Archives de catégorie : Colloques …

[3 oct. 2024] Le théâtre au Moyen Âge. Verbe, geste & jeu : retrouver et comprendre

Journée d’études coordonnée par Pierre-Marie Joris, maître de conférences en littérature médiévale, CESCM et UFR Lettres et langues, université de Poitiers et organisée en partenariat avec le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM) – UMR 7302, atelier interdisciplinaire du master « Mondes médiévaux ».

Lieu : Espace Mendès France de Poitiers

Date : 3 octobre 2024 – 9h45 -> 17h45

Lien EMF pour réservation ICI

Le « théâtre médiéval » – art et technique – couvre trois siècles de jeux, mystères, farces, miracles, soties et moralités, qui ont enchanté les villes et les campagnes à la fin du Moyen Âge, dans les auberges, aux carrefours des routes, sur les places publiques aux jours de fête ou de marché, et dans les toutes premières salles de théâtre.
En plus des formes monumentales des mystères qui duraient plusieurs jours, on représente aussi des pièces plus courtes, souvent jouées par les premières troupes professionnelles, héritières des jongleurs et jongleresses, à la fois acteurs, mimes, transformistes, chanteurs et instrumentistes.

Spectacle de farce. Chansonnier français flamand Bruges


Ces trois siècles de production théâtrale (XIIIe-XVe s.) nous ont laissé de véritables chefs-d’œuvre aussi bien pour la pratique dramaturgique que pour la richesse de la langue et la variété des styles, depuis le Jeu d’Adam à Maître Pathelin, de Robin et Marion à la Passion d’Arnoul Gréban.

Programme

9h45. Accueil et présentation de la journée par Mariannig Hall, directrice de l’Espace Mendès France ; Cécile Voyer, directrice du CESCM et Pierre-Marie Joris, CESCM

10h. Retrouver le théâtre médiéval
Par Darwin Smith (université Paris I Panthéon-Sorbonne – CNRS)
Dans l’intervalle de mille ans qui sépare le théâtre antique de celui de la Renaissance, on ne connait que les trois derniers siècles : on appelle cela « théâtre médiéval ». Que savons-nous des formes de ce théâtre, de ses acteurs et actrices, de ses représentations, des conditions pratiques et techniques de jeu ?

11h. Questions

11h15. L’héritage du théâtre antique
Par Frédéric Duval (École nationale des chartes) et Élisa Guadagnini (Cnr-Istituto di Linguistica Computazionale “Antonio Zampolli”)
D’après l’historiographie, rien n’a subsisté du théâtre antique, redécouvert seulement à la Renaissance. On sait désormais que les médiévaux ont conceptualisé l’héritage du théâtre antique : l’étude de la documentation vernaculaire, en français et en italien, permet de dépasser l’historiographie de la rupture entre les mondes théâtraux de l’Antiquité et de la Renaissance.

12h15. Questions

12h30. Pause

14h. La langue du théâtre médiéval
Par Gabriella Parussa (Sorbonne-université)
Le théâtre médiéval en langue française nous offre un échantillon de langue aux registres très variés. Peu présents dans les grands corpus de langue médiévale, les textes dramatiques, par leur attention à la diversité des langues en fonction des classes sociales et des métiers, représente l’une des premières techniques d’enregistrement de l’oral par l’écrit.

15h. Questions

15h15. La Passion d’Arnoul Gréban et Notre-Dame de Paris
Par Véronique Dominguez-Guillaume (université de Picardie) et Darwin Smith (université Paris I Panthéon-Sorbonne – CNRS)
La clôture du chœur de Notre-Dame de Paris et l’ensemble de la cathédrale ont servi de matrice théologique, narrative et stylistique à l’écriture du plus célèbre mystère du Moyen Âge, la Passion d’Arnoul Gréban, organiste et maître du chœur, qui déroule en 35000 vers sur 4 journées l’histoire du monde et de Jésus-Christ.

16h15. Pause

16h30. De la Passion d’Arnoul Gréban à Maître Pierre Pathelin
Par Darwin Smith (université Paris I Panthéon-Sorbonne – CNRS)
Le développement des formes monumentales des mystères et moralités va de pair avec la multiplication des formes brèves du théâtre comique.
Maître Pierre Pathelin, première comédie avant Molière, fait exploser le cadre de la farce par une intrigue complexe et une mécanique dramatique horlogère, dont l’immense succès a laissé des traces dans la langue d’aujourd’hui : C’est lui tout craché ! Revenons à nos moutons !

17h30. Questions et conclusion de la journée

 

Herbert Leon Kessler, Docteur Honoris Causa de l’université de Poitiers

L’université de Poitiers a décerné le jeudi 30 mai 2024, le titre de docteur Honoris Causa au professeur Herbert Leon Kessler, historien renommé de l’art du Moyen Âge dans la zone nord-américaine et dans le monde.
 

Cette cérémonie s’est déroulée dans le cadre du colloque international « L’art roman au XXIe siècle – L’avenir d’un passé à réinventer » organisé par le CESCM.

De renommée internationale, Herbert Leon Kessler est considéré comme un des plus grands historiens de l’art du Moyen Âge dans la zone nord-américaine et dans le monde. Son doctorat de 1965 portait sur l’étude de l’un des principaux groupes de manuscrits enluminés de l’époque carolingienne, réalisés au monastère de Saint-Martin de Tours.

L’influence intellectuelle de Herbert L. Kessler a été considérable durant les cinquante dernières années sur le continent nord-américain mais aussi très largement en Europe. Depuis de nombreuses années, ses liens avec la France sont très étroits et n’ont cessé de croître d’année en année, et son œuvre a marqué plusieurs générations d’historiennes et d’historiens de l’art du Moyen Âge en France.

Ses relations avec le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale sont depuis longtemps très actives. Outre les liens personnels étroits noués au fil des années avec les historiennes et historiens de l’art du Moyen Âge à Poitiers, Herbert L. Kessler a participé à plusieurs manifestations organisées par le CESCM, notamment avec sa conférence donnée à l’occasion du cinquantenaire du Centre en 2003.

C’est pour sa carrière et son amitié que l’université de Poitiers a décidé d’honorer Herbert Leon Kessler en lui décernant le titre de docteur Honoris Causa.

[19 juin] Le Moyen Âge nous parle !

 

 

14h – Conférence : “Forgeries et falsifications de chartes au Moyen Âge : du travail du faussaire à celui du critique”, par Laurent Morelle, directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Université PSL, Paris).

En partenariat avec les Archives de la Vienne – 30 rue des champs balais – Quartier de la Gibauderie – Poitiers

Cette conférence universitaire, qui s’adresse avant tout aux jeunes médiévistes accueillis à Poitiers dans le cadre des Semaines d’études médiévales du CESCM, est ouverte exceptionnellement à un public plus large désireux de découvrir les derniers acquis de la recherche scientifique en matière d’histoire de l’écriture au Moyen Âge.

 18h – Concert : À la cour des Ducs d’Aquitaine, de Guillaume IX “Le Troubadour” à Aliénor, par le duo Séraphîm : Manolo Gonzalez (Chant, Organetto), Carole Matras (Chant, Lyre, Harpe).

En prélude à la Fête de la musique, plongez dans ce “siècle d’or” qui a vu l’éclosion de la polyphonie et l’avènement de la Fin’Amor des troubadours.

 

 

[4 juin 2024] Les rencontres du CESCM#3

Cliché L.-O. Crosland/CESCM

 Éric Palazzo, professeur en histoire de l’art au Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, sera à l’honneur le mardi 4 juin 2024 à 18h au CESCM (Salle Crozet) pour les Rencontres du CESCM#3.

 

Ce moment de convivialité, suivi d’un pot, vise à présenter son ouvrage Broder la splendeur – La théologie chrétienne de l’ornement dans l’antiquité et le Haut Moyen Âge, édité aux Éditions du Cerf en 20241 . À cette occasion, l’ouvrage sera proposé à la vente et à la dédicace, en collaboration avec la librairie La Belle Aventure de Poitiers.

Entrée libre et gratuite

Comment le christianisme s’est-il approprié le thème de l’ornement issu de la culture romaine ? Comment a-t-il fait de cette notion l’un des piliers de sa théologie ? Comment la liturgie et l’art ont-ils été pensés comme les deux vecteurs essentiels de la beauté de Dieu et de son œuvre de création ?
C’est en expert du Moyen Âge qu’Éric Palazzo explore à nouveaux frais le thème de l’ornement dans le christianisme antique et médiéval ainsi que ses déclinaisons dans les domaines artistique et liturgique. À travers, entre autres, les grandes figures que furent Cassiodore dans l’Antiquité et Théodulf à l’époque carolingienne, et l’analyse de nombreux décors peints, mosaïques ou enluminures, Éric Palazzo nous offre une initiation essentielle et inédite à la théologie de la beauté.
Une magnifique exégèse de l’ornement.

Informations :

secretariat.cescm@univ-poitiers.fr

05.49.45.45.57

 

            

  1. Broder la splendeur – La théologie chrétienne de l’ornement dans l’Antiquité et le Haut Moyen Âge, Éric Palazzo, Paris : Les éditions du Cerf, 2024 – ISBN : 978-2-204-15508-3 / 36€ []

[13 juin 2024] : 15e rencontres GRIM-IMAGO

15e rencontres GRIM-IMAGO

Animal, animalité, bestialité dans les images médiévales

 

Date : 13 juin 2024

Lieu : INHA, 2 rue Vivienne, 75002. M° Bourse ou Palais Royal – Salle Demargne (dans la Galerie Colbert)

Métro : Ligne 3 : Bourse Lignes 1 et 7 : Palais Royal – Musée du Louvre Lignes 7 et 14 : Pyramides

 

Accueil INHA : 01 47 03 89 00 –  www.inha.fr

PROGRAMME

10h / Introduction

10h15 / Pierre-Olivier Dittmar, L’animal comme image dans l’occident médiéval 

11h / Raphaël Demès, Phénix ou harpie ? Le cas d’un oiseau à tête humaine sur le linceul du comte de Castille, Sancho García (965-1017)

11h30 / pause

11h45 / Kshanti Gamage, La crosse serpentiforme en émail de l’Œuvre de Limoges (1190-1230) : représentation et performance

12h15 / Angélique Ferrand, Voir autrement le Cancer de Sant Pere de Sorpe (XIIe siècle) : d’une vermine anthropocéphale aux souffrances de Job

12h45 / Déjeuner

 14h15 / Rémy Cordonnier, In medio bove atque leonis. Indices iconographiques d’un probable usage judiciaire du porche méridional de Notre-Dame de Saint-Omer au Moyen Âge central

15h / Alexis Minault, Conchiée ou conchylliologique ? La chevalerie selon l’herméneutique des duels dérisoires : les affrontements (d’)hybrides dans les marginalia gothiques

15h30 / Pause

15h45 / Chloé Gourgues, Animaux, hybrides et humains tenants héraldiques dans les sceaux bretons de la fin du Moyen Âge

16h15 / Marie Piccoli-Wentzo, Les animaux font ils le paysage ? Parcourabilité, scénographie et rapport au spectateur dans les images érémitiques en Italie XIVe XVe siècles

Comité scientifique : Mathieu Beaud (MCF, Université de Lille / IRHIS), Bertrand Cosnet (MCF, Université de Lille / IRHIS), Charlotte Denoël (Conservateur en chef, service des manuscrits médiévaux, BnF), Anne-Orange Poilpré (PR, Université Paris 1/HiCSA), Ambre Vilain (MCF, Université de Nantes / CReAAH), Cécile Voyer (PR Université de Poitiers/CESCM).

Le GRIM organise des conférences ponctuelles (Les rencontres Imago, au CESCM de Poitiers), les Rendez-vous du GRIM (en visioconférence) et des journées d’études (à l’Institut national d’histoire de l’art, à Paris). Les journées d’études sont ouvertes à tous, tout en donnant une place privilégiée aux doctorants et aux jeunes chercheurs (dès le Master 2).