Le sacré et la parole : le serment au Moyen Âge

Le sacré et la parole : le serment au Moyen Âge

Sous la dir. de Martin Aurell, Jaume Aurell et Montserrat Herrero

Paris : Classiques Garnier, 2018. – 327 p.

(Rencontres, série Civilisation médiévale, n° 34)

ISBN : 978-2-406-08034-3 / 32 ou 73€

Au Moyen Âge, le serment renforce le lien social. Ses manifestations éthiques et esthétiques sont alors nombreuses : sacre royal,vœu de croisade, traité de paix, foi féodale, adoubement chevaleresque, gage amoureux, mais aussi conjuration, parjure ou juron. Par contraste, la modernité efface le pacte juré.

In the Middle Ages, the oath strengthens social bonds. Its ethical and aesthetic manifestations are numerous at that time: royal  consecration, crusade vow, peace treaty,  fealty,  knightly dubbing, pledge of love – and also conjuration, perjury, and curse. Modernity, however, erases the sworn pact.

Sommaire

Introduction – The Oath: The Word and the Sacred, par Montserrat Herrero, Jaume Aurell
 

Première partie : serment et règlement des conflits au haut Moyen Âge

Le serment dans la société franque – Innovation germanique ou continuité romaine ? par Christophe Camby
 
Carolingian Oaths, par Jinty Nelson
 
Conventiculum, Conspiratio, Coniuratio – The Political Power of Sworn Associations in Tenth and Eleventh Century Germany, par Gerd Althoff
 
Deuxième partie : le serment des communes et des chevaliers
 
 
Serments solennels et parole sociale dans les documents de Sahagún (XIe-XIIIe siècles), par Charles Garcia
 
Jurer la paix, conjurer la trahisonL’image du serment dans l’iconographie politique communale (Brescia 1298-1308), par Matteo Ferrari
 
Serment chevaleresque et serment amoureux dans les enluminures des manuscrits de la Vulgate arthurienne, par Juliette Thibault
 
Troisième partie : le serment, le sacré et la royauté
 
Remarques sur le serment et l’engagement personnel dans les chansons de croisade lyriques françaises et occitanes, par Marjolaine Raguin-Barthelmebs
 
 
Magna Carta, Oath-taking and coniuratio, par Nicholas Vincent
 
Charles III of Navarre’s Oath and Coronation – The Juridical Implications of Self-Coronations, par Jaume Aurell
 
 
Quatrième partie : le serment à l’aube de la modernité
 
Serments, injures et paroles de femmes dans la criminalité du Bas Moyen Âge, par Charlotte Pichot
 
Machiavelli’s Treatment of Congiure and the Modern Oath, par António Bento
 
Conclusions, par Martin Aurell
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.