Tous les articles par Martin Aurell

La recherche dans les Archives Nationales de Londres (Kew National Archives)

Nicolas Prouteau a passé 2 semaines aux Archives nationales de Londres du 7 au 21 octobre 2013, dans le cadre d’une mission de recherche pour le Service Archéologique d’Indre-et-Loire (37), en collaboration avec le projet RIHVAGE menée par l’université de Tours.

Cette mission s’est concentrée sur « Le château et la ville de Chinon dans les sources de l’administration anglo-normande conservées aux Archives Nationales de Londres ».

Rouleau de Richard Coeur de Lion. Charte concernant Guillaume Briwerre et les forêts de Chinon (1194). Avec l'aimable autorisation des Archives Nationales de Londres (Kew). Cl. N. Prouteau 2013.
Rouleau de Richard Coeur de Lion. Charte concernant Guillaume Briwerre et les forêts de Chinon (1194). Avec l’aimable autorisation des Archives Nationales de Londres (Kew). Cliché N. Prouteau (2013).

 Dans ce cadre, il lui a été permis d’accéder aux documents originaux relatifs à la Touraine à l’époque Plantagenêt et pendant la Guerre de Cent Ans. Cette mission lui a permis d’approfondir les thèmes de recherche suivants :

– Fonction du site et enjeux de la fortification (résidentielle, défensive, conquête, économique, administrative … stratégie de l’implantation et de la mise en défense, etc.).

– Étude des différents propriétaires/commanditaires du château (rois, comtes, seigneurs, châtelains …)

– Histoire de la construction à travers la documentation comptable (Financement des chantiers, matériaux, recrutement de maîtres d’oeuvres et d’ouvriers, connexions avec d’autres chantiers royaux…)

– Prosopographie des officiers de Chinon (Relations entre le château et la prévôté de Chinon, la sénéchaussé héréditaire de Touraine… gouverneurs ; sénéchaux ou baillis du château en l’absence du propriétaire ; chevaliers ; cléricature et personnel dédié à la trésorerie de Touraine).

– Séjours des rois Plantagenêt à Chinon (royautés itinérantes, rôle et fréquence de la résidence, logement de la suite royale au château ? dans la ville ?)

– Étude du phénomène curial (influence de la cour Plantagenêt sur la région, Relations entre Chinon et les autres centres de pouvoirs (Caen, Londres … etc).

Il n’est nul besoin de revenir sur la qualité de conservation, la quantité des archives britanniques et l’accueil chaleureux qui est réservé aux chercheurs à Kew (contrairement à la British Library où l’accès aux manuscrits, chartes et actes est beaucoup plus complexe). Pour les doctorants et chercheurs français qui travaillent sur le bas Moyen Âge et le monde Plantagenêt (que ce soit en histoire ou en histoire de l’art et archéologie d’ailleurs), le passage par les Archives Nationales de Londres est un réel enrichissement.