Archives de catégorie : Colloques …

[21 mars] Séminaire : La croisée des signes : l’écriture et l’image médiévale

La croisée des signes : l’écriture et l’image médiévale

Dans le cadre du séminaire Art médiéval et liturgie, coordonné par Éric Palazzo (Université de Poitiers / CESCM) – Master Civilisation, Histoire, Patrimoine, Sources.

Intervention de Vincent Debiais, chargé de recherche au CNRS / CESCM.

Chauvigny, collégiale Saint-Pierre, chapiteau de l’Annonce aux Bergers, XIIe siècle Cliché V. Debiais / CESCM)

L’écriture est omniprésente dans les images médiévales. Ce constat a alimenté un pan entier de la médiévistique au cours des trente dernières années, celui de l’étude des relations entre le texte et l’image. Le livre de Vincent Debiais, récemment paru aux Éditions du Cerf, La croisée des signes : l’écriture et les images médiévales (800-1200), envisage à nouveaux frais ces questions en les abordant au prisme de la coprésence des signes alphabétiques et iconique au sein d’une même image, qu’elle soit peinte sur l’enduit ou sur le verre, sculptée dans la pierre ou le métal, composée en mosaïque ou en textile. En analysant les dispositifs de l’inscription, sa forme, sa localisation et son contenu, cette étude propose de dépasser le constat de l’omniprésence de l’écriture dans l’image pour interroger les conditions et les effets de cette rencontre. L’émergence d’une signification augmentée de l’image, voire d’une image nouvelle, se produit dans la friction du texte et de l’image, et l’écriture devient partie intégrante du processus de création du visuel. À partir d’exemples produits entre 800 et 1200, cette étude met en perspective les pratiques artistiques et épigraphiques avec la théologie de l’image. Elle étudie ces objets qui traduisent dans le matériau la réflexion médiévale sur les capacités respectives de l’écriture et de l’image à mettre en signe l’étendue de la Création et l’histoire du monde.

21 mars 2017 – 16h – 18h

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, salle des Actes
Hôtel Fumé – 8 rue René Descartes

• Ouvert à tous les étudiants

Télécharger le programme

         

 

[23 février – 11h30] L’heure nécessaire de SHA : Martin Aurell

L’heure nécessaire de la faculté de SHA de l’Université de Poitiers revient ! Une heure ouverte à tous à la rencontre des Sciences Humaines.

Martin Aurell, Professeur d’histoire à l’université de Poitiers, Directeur du CESCM « De Richard Cœur de Lion à la croisade albigeoise : la chanson engagée des troubadours »

La chanson engagée est, aujourd’hui comme hier, un des moyens les plus efficace pour faire de la propagande. Elle est particulièrement répandue au Moyen Âge, où troubadours et trouvères chantent autant la guerre que l’amour. En voyage perpétuel, les jongleurs diffusent largement, par la voix et la musique, leurs combats politiques. Aux XIIe et XIIIe siècles, deux événements ont provoqué un éclosion de chansons : d’une part, la captivité en Rhénanie de Richard Cœur de Lion au retour de la croisade, et de l’autre les violences de la croisade albigeoise. Préservées dans de superbes manuscrits, souvent enluminées, ces chansons continuent de nous toucher.


Amphithéâtre Descartes, Hôtel Fumé – 8, rue René Descartes POITIERS

Jeudi 23 février 2017 à 11h30 – Entrée libre et gratuite

[7 mars] : Séminaire : incarnations du langage

Incarnations du langage. Pour une première exploration de la chair des mots dans les pratiques épigraphiques

Dans le cadre du séminaire Art médiéval et liturgie, coordonné par Éric Palazzo (Université de Poitiers / CESCM) – Master Civilisation, Histoire, Patrimoine, Sources.

Intervention d’Estelle Ingrand-Varenne, ingénieur d’études en analyse de sources au CNRS / CESCM.

Peintures murales de l’église de Vallenay, XIIIe s. (Cliché : Jean-Pierre Brouard / CESCM)

Ce séminaire propose une exploration du langage dans sa chair – du nom propre et des adverbes de lieu aux paroles du Christ – à travers les pratiques épigraphiques médiévales. Au-delà de la simple mise par écrit et dans la matière, il s’agit de comprendre en quoi l’économie graphique manifeste la corporéité de certains mots et permet une éclosion sémantique, en quoi la prise en charge de la subjectivité et du contexte spatio-temporel dans l’opération de déixis trouve une présence physique par le médium inscrit, enfin en quoi le processus d’incarnation du langage culmine à travers les paroles du Christ peintes ou sculptées.

7 mars 2017 – 16h / 18h

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, salle des Actes
Hôtel Fumé – 8 rue René Descartes

• Ouvert à tous les étudiants

Télécharger le programme

          

 

[february 7th, 2017] Saint Dominic ans the five senses

Visiting scholar lecture & seminar: Eric Palazzo

« Saint Dominic ans the five senses »

The Department of Art History presents two public lectures and a special seminar by visiting scholars of Western and Islamic Medieval art history on February 7, 2017.

2017-02-07

On Tuesday, 2/7, Eric Palazzo of the University of Poitiers will present “Saint Dominic and the Five Senses” at 6 pm in G40 WJB. Palazzo is professor of medieval art history at the University of Poitiers, senior member of the Institut universitaire de France (Paris), Director of the Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, Poitiers (2000-2007), Getty scholar at the Getty Research Institute, Los Angeles (2006-2007) and is a specialist in the history of the liturgy in the middle ages and its relationship with art history.

Palazzo will also conduct a special seminar on February 7 from 2–5:30 pm in 2038 WJB, “”Art and Movement in the Middle Ages.” This seminar is recommended for graduate and undergraduate students who are particularly interested in Medieval art, and space is limited. Please contact Prof. Doron Bauer to reserve a seat: dbauer@fsu.edu.

Voir le programme en ligne

Histories, things, and anthropological approaches – materiality and gender in the Medieval and Early Modern Studies – Call for contribution

Workshop: Histories, things, and anthropological approaches –

materiality and gender in the Medieval and Early Modern Studies

April 19.–20.2017 – CESCM

For a decade now, medieval and early modern studies have been influenced by the so-called anthropological turn. This has revived the long tradition in the Medieval studies of researching the Middle Ages as ‘another culture’, distant from our own, but also prompted new attentiveness to material things, giving agency to them as objects not only used by people, but actually working together with people. A renewed concern with the presence and efficacy of crafted things falls onto the ontology of images and challenges such oppositions as object-subject or animate-inanimate. Gender historical approach, in turn, invites the scholars to think about men and women as agents, or how men and women or feminine and masculine were presented in the medieval times.

The workshop aims to look at different phenomena across Medieval and Early modern Europe from the perspective of how anthropology has affected the research, and how both the concepts of materiality and gender have been intertwined to this – where has this ‘turn’ placed us? How could different approaches have fruitful discussion over the disciplinary discourses? We wish in particular to encourage a discussion of methods and means of analysing gender and material culture within multiple research materials carried on by various disciplines. By emphasizing active dialogues between history, archaeology, anthropology, art history, theology and other close disciplines we seek to minimize the gap between the approaches in use. What problems we face with multidisciplinary analyses? How to get them done in the first place? What methods pertaining to natural sciences are we in need of?

We invite proposals for presentations (ca. 300 words). The deadline for proposals is February 28th and they should be sent to anu.z.lahtinen@helsinki.fi. Meals are covered by the workshop and travel expenses are covered for members of the GeM project.

Material culture, gender and multidisciplinary analyses in medieval studies (GeM) is a series of workshops funded by Suomen Kulttuurirahasto (Finnish Cultural Fund). The aim is to bring  together scholars on various phases of their careers who are interested in developing gender perspective and issues related to material culture and to medieval and early modern studies. Project is connected to the Medieval Gender History Network, a Nordic network aiming to enhance co-operation between scholars interested in gender and the Middle Ages in the North of Europe (see the theme issue in the web journal Mirator). The project is led by prof. Anu Lahtinen (University of Helsinki) with co-organizers, assistant prof. Visa Immonen and senior lecturer Elina Räsänen (University of Helsinki).

The first workshop in Copenhagen (June 15–17, 2016) was organized together with Louise Berglund (University of Örebro) and Martin Wangsgaard Jürgensen (National Museum, Copenhagen). This workshop aimed to inspire discussion of how ecclesiastical spaces were constructed and used by women as well as men, and how the various artefacts expressed and mediated the participation and agency of the medieval users.

logo CNRS   logo CESCM   up   culture com'