Archives de catégorie : Colloques …

[1er avril 2022] : Atelier du groupe « dates et formules » – COSME

Atelier du groupe de travail « Dates et formules » du Consortium Sources Médiévales (COSME2) : « Le traitement de la donnée « date » dans les éditions numériques de corpus de sources médiévales ».

Organisation : Emilie Kurdziel (U. Poitiers/ CESCM) et Thomas Brunner (U. Strasbourg/ ARCHE).

Lieu : CESCM, salle Berger, de 9h30 à 17h.

La date est l’un des premiers critères d’identification et d’analyse de tout document ancien, et pour cette raison l’élément qui figure normalement en tête de toute édition, quelle que soit la nature du corpus (diplomatique, épigraphique, sigillographique, etc.). Dans les entreprises d’édition numérique et de bases de données, le traitement de l’élément date n’est pourtant pas sans poser problème. Cela tient à la diversité des modes d’expression de la date en usage au Moyen-Âge, dans certains cas à l’absence de datation explicite et plus marginalement aux opérations de falsifications, qui imposent à l’éditeur de réattribuer à chaque document ou objet une date ou une fourchette de dates exprimée dans un système contemporain et standardisé. Or ces opérations de normalisation sont en elles-mêmes problématiques, par les choix qu’elles impliquent (quel format et quelles règles de datation adopter ? comment traiter des dates incertaines ? etc.) et parce qu’elles comportent un risque de déperdition d’information, lié à la rigidité des formulaires établis dans le cadre de l’édition numérique. Un autre enjeu est celui de l’interopérabilité.

Deux ateliers consacrés à ces problèmes sont organisés en 2022 (le 1er avril à Poitiers, à l’automne à Strasbourg) avec pour objectifs :

  • de dresser un état des lieux des pratiques et des problèmes en matière de traitement de l’élément « date » dans les corpus et bases de données numériques récents ou en cours d’élaboration ;
  • de recenser et d’évaluer les outils susceptibles de faciliter l’interopérabilité et les interrogations croisées (permettant par exemple l’analyse automatique de datation ou la mise en concordance des systèmes de datation médiévaux) ;
  • de penser les moyens d’une interrogation croisée des différents corpus (moteur(-s) de recherche(-s) commun(-s) ou partagé(-s)) et donc d’une interopérabilité renforcée, sur le critère de la date.
  • d’établir un référentiel (livre blanc) pour le traitement et l’encodage de l’élément « date » formulant des recommandations pour l’harmonisation du traitement de cette information dans les futurs corpus et bases de données de sources médiévales ;

Associant chercheurs et ingénieurs d’études actifs dans le champ des Humanités Numériques et étudiants avancés (master et doctorat), ces deux ateliers se conçoivent autant comme un temps d’élaboration scientifique que de formation.


Participants :

 

Thomas Brunner (U. Strasbourg, ARCHE) et Guillaume Porte (U. Strasbourg, ARCHE) : Le traitement des dates dans les bases de l’ARCHE sous Telma et Heurist (Chartae Galliae, Chirographum, Strasbourg XV, etc.)

Manon Durier (CESCM, ERC GRAPH-EAST) : La datation des inscriptions au sein du projet GRAPH-EAST : enjeux méthodologiques et solutions mises en œuvre

Philippe Jacquet (SIGILLA) : Enjeux et traitement de la date dans SIGILLA

Eliana Magnani et Nicolas Perreaux (LAMOP) : Enjeux et traitement de la date dans le Corpus Burgundiae Medii Aevi (CBMA), le Corpus des actes royaux (CARo) et les Cartae Europae Medii Aevi (CEMA)

Anne Massoni (U. Limoges, CRIHAM) et Rémi Crouzevialle (U. Limoges) : Enjeux et traitement de la date dans le projet COL&MON – Analyse spatiale du phénomène religieux (ANR-15-CE27-0005)

Cécile Treffort (U. Poitiers, CESCM) : L’évolution du traitement de la date dans le Corpus des inscriptions de la France médiévale

Hanno Wijsman (IRHT) : Enjeux et traitement de la date dans BIBALE

Morgane Uberti (Groupe TEAPIMEG, U. Complutense, Madrid) : Quand la date devient l’objet même du corpus : le projet ITLAMA (Inscribing Time from Late Antiquity to Middle Ages)

Discutants : Fatiha Idmhand (U. Poitiers, consortium CAHIER), Emilie Kurdziel (U. Poitiers, CESCM),

 

 

[8 avril 2022] : La tour-porche de Saint-Hilaire de Poitiers. Milieu culturel et commanditaires autour de l’an Mil, nouvelles perspectives de recherches

 La tour-porche de Saint-Hilaire de Poitiers. Milieu culturel et commanditaires autour de l’an Mil, nouvelles perspectives de recherches

Journée d’études organisée par le laboratoire CESCM, sous la coordination de Cécile Voyer et Éric Sparhubert, dans le cadre du programme collectif de recherche Saint-Hilaire de Poitiers, la collégiale et ses chanoines.

Date : Vendredi 8 avril 2022

Lieu : Salle René Crozet, Hôtel Berthelot, CESCM-UMR 7203, 24 rue de la Chaîne, Bât. E13, Université de Poitiers

Ouvert à toutes et tous

Cliché C. Voyer (CESCM)

 Programme

9h30 – Éric Sparhubert (maître de conférences en histoire de l’art médiéval, Université de Limoges), et Cécile Voyer (Professeure en histoire de l’art médiéval, Université de Poitiers) : Présentation du projet Saint-Hilaire de Poitiers, la collégiale et ses chanoines

9h40 – Émilie Kurdziel (Maîtresse de conférences en histoire médiévale, Université de Poitiers) : Le chapitre de Saint-Hilaire au début du XIe siècle. 

10h10 – Discussions et Pause café

10h45  – Cécile Treffort (Professeur d’histoire de l’art médiéval, Université de Poitiers) : Saint-Hilaire et les comtes de Poitiers, milieu Xe-milieu XIe siècle.

11h15 – Discussions

11h35 – Fabrice Mandon  (Archéologue, responsable du service archéologique d’Atemporelle) : La tour-porche de Saint-Hilaire de Poitiers, premier bilan de la campagne d’archéologie du bâti (2019).

12h05 – Discussions

14h – Daniel Prigent  (Archéologue, conservateur en chef honoraire du patrimoine, Angers) : Comparaison d’appareils en pierre de taille du XIe siècle dans l’Ouest.

14h30 – Discussions

14h50 – Éric Sparhubert (Maître de conférences en histoire de  l’art médiéval, Université de Limoges) : La tour-porche de la collégiale Saint-Hilaire de Poitiers : nouvelles pistes de réflexion.

15h20 – Discussions et  Pause café

15h45 – Thomas Pouyet (Archéologue à l’INRAP, rattaché au Laboratoire Archéologie et Territoires (UMR 7324 CITERES Université de Tours-CNRS) : La tour-porche de l’abbatiale de Cormery, architecture et liturgie (XIe-XIIe siècle).

16h15 – Discussions

16h35 – Philippe Plagnieux (Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, Université Paris I Panthéon-Sorbonne) : La tour-porche de l’abbatiale parisienne de Saint-Germain-des-Prés : premier bilan d’un programme de recherche collectif.

17h05 – Discussions

Voir l’affiche ICI

Discutants 

Marie-Thérèse Camus (professeur honoraire d’histoire de l’art médiéval, Université de Poitiers)

Quitterie Cazes (Professeur d’histoire de l’art médiéval, Université Toulouse-Jean Jaurès)

Christian Gensbeitel (Maître de conférences en histoire de l’art médiéval, Université Bordeaux-Montaigne)

Éliane Vergnolle (professeure honoraire d’histoire de l’art médiéval, Université de Besançon)

   

 

 

 

 

 

[20 mai 2022] : Végétal Moyen Âge ! Plantes, santé et alimentation

Journée d’études du CESCM

Végétal Moyen Âge !
Plantes, santé et alimentation

Lieu : Jardin botanique universitaire de Poitiers, Domaine du Deffend, 1108, route des Sachères, 86550 Mignaloux-Beauvoir

Date :  vendredi 20 mai 2022

Entrée libre

Tractatus de Herbis, British Library, Sloane ms.41 6, f°30r° I Tacuinum sanitatis, Université de Liège ms. 1 041 I Wikimedia Commons

Le monde végétal est, au Moyen Âge, objet de représentations et d’usages variés, au sein desquels deux domaines se distinguent : l’alimentation et les remèdes. L’économie, la production alimentaire et les représentations symboliques des sociétés médiévales occidentales reposent fondamentalement sur la céréaliculture et la vigne, tandis que les connaissances en manière de médecine curative s’appuient largement sur les propriétés des végétaux. Cette journée d’études propose d’apporter un regard interdisciplinaire sur ces deux domaines, en associant historiens, littéraires et archéologues à une discussion générale sur les usages et les représentations des plantes dans l’alimentation et les pratiques de santé médiévales.

Programme

 

9h – « Introduction », par Martin AURELL, Directeur du CESCM (UMR 7302)

9h15-10h – « Connaissance et usages des plantes au Moyen Âge », par Laurence MOULINIER-BROGI, Professeur à l’Université de Lyon II (CIHAM UMR 5648)

10h-10h15 – Discussion

10H15-10h45 – Pause café

10h45-11h15 – « Vertus thérapeutiques des plantes : l’antidotaire de Henri de Mondeville, Cambridge, MS Peterhouse 118 », par Corinne LAMOUR, Praticien hospitalier au CHU de Poitiers, doctorante au CESCM (UMR 7302)

11h15-11h30 – Discussion

11h30-12h00 – « Du fruit à l’arbre. Décrire les plantes par leurs produits dans un herbier de la fin du Moyen Âge : l’exemple de l’Hortus sanitatis », par Alice LAFORÊT, archiviste-paléographe, Conservatrice des Bibliothèques, Muséum national d’Histoire naturelle, doctorante à l’université Grenoble-Alpes (Litt&Arts UMR 5316)

12h00-12h15 – Discussion

12h15-14h00 – Déjeuner

14h-14h30 – « Productions agricoles, alimentaires et collectes végétales dans l’Ouest de la France à partir des données carpologiques médiévales pour l’ancienne région Poitou-Charentes », par Charlotte HALLAVANT, carpologue, Bureau d’investigations archéologiques HADES Scop, membre associée du laboratoire TRACES (UMR 5608)

14h30-15h – Discussion

15h-15h30 – « Céréales, fruits et épices : environnement végétal et alimentation au château de Thouars au XVe siècle », par Charles VIAUT, archiviste-paléographe, docteur en histoire et archéologie médiévale, ATER à l’Université de Poitiers (CESCM UMR 7302)

15h30-15h45 – Discussion

16h-17h – Visite des collections d’herbiers et fossiles végétaux du jardin botanique, par Géraldine Garcia, Maître de Conférences en paléontologie, responsable des collections scientifiques de l’Université de Poitiers.

Contacts :

martin.aurell@univ-poitiers.fr

charles.viaut@univ-poitiers.fr

corinne.lamour@univ-poitiers.fr

[14-15 avril 2022] Journées d’étude jeunes chercheurs – Association JANUA

Espaces(s) et pouvoir(s)

Lieu : CESCM, 24 rue de la Chaine – POITIERS (Salle Crozet)

Date : 14 et 15 avril 2022

Photographie des vestiges du mur d’Adrien, à 1,6 km du fort romain de Houseteads, 27 octobre 2007.
Jean et Herman de Limbourg, Le Calendrier : Le mois d’avril, Les Très Riches Heures du duc de Berry, f.
4 verso, 1411-1416, Musé Condé, Chantilly.

Horace Vernet, Combat de l’Habrah, 1840, Musée de Versailles, Versailles .

Cabinet Robert de Cotte, Plan du château de Versailles, 1685, Bibliothèque nationale de France, Département Estampes et Photographies, Paris.

Janua, association des étudiants en Master et des doctorants en histoire de l’Université de Poitiers, rattachés respectivement aux laboratoires HeRMA (Hellénisation et Romanisation dans le Monde Antique), CESCM (Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévale) et Criham (Centre de recherche interdisciplinaire en histoire, histoire de l’art et musicologie) organise les 14 et 15 avril 2022 deux journées d’étude à destination des jeunes chercheurs (de l’inscription en master aux trois ans écoulés après la soutenance de thèse), elle sera consacrée au thème Espace(s) et pouvoir(s).


Programme :

Jeudi 14 avril

9h – Accueil des participants

9h15 – Introduction aux Journées par Emilie Margaix, doctorante CESCM.

9h30 – Tiziano Presutti (Doctorant Università di Chieti-Pescara) : La géographie du pouvoir : Pindare et les héros d’Égine (Néménne IV, 44-56).

10h : Discussion

10h15 – Florie Imbert-Pelissier (Doctorante EHESS) : Le terroir, espace de dissidence pour les pouvoirs urbains marseillais au XVIIe siècle.

10h45 – Discussion et Pause

11h15 – Alfonso Malecha Teixera (Doctorant CESCM) : Les “maures de paix” et la conquête portugaise : négociations et collaboration dans le sud du Maroc (1486-1541).

11h45 – Questions et discussion

12h30 – Pause déjeuner

14h – Damien Varenne (Doctorant Univ. Sorbonne Paris IV) : Espaces et pouvoirs dans des sources narratives sénonaises : le comté de Sens entre Burgundia et Francia

14h30  – Discussion

14h45 – Quentin Dylewski (Doctorant Univ. Toulouse 2) : Construire un espace “impérial”. Le cas des Luxembourg (1308-1437).

15h15 – Discussion et pause

15h45 – Florian Artaud (Doctorant Univ. Paul Valéry Montpellier 3) : Territorialiser la frontière. Les francs et le Mont Liban à l’époque des croisades (XIIe-XIIIe siècles).

16h15 – Discussion

16h30 – Clément Armand (Doctorant au CESCM) : L’analyse du parcellaire comme révélateur du pouvoir économique d’une petite ville au bas Moyen Âge : l’exemple des caves médiévales et modernes de Gencay (Vienne).

17h – Questions

17h15 – Présentation des Annales de Janua

 

Vendredi 15 avril

 

9h – Dina Rizk (Doctorante Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Du temple à l’église.

9h30 : Discussion

9h45 – Naouel Nessark (Doctorant Univ. Mouloud Mammeri Tizi-Ouzou/Univ. Bordeaux Montaigne) : Du clocher au minaret : la symbolique cuturelle d’un élément architectural à Alger.

10h15 – Discussion et pause

10h45 – Clarisse Genton (Doctorant ACS, ENSA Paris-Malaquais) : La représentation du domestique au service de la conquête territoriale, normalisation de l’occupation israélienne en Cisjordanie.

11h15 : Discussion

11h30 – Philippe Hirou (Docteur EHESS) : Quintana / canton : des traces toponymiques et lexicales du contrôle du territoire.

12h – Questions

12h15 – Clôture des Journées Jeunes Chercheurs


 

Les Annales de Janua

Diffuser la richesse des échanges scientifiques réussis entre jeunes chercheurs, voilà le défi de ces Annales ! Cette revue a en effet pour vocation de publier les actes des journées d’études organisées chaque année par l’association Janua. La publication numérique des articles issus des communications permettra à chacun d’y retrouver soit la diversité des approches envisagées soit la spécificité d’un sujet traité par un jeune chercheur. Un comité scientifique composé de chercheurs et d’enseignants-chercheurs est associé au déroulement de l’ensemble du projet. Depuis 2013, les actes de chaque journée d’étude sont édités dans la revue de l’association : Les Annales de Janua.

Ainsi, vous pourrez retrouver les communications des éditions précédentes  : http://annalesdejanua.edel.univ-poitiers.fr

         

           

[1er juin 2022] : Le rituel au Moyen Âge

Journée d’études

Le rituel au Moyen Âge

 

Universitätsbibliothek Heidelberg, Cod. Pal. germ. 848 f. 48 Eberhard von Sax

Date : 1er juin 2022

Lieu : CESCM (Université de Poitiers-CNRS), Salle Crozet, 24 rue de la Chaîne, Poitiers.

Entrée libre.

Contact : Sini Kangas sini.kangas@univ-poitiers.fr

Les communications peuvent être présentées en français ou en anglais.

 

Lien pour suivre la journée :

https://univ-poitiers.webex.com/univ-poitiers/j.php?MTID=mb3713f80d25fb77947d2095d4b567e18

Le terme ”rituel” couvre un éventail ouvert de nombreuses activités médiévales. Selon une définition large, il comprend des comportements répétés et souvent formels qui associent des processus cognitifs à des actions physiques. Qu’ils soient pratiqués en privé ou en public, les rituels médiévaux ont inévitablement une fonction sociale ; ils sont exécutés pour et en interaction avec des publics présents, qu’ils soient humains ou surnaturels. Cette dimension performative implique une expérience partagée de pratiques visuelles, auditives, voire sensorielles tout court, qui donnent forme aux rituels.

Les rituels poussent à penser et à agir. Ils suscitent aussi des réactions émotionnelles. Ils servent à renforcer un sentiment d’inclusion et d’appartenance et à offrir une protection contre le mal. Ces fonctions profondes soulignent leur importance dans la vie sacrée et quotidienne ainsi que dans les moments de transition ou de péril. Même si des facteurs contextuels déclenchent et affectent le comportement cérémoniel, le contenu d’un rituel ne peut jamais être entièrement spontané.

L’environnement matériel joue un rôle important dans le déroulement des cérémonies médiévales. Des espaces, tels que des salles d’apparat ou de banquet, ont été conçus pour l’usage rituel. Dans les églises paroissiales, les rites sacrés symbolisent et accueillent un riche ensemble de pratiques, notamment la messe et les prières, surtout à l’occasion des fêtes religieuses. La liste des objets matériels d’une église médiévale rattachés à des rituels particuliers serait longue. La signification symbolique de la croix est si grande que, dans des situations extrêmes, les chevaliers vont jusqu’à en fabriquer.

La diversité des rituels médiévaux est énorme. C’est oralement que se déroulent les cérémonies et elles sont donc documentées de façon variée. Au cours des rites du souvenir, l’histoire est revécue par les populations sous forme coutumière. Leur identité est affectée et peut-être façonnée par les rites de passage et d’initiation du baptême, du mariage ou de la paix. Du point de vue juridique, les rituels obligent, autorisent, sanctionnent et fixent les relations humaines. Ils justifient et renforcent l’autorité royale, seigneuriale ou cléricale. A l’opposé, ils entérinent la soumission des sujets.

Aussi importants soient-ils pour les médiévaux, les rituels suscitent parfois de la méfiance. Même si, à la guerre, ils encouragent la loyauté et l’obéissance des chevaliers, sergents d’armes et piétons avant, pendant et après la bataille, ils comportent des connotations négatives de mort et de destruction pour la plupart des non-combattants.

Ce colloque réunit des spécialistes de divers domaines pour aborder la théorie et la pratique des rituels dans la culture médiévale sous plusieurs angles :

– Aspects socio-culturels des rituels religieux, juridiques et militaires.

– Rituels tenus en public ou réservés à la vie privée.

– Rituels de coercition, de négociation et de défi.

– Bornes de tolérance : rituels d’inclusion et d’exclusion.

– Représentation littéraire des rituels et formes ritualisées de l’écrit.

– Dimension visuelle et auditive de la performance rituelle.

– L’espace rituel.

 


Programme

 

9.00 Accueil et présentation de la journée par Martin AURELL

9.10-11.10 Le rituel dans l’espace de la puissance sacrée ou militaire – Présidente de séance Sini KANGAS

 

Iris SHAGRIR (Professeure en histoire médiévale, The Open University of Israel) : Liturgy and Ritual Space in Latin Jerusalem

Sercan SAGLAM (Postdoctorant CNRS pour l’ERC GRAPH-EAST, CESCM, Univ. de Poitiers) : Asking for Divine Help Twice: Reduplicated Dedications in the Fortifications of Pera / Galata.

Pierre LEVRON (Chargé de recherche CNRS en littérature médiévale, CESCM, Univ. de Poitiers) : Rituels et règles sociales: les rites, marqueurs de la régularité d’une situation dans le Livre de Jérusalem.

11.30-13.00 Les rituels judiciaires et doctrinaux – Présidente de séance Harmony Dewez

 

Mia KORPIOLA (Professeure en histoire du droit, Univ. de Turku) : The Ritual of Oathgiving in Medieval Scandinavia.

Benjamin WEBER (Chercheur en histoire des croisades, Univ. de Toulouse) : L’élaboration d’un rituel : les origines médiévales de la bulle In Coena Domini.

15.00-18.00 À la croisée des pratiques cléricales et laïques – Présidente de séance Justine MORENO

 

Martin AURELL (Professeur en histoire médiévale, CESCM, Univ. de Poitiers) : L’impossible adoubement par le prêtre (XIIe-XIVe siècles).

Vladimir AGRIGOROAEI (Chargé de recherche CNRS en littérature médiévale, CESCM, Univ. de Poitiers) : The Odd Case of the Four Old French Prayers in the End of the Winchester Psalter.

Katherine ZIEMAN (Maître de conférence en littérature anglophone, CESCM, Univ. de Poitiers) : Devotion and the Ritualization of Attention.

Sini KANGAS (Chercheuse invitée au CESCM, Univ. de Poitiers/Univ. de Tampere) : Prayers by the Crusader Knights: Adaptations of Ritual Observance.

Conclusions


Ritual in the Middle Ages

 

The colloquium is open for the public.

Date : 1st June 2022

Place : CESCM (Université de Poitiers-CNRS), Salle Crozet, 24 rue de la Chaîne, Poitiers.

Meeting link:


https://univ-poitiers.webex.com/univ-poitiers/j.php?MTID=mb3713f80d25fb77947d2095d4b567e18

Contact : Sini Kangas sini.kangas@univ-poitiers.fr

The languages of the colloquium are French and English.

The term “ritual” covers a wide field of medieval activities referring to repeated and often formal behaviour that combine cognitive processes with physical actions. Whether carried out in privacy or in public, medieval rituals invariably had a social function; they were performed for and in interaction with audiences, whose presence may have been tangible or superhuman. The performative aspect involved a shared experience of visible, audible and, in all, sensory practices that gave form to the rituals.

In addition to thinking and doing, rituals invoked emotional responses in the participants. They functioned to bolster the feelings of inclusion and belonging and to offer protection from harm. Such deep undercurrents underlined the importance of ritual in sacral and daily life as well as in moments of transition or peril. Even if contextual factors triggered and affected ceremonial behaviour, making it far from stagnant, the content of a ritual could never be entirely spontaneous.

The material environment played an important role in the performance of medieval ceremonies. Spaces like courts and dining halls were created with regard to ritual usage. Sacred sites like parish churches both symbolized and hosted a rich cluster of ritualized practice, including hearing the mass, saying prayers, and participating in various religious feasts. The list of material objects from a medieval church attached to particular rituals would be long. The symbolic meaning of the cross was so great that in emergencies knights were said to have made ad-hoc crosses in the absence of consecrated objects.

The variation of medieval rituals is huge. Rituals were performed orally, but also documented in various ways. During the rites of remembrance, medieval people relived history in ritual form. Their identities were affected and perhaps formed by the rites of passage and initiation such as baptism, marriage, or the ritual of knighting. From the legal point of view, rituals obliged, entitled, sanctioned and set expectancies for behaviour and human relations. Royal, seignorial and clerical authority was justified and reinforced by rituals. Vice versa, for the subjects, the same rituals affirmed the boundaries of submission.

As important as rituals were for the medieval contemporaries, they were not necessarily liked. The rituals of war, designed to provoke loyalty and obedience among the warriors before, during and after battle, bore negative connotations of death and destruction for the majority of population.

The colloquium gathers together specialists from various fields to discuss the theory and practice of rituals in medieval culture including e.g.

  • Socio-cultural aspects of religious, legal and military rituals
  • Rituals held in public or reserved for private life
  • Rituals of coercion, negotiation, and defiance
  • The borders of toleration: rituals of belonging and exclusion
  • Literary depiction of rituals and ritualized forms of the written word
  • Visual and auditive aspects of ritual performance
  • Ritual space

Programme

 

9.00 Welcome by Martin AURELL

9.10-11.10 Ritual Practice in Sacred and Military Space – Chair of the meeting Sini KANGAS

 

Iris SHAGRIR (Professeure en histoire médiévale, The Open University of Israel) : Liturgy and Topography in Latin Jerusalem.

Sercan SAGLAM (Postdoctorant CNRS pour l’ERC GRAPH-EAST, CESCM, Univ. de Poitiers) : Asking for Divine Help Twice: Reduplicated Dedications in the Fortifications of Pera / Galata.

Pierre LEVRON (Chargé de recherche CNRS en littérature médiévale, CESCM, Univ. de Poitiers) : Rituels de consécration ou de re-consécration d’églises dans les récits de croisades.

11.30-13.00 Legal and Doctrinal Tradition – Chair of the meeting  Harmony DEWEZ

 

Mia KORPIOLA (Professeure en histoire du droit, Univ. de Turku) : The Ritual of Oathgiving in Medieval Scandinavia.

Benjamin WEBER (Chercheur en histoire des croisades, Univ. de Toulouse) : L’élaboration d’un rituel : les origines médiévales de la bulle In Coena Domini.

15.00-18.00 In the Crossroads of Clerical and Lay Belief – Chair of the meeting Justine MORENO

 

Martin AURELL (Professeur en histoire médiévale, CESCM, Univ. de Poitiers) : L’impossible adoubement par le prêtre (XII-XIVe siècles).

Vladimir AGRIGOROAEI (Chargé de recherche CNRS en littérature médiévale, CESCM, Univ. de Poitiers) : The Odd Case of the Four Old French Prayers in the End of the Winchester Psalter.

Katherine ZIEMAN (Maître de conférence en littérature anglophone, CESCM, Univ. de Poitiers) : Devotion and the Ritualization of Attention.

Sini KANGAS (Chercheuse invitée au CESCM, Univ. de Poitiers/Univ. de Tampere) : Prayers by the Crusader Knights: Adaptations of Ritual Observance.

Conclusions