Tous les articles par Cécile Voyer

[14 nov. 2019] Conférence : L’art médiéval est-il émancipateur ?

L’art médiéval est-il émancipateur ?
Penser le travail artistique de William Morris à Silvia Federici

Avec Thomas Golsenne, Maître de conférences
en histoire de l’art et culture visuelle \ Université de Lille,

et Chloé Maillet, Artiste-performeuse et professeure d’histoire
et théorie des arts, École Supérieure d’Art et Design \ Angers.


Lieu : Médiathèque François-Mitterrand, Salle Jean-Richard Bloch, 4 rue de l’université – POITIERS

Date : Jeudi 14 novembre à 18h30


Dans le cadre de Traversées \ Kimsooja.
En partenariat avec le CESCM et l’INHA.

   

[21 nov. 2019] Axe 3 : Les rencontres Imago/1

La première des rencontres IMAGO de l’année 2019-2020 se tiendra le Jeudi 21 novembre au CESCM (salle Crozet) de 15h30 à 17h.

Daniel Russo, professeur d’histoire de l’art médiéval (Université de Bourgogne) présentera ses réflexions sur La lettre, la tige et le nœud. Autour de l’image dans un manuscrit conservé de l’an Mil.

 Ces rencontres sont consacrées aux images médiévales, aux signes, aux formes et  aux représentations. Ouvertes à toutes et à tous, elles sont pensées comme un espace de discussion autour d’un sujet, d’un thème, un dossier.

Vous êtes donc cordialement inviter à présenter vos propres recherches et à échanger autour du thème de la rencontre ou de l’objet d’étude présenté.

Nous espérons tous vous retrouver, chers collègues, chers amis, chers étudiants, le 21 novembre, et sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Contact : cecile.voyer@univ-poitiers.fr

 

 

 

 

 

 

[Exposition] : L’art médiéval est-il contemporain? acte IV

L’art médiéval est-il contemporain ? acte IV

Lieu : Médiathèque François-Mitterrand

Date : 12 octobre 2019 au 19 janvier 2020

Traversée à travers le temps, la manifestation “L’art médiéval est-il contemporain? acte IV” se propose d’établir un dialogue entre l’art médiéval et l’art contemporain. Évitant un médiévalisme de citation, elle montre, à partir de lectures croisées de l’art du Moyen Âge et de l’art contemporain, les points de convergence qui unissent des œuvres souvent séparées de plus de 1000 ans.  Cette manifestation s’articule en deux volets. 

Une exposition à la Médiathèque François-Mitterrand présente une sélection de manuscrits médiévaux enluminés, qui comptent parmi les trésors inestimables de la Médiathèque. Les manuscrits présentés sont accompagnés d’une réflexion autour de l’image médiévale, de ses qualités formelles, esthétiques et conceptuelles grâce à des exemples choisis. Les thématiques déclinées – la puissance du signe, la rhétorique de la couleur, la matérialité, la performance – visent à mettre en lumière la pensée conceptuelle à l’œuvre au cours du premier Moyen Âge.

Ce discours est également ancré dans une mise en regard d’œuvres médiévales et d’œuvres contemporaines proposées par Traversées. Il s’agit de montrer comment l’art médiéval a pu le cas échéant nourrir l’art contemporain, comment ses qualités peuvent être réactualisées aujourd’hui, et comment il est possible de penser les deux champs artistiques en en croisant les problématiques et les principes. 

Outre l’exposition à la Médiathèque, sera organisée, pendant toute la durée de Traversées/Kimsooja, une série de rencontres « Dialogues entre art médiéval et art contemporain » qui questionneront la manière dont les artistes contemporains perçoivent l’art du Moyen Âge et, inversement, la façon dont les historiens de l’art médiévistes comprennent les échos de la création et de l’esthétique du Moyen Âge dans l’art contemporain (partenariat avec l’INHA ).

Visites commentées

• Mercredi 16 octobre 2019 – 16h30
• Samedi 19 octobre 2019 – 16h
• Mercredi 23 octobre 2019 – 16h
• Mercredi 6 novembre 2019 – 16h
• Samedi 9 novembre 2019 – 16h
• Samedi 16 novembre 2019 – 16h

• Mercredi 4 décembre 2019 – 16h
• Mercredi 11 décembre 2019 – 16h

  • Mercredi 8 janvier 2020 – 16h
  • Samedi 11 janvier 2020
  • Mercredi 15 janvier 2020
  • Samedi 18 janvier 2020 – 18h

Cycle de conférences

“Dialogues entre art médiéval et art contemporain” (partenariat avec l’INHA)

 

  • 16 octobre à 18h : François-René MARTIN (Professeur d’histoire de l’art, École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris) / Dialogues Kimsooja

 

  • 14 novembre à 18h30 : Thomas GOLSENNE (Maître de conférences en histoire de l’art et culture visuelle, Université de Lille) et Chloé MAILLET  (Artiste-performeuse et professeure d’histoire et théorie des arts, École Supérieure d’Art et Design, Angers), L’art médiéval est-il émancipateur ? Penser le travail artistique de William Morris à Silvia Federici

 

  • 21 novembre à 18h30 : Vincent DEBIAIS (Chargé de recherche, CNRS-EHESS, Paris) : Couleurs et lumières : la figuration du silence dans l’image

 

  • 28 novembre à 18h30 : Xavier BARRAL i ALTET (Universités de Rennes et de Venise Ca’Foscari, Bibliothèque Hertziana, Rome) :  Un regard sélectif sur l’art roman au XXe siècle: de Joan Miró à Pierre Soulages et Jean-Jacques Lebel

 

  • 5 décembre à 18h30 : Christian HECK (Professeur émérite d’histoire de l’art, Université de Lille, Ancien Membre senior de l’Institut Universitaire de France) : Soulages à Conques. Présence de la lumière inaccessible

 

  •  12 décembre à 18h30 : Éric PALAZZO (Professeur d’histoire de l’art, Université de Poitiers, CESCM, Ancien membre sénior de l’Institut Universitaire de France) : L’énergie : un concept pour comprendre l’art

 

Appel à communications et à inscriptions – 12èmes Rencontres du GRIM (23 mai 2019)

Groupe de Recherches en Iconographie Médiévale / IMAGO

Douzièmes Rencontres du GRIM
jeudi 23 mai 2019 – Paris, INHA

Appel à communications et à inscriptions

Le GRIM – Groupe de Recherches en iconographie médiévale – est un collectif académique fondé par Christian Heck, qui s’intéresse à l’analyse et l’interprétation des œuvres du Moyen Âge, mais aussi aux corpus et bases d’images qui les rendent possibles. Il est dorénavant lié à IMAGO, association d’historiens de l’art liée au CESCM de Poitiers, et porté par un nouveau comité scientifique.

Le GRIM organise des conférences ponctuelles (Les rencontres Imago, au CESCM de Poitiers) et des journées d’études (à l’Institut national d’histoire de l’art), qui sont ouvertes à tous, tout en donnant une place notable aux doctorants et aux jeunes chercheurs (dès le Master 2).

Comme pour les précédentes journées du GRIM (les programmes sont disponibles sur le site http://irhis.recherche.univ-lille3.fr/, onglet Autres projets/GRIM), les communications dureront 20 mn. Elles seront dédiées aux questions de méthodologie et d’historiographie, et non à la présentation générale des fruits d’une recherche. Elles éviteront les longues descriptions énumératives, pour se concentrer sur des dossiers précis, et s’attacheront à en expliciter les cadres théoriques.

La journée d’étude du 23 mai 2019,qui aura lieu à l’INHA, s’intitule : Matérialité, visualité et signification.

Les notions de matérialité et de visualité constituent aujourd’hui deux champs de recherche majeurs dans le domaine des sciences humaines et sociales. Centrées autour de l’œuvre comme artefact et comme chose vue, elles permettent de nouer un riche dialogue entre l’histoire de l’art, l’anthropologie, la culture matérielle et l’histoire des sciences et des techniques, et elles renouvellent l’ensemble de l’interprétation iconographique. À partir d’études de cas, il s’agira donc de poser la rencontre entre le matériau, le signe et l’image, et de rendre compte des méthodes d’analyse engagées dans l’étude.

On s’attachera tout particulièrement à la notion de support, sans que cela exclue d’autres questionnements. Après le geste du peintre, du sculpteur, de l’orfèvre, du brodeur etc., la matière devient une condition de l’image. En quoi est-elle agissante, signifiante ? Ne fait-elle qu’un avec son support ? Y-a-t il du jeu entre l’image et sa mise en œuvre technique, ses matériaux ? De quelle manière les matériaux employés et leurs caractéristiques visuelles peuvent-ils être questionnés ? Et si l’image figure et imite parfois des matériaux (marbre,pierres précieuses, éléments d’orfèvrerie), en quoi ces procédés jouent-ils un rôle dans le discours du figuré ?

Les propositions de communications se feront par retour du formulaire ci-dessous en courrier attaché avant le 16 mars, à l’adresse suivante : imago.grim.contact@gmail.com

Formulaire GRIM ICI


L’accès aux Rencontres du GRIM est ouvert à tous, et les étudiants de licence et de Master sont cordialement invités à venir écouter les conférenciers. Le GRIM ne disposant d’aucun budget, les intervenants et les auditeurs s’adresseront aux centres de recherche dont ils dépendent pour une éventuelle prise en charge des frais.

Le programme définitif sera établi et diffusé début mai, envoyé par e-mail à toutes les personnes inscrites, et également disponible sur le site du CESCM : http://cescm.labo.univ-poitiers.fr/forma/grim-imago/

Les Responsables du GRIM

NB. Indépendamment de la journée d’étude du 23 mai, les chercheurs en iconographie médiévale occidentale, byzantine ou islamique, peuvent, s’ils le souhaitent, inscrire leur sujet d’étude et leurs publications dans le Répertoire du GRIM, par l’entremise d’un autre formulaire ci-joint, à remplir ou à mettre à jour pour les personne déjà inscrites.

Fiche répertoire ICI