Archives de catégorie : Actualités / News

Retour sur Leeds 2018

Article co-rédigé par Thierry Gregor, Estelle Ingrand-Varenne, Émilie Kurdziel et Pamela Nourrigeon.

L’International Medieval Congress de Leeds (2-5 juillet) fêtait cette année ses 25 ans, d’où le choix du thème « Memory », analysé dans de nombreuses sessions et conférences plénières comme celle de Mary Carruthers et Richard Dance. À cet anniversaire s’en ajoutaient deux autres : les 50 ans de l’Institute for Medieval Studies, désormais lié par convention au CESCM, et de l’International Medieval Bibliography, partenaire de longue date de la bibliographie de civilisation médiévale. Une délégation de 6 membres du laboratoire y était présente, parmi plus de 2500 participants cette année !

Ils y ont présenté certaines de leurs recherches en cours dans trois sessions sponsorisées conjointement par le CESCM et l’IMS de Leeds, consacrées au thème de la relation entre mémoire et communauté (‘Memory and Community I, II et III’). L’un des aspects saillants des neuf conférences prononcées dans ce cadre s’est révélé être la question du lien entre la mémoire et sa matérialité, rejoignant ainsi l’intervention de Pamela Nourrigeon dans une autre session intitulée ‘Memory and the Materiality of Medieval Texts, II: Books and Beyond’. La publication de ces travaux est envisagée sous la forme d’un dossier spécial dans une revue.

En plus d’un nombre de sessions déjà impressionnant, le programme du congrès regorge d’ateliers de travail, de réunions informatives ou encore d’expositions. Ainsi, par exemple, l’Institute for Medieval Research de Nottingham, dans une séance organisée par Rob Lutton, proposait aux doctorants et jeunes chercheurs de se retrouver pour échanger autour de la difficile question de l’insertion professionnelle dans le domaine de la recherche et l’enseignement supérieur. Plusieurs interventions ont permis de donner des clés aux futurs candidats pour postuler correctement aux offres d’emploi, mettant en avant les différences capitales entre Royaume-Uni et États-Unis.

Selon une toute autre idée, CARMEN, réseau regroupant des médiévistes du monde entier et auquel le CESCM est associé, proposait un atelier collectif autour de la question de la mémoire au Moyen Âge et dans l’historiographie. La distribution de textes et l’entreprise résolument participative ont permis de créer un lieu de travail et d’échanges entre les participants comme ne le font pas les autres sessions. L’initiative tend à faire du congrès un vrai moment de collaborations entre les médiévistes de tous horizons.

Saluons enfin l’initiative du personnel de la Brotherton Library de la bibliothèque universitaire de Leeds qui a proposé chaque midi un temps fort autour de ses collections spéciales. Les bibliothécaires y ont présenté certains des documents les plus précieux des réserves : livres d’Heures du XVe siècle, rouleau du tribunal de Ripon ou encore premiers livres de voyages à Jérusalem imprimés du XVIIe siècle. L’objectif est de faire connaître le fonds conservé et d’inviter les chercheurs à y travailler.

A peine rentrés, les idées fusent pour organiser de nouvelles sessions l’an prochain sur le thème « Materialities » (le congrès aura lieu du 1er au 4 juillet 2019).

Appel à participation : Transcription collaborative – Fonds d’archives du Père de la Croix

Le fonds d’archives du Père de la Croix

Camille de la Croix (1831-1911), prêtre jésuite et archéologue, a effectué un grand nombre de découvertes à Poitiers, comme dans d’autres sites archéologiques majeurs du centre-ouest de la France. Ses travaux ont été documentés par des carnets de fouille, des notes, des plans et des photos, ainsi que par une abondante correspondance abondante avec de nombreux savants de son époque.
Légué à sa mort à la Société des Antiquaires de l’Ouest, le fonds a été déposé aux Archives Départementales de la Vienne. La totalité des images du fonds est accessible en ligne.

Ce projet de numérisation et de valorisation a obtenu le soutien financier de la Région Nouvelle Aquitaine, du Ministère de la Culture, du Centre des Monuments Nationaux et de l’Université de Poitiers. Il est intégré au consortium MASA (Mémoire des Archéologues et des Sites Archéologiques) de la TGIR HumaNum.

Consulter les images du fonds du Père de la Croix

Le projet de transcription collaborative

Cet appel à transcription collaborative en ligne propose à chacun, chercheurs, étudiants ou public amateur, de contribuer à la transcription des documents numérisés issus du fonds d’archives.
Les notes et la correspondance du Père de la Croix sont proposés à la transcription.

Transcrire les notes du Père de la Croix

Transcrire la correspondance du Père de la Croix

               

 

Du nouveau … et un jeu sur Brepolis

Du nouveau sur Brepolis Medieval and Early Modern Bibliographies ! 

http://www.brepolis.net.ressources.univ-poitiers.fr

L’IMB, BCM et IBHR ont été mis à jour. Avec cette mise à jour, les trois bases de données sont maintenant accessibles via une recherche combinée. Cette nouvelle version présente également de nouvelles fonctionnalités : un outil de citation (MHRA, MLA, APA et Chicago) et un outil d’exportation vers Endnote Web.

 Un lien vers IMB Quiz a également été ajouté. En effet à l’occasion du 50ème anniversaire de The International Medieval Bibliography, vous pouvez participer au Quiz IMB et tenter de gagner un voyage à Bruges en Belgique ! Voir ICI

Pour rappel, la BCM (Bibliographie de civilisation médiévale) est une  Base de données développée avec BREPOLS sous la direction du CESCM accessible via le portail BREPOLIS.

 

Emilie Mineo, jeune docteure du CESCM lauréate du Prix de thèse 2017

Comme chaque année, le Collège des Écoles doctorales de Poitiers a organisé un concours de prix de thèse ouvert à tous les docteurs de l’établissement ayant soutenu leur thèse entre le 1er novembre 2016 et le 10 octobre 2017. Quatre prix, d’un montant de 600 euros chacun, viennent récompenser un docteur pour chaque secteur doctoral : Droit ; Sciences pour l’Ingénieur et Aéronautique ; Ingénierie chimique, biologique et géologique ; Sciences Humaines économiques et sociales.

Les critères de sélection pris en compte par le jury du concours sont la valorisation de la thèse (sous la forme de publications, de communications à des congrès, de création de brevets etc.), l’évaluation de la thèse par les rapporteurs et le jury de soutenance, le caractère innovant et l’originalité de la thèse, son ouverture à l’international, la capacité du candidat à communiquer sur ses travaux en direction d’un public de non-spécialistes.

Pour participer il fallait adresser à l’école doctorale de rattachement un dossier de candidature comprenant une lettre de présentation de la thèse, un CV et la copie des pré-rapports et du rapport de soutenance, selon les modalités indiquées dans le règlement.

Cette année, Emilie Mineo, une des jeunes docteures du CESCM a remporté le prix, grâce à sa thèse intitulée : L’artiste, l’écrit et le monument. Signatures épigraphiques en France au Moyen Âge central.  (cf. le billet consacré à sa soutenance).

Emilie, pouvez-vous nous dire comment cela s’est déroulé ?

Comme ma thèse avait été très bien reçue par mon jury de soutenance, j’ai décidé de tenter ma chance et d’envoyer le dossier…. quelques jours plus tard, j’ai reçu un courriel m’informant que le jury scientifique du collège doctoral m’avait classée première et que j’étais donc lauréate pour le secteur SHES (regroupant les écoles doctorales Lettres Pensée Art et Histoire , Cognition, Comportements, Langage(s) et Sociétés et Organisations) !

La remise des prix s’est effectuée au moment de la cérémonie de remise des diplômes de doctorat le 15 décembre 2017 à la Faculté de Droit et des Sciences sociales. Chacun des quatre lauréats y a présenté sa thèse en 5 minutes chrono, avant que les docteurs de l’année de chaque secteur viennent recevoir la médaille et le diplôme de la main du parrain de la promotion, Pierre Delvolvé.

Recevoir ce prix est pour moi un grand honneur et je suis ravie, à titre personnel et pour le CESCM, qu’une thèse en Histoire médiévale obtienne cette reconnaissance. Comme je travaille désormais à l’Université de Namur (Belgique) en tant que chercheuse post-doc, c’est aussi une belle occasion de revenir à Poitiers pour revoir mes collègues du CESCM. Grâce à cette récompense, j’espère pouvoir publier ma thèse plus facilement.

L’appel de ce prix est bien diffusé par les écoles doctorales, qui le signalent par mail à leurs nouveaux diplômés. J’encourage donc les futurs docteurs à participer au concours et leur souhaite de tout cœur d’avoir la chance qui m’est donnée aujourd’hui.

Merci, Emilie, et toutes nos félicitations !


Pour visionner la remise des diplômes ICI (Emilie est à la 33e minute)