Tous les articles par Isabelle Fortuné

[1er déc.] Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers et l’architecture romane au premier XIe siècle

Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers et l’architecture romane au premier XIe siècle

Atelier organisé dans le cadre du projet la culture visuelle des chanoines (Axe 3 du CESCM), sous la coordination de Cécile Voyer (CESCM) et Éric Sparhubert (Criham).

Lieu : Poitiers, hôtel Berthelot | 24 rue de la chaîne | bât. E 13 | salle Berger

Date : vendredi 1er décembre | 10h-17h

Renseignements : Cécile Voyer cecile.voyer@univ-poitiers.fr

Pour voir l’affiche et le programme

Ill. : Veüe de l’églisse de sainct Hilaire le grand à Poictiers, 1699. Bnf. © Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine culturel / c. Rome, 2012 | conception graphique : Isabelle Fortuné / Université de Poitiers

Assurément moins médiatisée et moins célèbre que sa voisine Notre-Dame-la-Grande, et bien qu’amputée des étages de son clocher et d’une partie de sa nef, la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers est un édifice de première importance pour la période romane. Sa mise en œuvre au XIe siècle témoigne à la fois des ambitions d’une communauté de chanoines prestigieuse et puissante, dont l’abbé laïc était le comte de Poitiers, duc d’Aquitaine, mais aussi des nécessités d’adaptation à un site à l’histoire longue qui s’ancre sur le tombeau d’Hilaire, premier saint évêque de Poitiers.
En 1982, Marie-Thérèse Camus a consacré à cet édifice une importante étude qui en a précisé la chronologie. Restée unique, cette étude a été développée par des compléments sur la tour-porche, les chapiteaux, les peintures du rond-point du chevet à l’occasion de leur découverte.
Depuis 30 ans, les travaux des historiens sur le chapitre de chanoines, sur les ducs d’Aquitaine, ou encore le culte de saint Hilaire, mais aussi les recherches sur les peintures du chevet et les investigations des archéologues sur le quartier canonial ont renouvelé notre vision du site et de son histoire. En outre, les recherches sur l’architecture du XIe siècle ont profondément modifié notre connaissance du paysage artistique de cette période.

Une nouvelle étude de la collégiale Saint-Hilaire peut être aujourd’hui envisagée à nouveaux frais, profitant notamment des données nouvelles fournies par le recours aux nouvelles technologies mais aussi aux relevés du bâti.
Il ne s’agit pas de faire table rase des travaux antérieurs, bien au contraire, mais de proposer un aggionamento des connaissances sur cet édifice et de l’inscrire dans une approche pluridisciplinaire afin de préciser les enjeux de la construction et du décor, leur place dans l’art des XIe‑XIIe siècles ou encore d’inscrire l’édifice et ses annexes
dans l’histoire de la ville de Poitiers.
On se concentrera tout particulièrement sur la période IVe‑XIIe siècle qui, non seulement correspond à la construction du gros-œuvre, à l’apogée du chapitre, mais se révèle surtout d’une cohérence impressionnante.

Dans un premier temps, on s’intéressera en particulier à l’architecture. Outre l’affinement de la chronologie et des étapes de chantier, plusieurs questions sous-tendront l’étude architecturale : Quelle relation entretiennent l’édifice et le chantier roman avec le(s) édifice(s) antérieur(s) ? Quelle place pour le culte de saint Hilaire ? Comment interpréter la cérémonie de dédicace de 1049 par rapport
à la construction romane ?
La place de la tour-porche et celle du chevet à déambulatoire seront également précisées à la lumière des études récentes sur les édifices de la vallée de la Loire de la première moitié du XIe siècle ou plus méridionaux.
Il s’agira aussi d’interroger une chronologie relative et de préciser les rapprochements avec des monuments voisins datés de la même période tels que Notre-Dame-la-Grande, Sainte-Radegonde, Saint-Savin, Saint-Nicolas, Montierneuf.
On s’interrogera aussi sur la mise en œuvre des maçonneries comme du recours à la pierre de taille (évolution, usages différenciés perceptibles sur le bâtiment). Enfin la question de la réception de la tradition basilicale et son évolution, concomitante à l’introduction de la travée-cellule et du voûtement constituera un axe important de la réflexion.

En préambule à ce vaste chantier une première étape est proposée sous la forme d’un atelier. Largement basé sur l’échange et la discussion, celui-ci s’organise en trois temps.
Un premier est consacré à la présentation par les différents intervenants d’un certain nombre de dossiers qu’ils maîtrisent et/ou des travaux en cours constituant des études de cas afin de nourrir la réflexion sur Saint‑Hilaire.
Dans un deuxième temps, une visite sur le site de Saint-Hilaire permet d’apprécier au plus près l’édifice et les problématiques qui s’en dégagent.
Enfin, un troisième temps est dédié à une discussion générale.

 

Programme

10h/12h

Présentation du projet : La collégiale Saint-Hilaire et ses chanoines

  • Éric Sparhubert (Criham, Université de Limoges) et Cécile Voyer (CESCM, Université de Poitiers)

Avec la participation de Marie-Thérèse Camus (CESCM) et Quitterie Cazes (Framespa, Université de Toulouse–Jean Jaurès)

Études de cas, comparatismes, réflexions

  • Anastasiya Chevalier-Shmauhanets (ArScAn-THEMAM, Université Paris Nanterre), Les nefs des églises rurales paroissiales du diocèse de Rouen (XIe-XIIe siècle)

 

  • Thomas Pouyet (Université François-Rabelais, Tours), La tour-porche de l’abbaye saint-Paul de Cormery

 

  • Daniel Prigent (ArTeHis),  Techniques de construction et de mise en œuvre de la pierre à l’époque romane, études comparées entre Anjou et Poitou

 

14h/17h

Visite de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand

Table ronde


     

[19 octobre] Journée d’études : Carnets de recherche en Histoire de l’art et Archéologie

Journée d’études organisée par le département d’Histoire de l’art et Archéologie, sous la coordination de Marcello Angheben (CESCM) et Véronique Meyer (Criham).

Date : 19 octobre 2017 – 9h15 / 17h30

Lieu : Poitiers, présidence de l’Université, amphi Guérin
15, rue de l’Hôtel Dieu

• Ouvert à tous les étudiants

Journée d’études dédiée à l’actualité de la recherche par les étudiants de master en Histoire de l’art et Archéologie de l’Université de Poitiers – master Civilisation, Histoire, Patrimoine et Sources. Dans le cadre de cette journée d’études, les étudiants ayant terminé leur année de Master 1 ou 2 présentent les résultats de leurs mémoires de recherche.

 

Programme prévisionnel

Matinée

• 9h15 – Véronique Meyer et Marcello Angheben
Introduction

• 9h30 – Julie Caron
Les mosaïques du territoire picton à l’époque romaine : études stylistique et technique

• 10h – Élise Mercier
Les sépultures privilégiées dans les églises de Palestine à la période byzantine (IVe-VIIe siècle)

• 11h – Pierre Darras-Renouf
Les maisons-tours médiévales de San Gimignano

• 11h30 – Lucie Marie
Les pendentifs marteau de Thor en Angleterre (750-1100)

• 12h – Marjolaine Massé
Les images des élites au haut Moyen Âge sous les dynasties carolingienne et ottonienne

 

Après-midi

• 13h30 – Amaëlle Marzais
Les peintures romanes de l’église Saint-Georges de Rochecorbon (Indre-et-Loire) : approches technique, iconographique et stylistique

• 14h – Aude Rouquié
Châteaux et enceintes urbaines dans les enluminures du Moyen Âge tardif

• 14h30 – Isabel Barros Felix
Le Traité des quatre dernières choses : étude des enluminures des manuscrits KBR. ms. 11129, KBR. ms. 9048 et BnF. ms. fr. 993

• 15h30 – Delphine Desbourdes
Dessins d’architecture de l’Ancien Régime : Usages et perceptions. Le cas des plans du château de Versailles aux Archives Nationales

• 16h – Morgane Leblanc
Aimé Octobre : les difficultés de la recherche concernant un sculpteur peu connu du XIXe siècle

• 16h30 – François Maillet
Anna de Noailles et le portrait : mise en image d’une femme écrivain en début de siècle

• 17h – Véronique Meyer et Marcello Angheben
Conclusions

Appel à communication : Carnets de recherche. Histoire de l’art et Archéologie

Appel à communications à destination des étudiants de master

Journée d’études dédiée à l’actualité de la recherche par les étudiants de master en Histoire de l’art et Archéologie – master Civilisation, Histoire, Patrimoine et Sources – Université de Poitiers.

Le 19 octobre 2017

Dans le cadre de cette journée d’études, les étudiants ayant terminé leur année de Master 1 ou 2 pourront présenter les résultats de leur mémoire de recherche.
La durée de chaque communication est de 20 mn.
Propositions de communications :
Les propositions de communication sont à adresser avant le
15 septembre 2017 à :
Elles devront faire figurer un court résumé (200 à 300 mots), accompagné d’une courte biographie (comprenant vos nom, prénom, adresse email, laboratoire).
Université de Poitiers – Département d’Histoire de l’art et d’Archéologie
         

[10 mai] Séminaire : le pillage des sépultures

Session de séminaire organisée dans le cadre du colloque Ritualiser, gérer, piller, 9e Rencontre du Groupe d’’anthropologie et d’’archéologie funéraire.

10 mai 2017 – 10h / 19h30

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, amphi Descartes
8 rue René Descartes – Bât. E18 – niveau 1

La participation à cette journée est obligatoire pour les étudiants du séminaire de master 2 Archéologie de l’Antiquité et du Moyen Âge (master Civilisations, Histoire, Patrimoine, Sources de l’Université de Poitiers).

Télécharger le programme du colloque – 10 au 12 mai 2017


Colloque Ritualiser, gérer, piller : rencontre autour des réouvertures de tombes et de la manipulation des ossements

Après l’inhumation, l’intégrité de la sépulture peut être perturbée de multiples manières et notamment par l’intervention des vivants. En dépit du fait que la gestion de l’espace funéraire puisse souvent être responsable de ces bouleversements, elle n’est pas la seule raison poussant les hommes à remanier les sépultures. Selon les lieux, les périodes et les espaces d’inhumation, les motivations sont très diverses, sans qu’elles soient pour autant synonymes de destruction ou d’outrage. Les professionnels de l’archéologie sont, de ce fait, régulièrement confrontés à ces remaniements dont l’interprétation est souvent fortement dépendante des conditions de fouille, des méthodes appliquées à l’étude des tombes ainsi que des connaissances apportées par d’autres types de sources (sources écrites, ethnographiques …).
L’objectif de la 9e Rencontre du Gaaf est d’ouvrir les discussions sur les remaniements de sépultures en s’interrogeant sur les motivations des vivants et les moyens dont dispose l’archéologue pour parvenir à leur compréhension. La discussion s’articulera autour de trois sessions abordant chacune un type de réouverture sépulcrale, depuis la période préhistorique jusqu’à l’époque contemporaine.

Programme de la session 1

Le pillage des sépultures

• 9h30 – Accueil des participants

• 10h – Introduction

Modérateurs : Cécile Treffort (UMR 7302 CESCM) et Alain Dierkens (SocioAMM, CReA-Patrimoine, Univ. Libre de Bruxelles)

• 10h30 – Stéphanie Desbrosse-Degobertière, Cécile Paresys
Le pillage à travers les temps en Champagne-Ardenne

• 10h55 – Mireille Cobos, Marie Perrin, Guillaume Duperron
Réouvertures de sépultures et pillages : l’exemple de la nécropole tardo-antique de Gruissan Saint-Martin (Aude)

• 11h45 – Véronique Gallien, Ludovic Schmitt, Yves Darton, Gérald Quatrehomme
Pillage, violation, rituel ? Des tombes visitées au XIe siècle (Saint-Georges de Montaigu, Vendée) ?

• 12h10 – Benjamin Tixier, Astrid A. Noterman, Gwenaëlle Grange, Alexis Corrochano
Les réouvertures de tombes de la nécropole du haut Moyen Âge de Vitry-la-Ville (Marne) : approches méthodologiques et résultats

 

Modérateurs : Hélène Barrand-Emam (Antea Archéologie, UMR 7044 Archimède) et Éric Normand (SRA, UMR 7302 CESCM)

• 14h – Fabrice Leroy
Bouleversements, recoupements et pillages de tombes : distinctions et analyses des faits au sein d’ensembles funéraires du haut Moyen Âge sur le site de Monsidun, à L’Houmeau (17)

• 14h25 – Didier Delhoume, Dr Philippe Charlier, Anaïs Augias
Du tombeau profané au coffre-ossuaire, heurts et malheurs des dépouilles présumées de Jean et
Charles d’Orléans, comtes d’Angoulême (1407-1496)

• 14h50 – Présentation des posters de la session 1

• 16h05 – Guillaume Seguin
Les nécropoles de La Croix-Blandin (Marne), prélèvements d’ossements durant La Tène ancienne et pillage contemporain

• 16h30 – Élise Henrion, David Lavergne, Xavier Margarit, Mathieu Vivas
Du pillage au saccage : l’expertise archéologique d’urgence de la chapelle Saint-Georges de Céreste (Alpes de Haute-Provence)

• 16h55 – Romain Pansiot
Les détectoristes « de loisir » et le pillage archéologique

• 17h20 – Discussions

 

Conférence publique

18h30 – Musée Sainte-Croix

Maxence Segard (UMR 7299 Centre Camille Jullian)
Les sépultures de Jaunay-Clan (Vienne) et les pratiques funéraires de l’aristocratie à la fin de l’Antiquité


     

    

 

 

[4 mai 2017] Actualités de la recherche en archéologie castrale

Séminaire Archéologie de l’Antiquité et du Moyen Âge – Master 2 Civilisation; Histoire; Patrimoine, Sources

Journée organisée sous la direction de Nicolas Prouteau (CESCM-Université de Poitiers)

  • 4 mai 2017 – 9h30 à 17h30
  • Poitiers, Faculté des Sciences Humaines et Arts, Hôtel Berthelot, salle Crozet, 24 rue de la Chaîne – Bat. E. 13
  • Ouvert à tous les étudiants

Télécharger le programme

 Programme

 

  • 9h30 – Introduction

• 9h45 – Éric Normand (Service régional de l’archéologie Poitou-Charentes) et Alain Champagne (Université de Pau)
Broue, un site castral au cœur du marais – Présentation des premières reconnaissances

• 10h30 – Pierre Papin (Service archéologique Indre-et-Loire)
Fouilles programmées au château de Loches 2013-2016 : premier résultats et perspectives

• 11h30 – Nicolas Prouteau (Université de Poitiers – CESCM) et Patrick Bouvart (Hadès)
Projet Collectif de Recherches sur le château du Haut-Clairvaux (Vienne) : Bilan de la fouille programmée 2016

• 14h – Fabien Briand (Archeodunum)
L’enceinte médiévale d’Alençon : nouvelles données d’après l’archéologie et les sources archivistiques

• 14h45 – Sébastien Ziegler (Service du Patrimoine – Unité d’Archéologie de Château-Thierry)
La fouille du donjon de Nogent-l’Artaud (Aisne), résultats et problématiques

• 15h45 – Jocelyn Martineau, Service régional de l’archéologie Pays de la Loire
Le château de Marcillé-Robert en Ille-et-Vilaine, un inédit régional

• 16h30 – Charles Viaut (École des Chartes – Master 2 CESCM)
Les logis orientaux du château de Talmont Saint-Hilaire (Vendée) : un programme résidentiel seigneurial au XVe siècle