Archives de catégorie : Actualités / News

Concours CNRS « Chercheurs et chercheuses 2023 » (sections 32 et 35)

Le CESCM invite les candidat·e·s au concours CNRS « Chercheurs et chercheuses 2023 » (sections 32 et 35), demandant le rattachement à notre laboratoire en cas de réussite, à nous adresser un dossier afin d’obtenir une lettre d’accueil1. 

 

Le dossier doit comporter les éléments suivants :

– le projet de recherche présenté au CNRS (version provisoire le cas échéant, à condition qu’elle permette de se prononcer sur l’opportunité d’un accueil) ;

– un CV avec la liste complète des publications ;

– le rapport de soutenance de thèse (si disponible) ;

– une lettre d’accompagnement expliquant le choix du CESCM comme laboratoire de rattachement.

 

Le CESCM apportera son aide au candidat pour le concours (relecture du projet de recherche et préparation à l’audition)
 
Le dossier doit être adressé au CESCM, par courriel uniquement : direction.cescm@univ-poitiers.fr
 
Lien vers la page du CNRS expliquant le concours : https://www.cnrs.fr/fr/concours-ch
 
Le guide du candidat ICI
 
Les postes de la section 32 Mondes Anciens et Médiévaux
 

N° 32/02 : 5 chargés de recherche classe normale, dont prioritairement :

 1 chargé de recherche de classe normale sur le thème ” Les sociétés antiques et médiévales face aux variations climatiques et aux changements environnementaux ” ;

 1 chargé de recherche de classe normale sur le thème ” Images et cultures visuelles dans l’Europe médiévale “.

 
Les postes de la section 35 : Philosophie, littérature et arts

N° 35/02 : 4 chargés de recherche de classe normale, dont prioritairement :

– 1 chargé de recherche de classe normale sur le thème ” Humanités environnementales ” ;

– 1 chargé de recherche de classe normale sur le thème ” Littératures, arts ou philosophies extra-européennes “.

 
Les inscriptions seront ouvertes du lundi 5 décembre 2022 à 13h au jeudi 5 janvier 2023 à 13h.
 
Déroulement des concours :
  • Décembre-janvier : affichage des offres et inscription en ligne.
  • De février à mai : phase d’admissibilité (étude des dossiers et auditions, ces dernières n’étant pas systématiques pour les concours de directeur de recherche). 
  • De mai à juillet : phase d’admission (jury d’admission).
  • 1er octobre: nomination et prise de fonctions (avec possibilité de report au 1er du mois suivant jusqu’au 1er février N+1)

  1. Suite à parution au JO du 2 déc. 2022 : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046678571 []

[10 nov. 2022] RV du Moyen Âge

Marchand de vêtements de laine, BnF, Latin 9333 (XVe s.) fol. 103

Faire ses comptes au Moyen Âge : L’atelier du couturier Colin de Lormoye
(Paris, XVᵉ siècle)

Par Julie CLAUSTRE
(Maîtresse de conférences
habilitée à diriger des recherches, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

 

 

Les 64 pages du livre du couturier Colin de Lormoye constituent un témoignage direct rare de l’artisanat médiéval, un document qui n’est ni réglementaire, ni en provenance du clergé et des élites, si méfiants à l’égard du monde des ateliers. Comment les artisans du Moyen Age concevaient-ils leur travail et leur rôle ? Comment géraient-ils leurs ateliers ? Voici une partie des questions auxquelles on tentera de répondre.

Jeudi 10 novembre à 18h30

Lieu : Médiathèque François Mitterrand, 4 rue de l’Université – Poitiers – Salle Jean-Richard Bloch

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Voir l’affiche en PDF ICI


Contact :

Renseignements : 05 49 52 31 51

www.bm-poitiers.fr

   

Un prix pour Lucie Malbos

Le Prix 2022 de Dame à la Licorne des Amis du musée de Cluny a été décerné ce 4 octobre 2022, en la salle Notre Dame du musée de Cluny, à Lucie Malbos pour son ouvrage « Harald à la Dent bleue », publié aux éditions Passés Composés.
 
Le monde entier connaît les initiales de ce roi sur fond bleu, mais qui connaît le personnage qui se cache derrière le logo du Bluetooth ?

Roi des Danois au temps des vikings, Harald est un personnage à la postérité contrastée : si son surnom « à la Dent bleue » est devenu mondialement célèbre grâce au Bluetooth, le personnage reste méconnu hors du Danemark. Son règne, dans la seconde moitié du Xe siècle, a pourtant marqué des changements profonds en terre scandinave : artisan de l’unification du royaume des Danois, Harald fut également celui qui le convertit au christianisme. Le roi viking étendit même son influence à la Norvège et à la Suède. Par son action et les liens qu’il entretint avec l’Empire ottonien, le Danemark intégra pleinement un monde européen alors engagé dans une période de transition majeure, à tel point que Harald apparaît aujourd’hui comme le symbole d’une société de plus en plus connectée.

En relisant les sagas et les récits des auteurs chrétiens occidentaux, en analysant les pierres runiques et en intégrant les derniers apports de l’archéologie, Lucie Malbos livre la première biographie du roi qui fit entrer le monde scandinave dans l’histoire de l’Occident médiéval.

Visitez le site de l’éditeur.

ANR PSalteRATIO

Analysis and rationale of the first French and English metrical psalters = Analyse raisonnée des premiers psautiers métriques français et anglais.

Détail d’un manuscrit du Premier psautier métrique français : ms Londres, British Library, Harley 4070, f. 19r. Source : capture d’écran d’après le fac-similé en ligne de la British Library (http://www.bl.uk/).

Il était une fois le Psautier, livre liturgique en latin, que les clercs et moines connaissaient par cœur et récitaient quotidiennement. Parallèlement, l’école cathédrale n’avait pas oublié que les Psaumes étaient à l’origine des poèmes. Les écoliers médio-latins s’amusaient à en faire des adaptations en vers. Ce n’est pas donc étonnant que la jeune littérature française se soit appropriée cette mode savante pour divertir les ‘simples gens’. Le ‘Premier psautier métrique français’ est issu du sillage de cette tradition savante médio-latine : mais il n’est pas seul. Deux autres textes vernaculaires – le ‘Deuxième psautier métrique français’ et le ‘Psautier Surtees moyen anglais’ – suivent la même voie et forment alors un groupe multilingue de psautiers métriques des XIIe et XIIIe siècles, qui préfigure sous une autre fonction et nature le futur succès du Psautier Huguenot à la Renaissance.

Le projet ANR PSalteRATIO étudie les liens de ces trois textes avec les traductions en prose française et anglaise des psaumes datant des XIIe-XIVe siècles aussi bien que leur dépendance de la littérature exégétique médiévale (tant latine que vernaculaire, XIe-XIVe siècles). Il développe une fusion méthodologique entre édition génétique et ecdotique philologique traditionnelle. Il s’agit d’une analyse raisonnée, appuyée sur un corpus Open-Access, dont le résultat final est la publication d’une édition numérique commune des trois textes déjà mentionnés et une étude globale de leur évolution littéraire et génétique.

Le projet sera réalisé par quatre équipes partenaires françaises spécialisées dans l’histoire de la langue / littérature française et anglaise médiévale et dans les humanités numériques : le CESCM, représenté par Vladimir Agrigoroaei, coordinateur du projet, et son équipe ; Ileana Sasu pour l’Université de Tours ; la MSH Val-de-Loire, représentée par Laurence Rageot ; et l’Université Paris 13, avec Xavier-Laurent Salvador. Deux équipes internationales financées indépendamment par la République tchèque –Institut de la Langue Tchèque, avec une équipe dirigée par Kateřina Voleková – et la Roumanie – Université de Jassy, avec Ana Maria Gînsac – complètent le projet. Cette participation internationale devra ouvrir un débat sur la philologie, la traductologie et les ‘théologies vernaculaires’ et conduire à une proposition commune ERC Synergy.

Les thèmes principaux de PSalteRATIO concernent les automatismes de traduction et les clusters (sujet principal de recherche théorique), aussi bien que les liens entre la tradition vernaculaire et latine médiévale, les approches littéraires comparatistes, la sociolinguistique ou l’histoire culturelle. S’ajoutent la prosodie, la codicologie et paléographie, la textométrie et la lexicographie. Ces aspects seront discutés par les six équipes partenaires dans une série de séminaires ouverts aux étudiants de licence et master, donnant lieu à des articles individuels et collectifs publiés dans la revue ‘open-review’ du projet.

[20 juin-21 octobre 2022] Exposition : les instruments de musique au Moyen Âge

 Exposition au CESCM (salle Crozet et Pôle documentaire)  du 20 juin au 21 octobre 2022.

 

Les différents instruments de musique au Moyen Âge, à travers les fonds photographiques du CESCM, de Musiconis et d’Apemutam.

 

Les équipes de recherche Patrimoine et langages Musicaux et Sens Texte Informatique Histoire de l’Université Paris-Sorbonne, en association avec l’équipe du Centre d’études supérieur de civilisation médiévale de l’Université de Poitiers, ont mis en place le projet Musiconis. Ce dernier, financé par l’Agence Nationale de la Recherche, s’est réalisé de 2011 à 2015. Dans ce cadre, les photographies représentant des instruments de musique à l’époque médiévale, réalisées par Lionel Dieu et données à l’association Apemutam, ont fait l’objet d’une numérisation et d’une indexation dans les bases de données du CESCM ( ROMANE ) et de Musiconis.

 

Cliché Lionel Dieu (CESCM-Musiconis-Apemutam)

Au Moyen Âge, la musique est essentiellement vocale et jusqu’au XIIIe siècle, le nombre des instruments est relativement limité.

Les arts visuels médiévaux et plus particulièrement la sculpture monumentale et les manuscrits sont les sources principales de documentation concernant les instruments de musique, telle la vièle ou la rote fréquemment représentées.

La photothèque du CESCM vous propose une exposition présentant des photographies issues du fonds du CESCM et de Musiconis illustrant divers instruments de musique de l’époque médiévale : instruments à cordes (frottés ou pincés), instruments à vent et instruments à percussion.