, sont à retourner
avant le 15 mars 2024 par mail à : phototheque.cescm@univ-poitiers.fr

Gallica : pourquoi et comment ?

Gallica et le Moyen Âge, ou : les ressources utiles aux médiévistes dans Gallica.

Suite à un “Atelier de la doc” qui s’est tenu le 30 janvier 2024, la consultation de Gallica étant parfois complexe, ne pas hésiter à demander des conseils au SCD de Poitiers …. où à moi-même (pierre.levron@univ-poitiers.fr).

Gallica est un service de consultation en ligne d’ouvrages imprimés, de manuscrits, d’images et de fichiers sonores tombés dans le domaine public. Il est mis en place par la BnF, et recourt aussi bien à des fonds provenant de la BnF qu’à des établissements partenaires.

Qu’y trouve-on ?

Gallica est un service généraliste. Sa page d’accueil propose plusieurs types de fonds regroupant de nombreux types de documents. On peut ainsi rencontrer une image extraite d’un manuscrit du XVe siècle comprenant Les Observations sur la nature et les propriétés de divers produits alimentaires et hygiéniques d’Albucasis.

Albucasis. Observations sur la nature et les propriétés de divers produits alimentaires et hygiéniques, sur des phénomènes météorologiques, sur divers actes de la vie humaine, etc., XVe siècle

Le dossier consacré à l’histoire de France par l’image que l’on trouve également sur la page d’accueil propose un certain nombre de documents :

  • la collection François-Roger de Gaignières,
  • La section consacrée à l’histoire de France par l’image possède une collection consacrés aux rois et aux reines de France avant 1789,
  • On découvre alors une page consacrée à Clovis premier, une à Charlemagne, une à saint Louis, une à Charles VII, et une à Louis XII. Le caractère moderne des contenus présentés (des estampes) incite cependant à s’en servir avec prudence.

On relèvera aussi la page Sélections

  • dans le dossier « livres » une section concernant les origines de l’imprimerie,
  • une autre, la collection de monnaies et de jetons, consacrée à des objets numérisés, propose, parmi les monnaies, des monnaies byzantines, des monnaies françaises et des monnaies occidentales, dont certaines sont médiévales.
  • On rencontre aussi des pièces de jeux d’échecs d’apparat du IXe siècle dans Objets numérisés en 3D.

La partie Sélections de cette page d’accueil propose aussi une section consacrée aux manuscrits.

Le blog, quant à lui, regorge de merveilles, propose par exemple un dossier consacré au trésor de Notre-Dame de Paris.

Plusieurs types de ressources sont donc susceptibles d’intéresser les médiévistes : les éditions anciennes de textes littéraires, les travaux anciens s’ils conservent une pertinence scientifique actuellement ou si on a une démarche épistémologique, les miniatures, et les manuscrits.

Certains enregistrements de musique médiévale peuvent aussi retenir notre intérêt. Ecouter le lien suivant : Procès de Renart : [extrait du “Roman de Renart”]. Eve et satan : [extrait du] “Mystère d’Adam” 1912

La page d’accueil propose également des outils et des tutoriels dont une vidéo : Gallica, comment ça marche ? Chercher, trouver dans la bibliothèque numérique

Interroger Gallica

La commande : tout Gallica (en haut à gauche du module “recherche” permet la recherche par un type de document spécifique (dont LIVRES, MANUSCRITS, IMAGES).

Source Gallica.bnf.fr / BnF, Département des Manuscrits, Français 12584

 Le bandeau central permet une recherche simple. Plusieurs solutions sont proposées quand on y tape sa requête (exemples pour le Roman de Renart : Roman de la rose, Roman de Troie, roman de Tristan). Si l’on sélectionne « Le Roman de Renart », on obtient en haut de page une sélection de documents conseillés. La requête a cependant donné 3310 résultats : des manuscrits en premier lieu, des éditions anciennes et des travaux scientifiques.

Il peut donc être préférable de recourir à la recherche avancée. On peut paramétrer la recherche par notice et texte intégral (auteur/contributeur, titre, texte intégral…) par type de documents, par bibliothèque, par format, par collection ou thème. Si l’on reprend l’objet de la recherche initiale, optons pour « Titre » dans notice et texte intégral, et indiquons « Le Roman de Renart », puis « Livres » par type de documents. Cliquons ensuite sur : « lancer la recherche » : on obtient trois pages de résultats. Si l’on indique « manuscrits » par type de documents, une page de résultats s’affiche.

Si c’est là la manière principale de consulter Gallica, son accès est possible également par le Catalogue Général.

Il est possible aussi de la consulter à partir du catalogue Archives et manuscrits. La procédure comprend une « recherche simple » et une « recherche avancée » là aussi, les manuscrits consultables sur Gallica étant identifiables par le pictogramme G.

Consulter Gallica est également possible par des liens extérieurs présents sur quelques sites. Arlima.net (Les Archives de littérature du Moyen Âge) en proposent.

Consulter Gallica

Gallica est une base de données qui donne accès à des numérisations sonores ou visuelles, dont la reproduction n’est intégrale que si les documents sont dans le domaine public. Elle est alimentée par plusieurs types de numérisations : enregistrements musicaux ou vocaux, photographies, micro-films. On note la très grande disparité de qualité des documents proposés, qui vont du très difficilement exploitable à l’excellent.

Un exemple de scan très peu exploitable !

Source Gallica.bnf.fr / BnF, Département des Manuscrits, Français 24209

Les documents qui ne relèvent pas encore du domaine public ne sont visibles qu’en partie, et ne sont pas téléchargeables. Les autres offrent trois possibilités : la consultation en ligne, le téléchargement intégral au format PDF ou le téléchargement partiel au format JPEG.

Une notice déroulante apparaît cependant en cliquant sur « informations détaillées ». Sur la droite, plusieurs options sont proposées :

  • partager et envoyer par courriel,
  • téléchargement/impression,
  • Mise en scène, d’ajout très récent et permettant de créer une exposition interactive voire une vidéo ou une image animée (un lien avec Gallicarama s’ouvre alors)
  • créer des marque-pages,
  • acheter une reproduction,
  • signaler une anomalie et obtenir de l’aide.

Les possibilités de téléchargement ne sont pas identiques selon le format choisi. Le téléchargement n’est possible que si l’on a coché : « en cochant cette case, je reconnais avoir pris connaissance des conditions d’utilisation et je les accepte ». Cliquer sur le lien hypertexte donne accès à ces conditions.

Et voici quelques petits conseils concrets pour finir : les numérisations de micro-films perdent en qualité quand elles passent au format PDF. Il peut être utile de consulter la page JPEG correspondante, dont la qualité est un peu meilleure et qui permet les agrandissements. Le format PDF est à privilégier pour les téléchargements de documents intégraux, parce qu’il est rapide (quelques minutes en général). Par ailleurs, Gallica est parfois très sollicité et les serveurs peuvent avoir du mal à répondre aux demandes…

 

[20 février 2024] Atelier de la doc

Anne-Sophie Traineau-Durozoy (Conservateur au SCD de Poitiers, responsable du fonds ancien et du pôle Moyen Âge) et Martine Henrot (CNRS, bibliothèque du CESCM) proposent une nouvelle saison d’ateliers de formation d’une heure, visant à présenter les ressources numériques autour du Moyen Âge et valoriser la méthodologie documentaire.

Christine de Pizan Multi-Tasking, par Mike Licht. Flickr.com. CC BY 2.0

 

  • Date :  mardi 20 février 2024 de 12h30 à 13h30
  • Lieu : Pôle documentaire Berthelot du CESCM (rez-de-jardin)

Un atelier d’une heure dédiée à la découverte de la base Romane

Présentation par Carolina Sarrade

La base Romane propose en version numérisée, une partie des archives conservées à la Photothèque, qui comptent près de 250 000 documents (photographies, diapositives, plans, relevés archéographiques etc …). Au total, ce sont plus de 13 000 images images et données descriptives relatives à l’architecture et au décor monumental de la période romane (Xe-XIIe siècles). En une heure, vous découvrirez la base et apprendrez à chercher efficacement dans les ressources numériques. 

Ouvert aux Master 1 et 2, doctorants, enseignants-chercheurs, personnel et extérieurs.

Nous espérons vous y voir nombreux, cet atelier est ouvert à tous, destiné à échanger sur les ressources numériques et axé sur l’interactivité : vous êtes chaleureusement conviés à partager ce moment !