Pierre, feuille, ciseau …

Ateliers taille de pierre, dessin et estampage.

Un des multiples intérêts du programme ESSEP (European Summer School in Epigraphy) est d’ajouter aux conférences, exercices et visites sur le terrain (Aulnay, Saintes, Bordeaux) ou dans les musées (Musée Sainte-Croix à Poitiers, Musée d’Aquitaine à Bordeaux) une formation technique.

La première et la plus commune est la photographie. Isabelle Fortuné a ainsi initié les étudiants à l’art de la prise de vue les années précédentes.

Le deuxième atelier était plus spécifique à l’épigraphie : deux enseignants (Delphine Ackermann et Antonio Pistellato) ont montré les différentes techniques de relevé.

Cliché Marina Paniagua

Complémentaire du cliché et du dessin, l’estampage papier permet d’obtenir une empreinte exacte de l’inscription gravée en creux, facile à transporter et à archiver.

Une fois la feuille appliquée sur une pierre nettoyée, il faut humecter le papier et frapper des petits coups sur la pierre à l’aide d’une brosse, en commençant par le haut du texte. Cette opération répétée permet au papier de bien adhérer et de rentrer dans chaque ciselure.

Une fois sèche, on enlève délicatement la feuille de papier.

1186710_10151576042510009_1571238167_n
Cliché Marina Paniagua

Dans la trousse du parfait épigraphiste, il y a donc : outre la petite lampe torche pour examiner les pierres à la lumière rasante et accentuer l’ombre des reliefs, un appareil photo, une brosse, une éponge, du papier non collé pour l’estampage, et le matériel à dessin pour le relevé in situ (feutre fin indélébile, scotch adhérent à tout matériau, papier transparent type papier-fleuriste, ciseaux).

Le troisième atelier – le plus original – fut l’initiation à la taille de pierre, sous la direction de Thierry Grégor, enseignant en maçonnerie à l’EREA de Saintes, diplômé d’un brevet de maîtrise de taille de pierre et maçon.

_SCU1839
Cliché J-P Brouard/CESCM

Une présentation rapide est faite des divers outils de la taille de pierre (pointe, ciseau, ciseau à grain d’orge, ciseau à bout rond, chasse, gradine, massette, taillant, têtu, pique, chemin de fer, râpe, scie etc.).

Ceux-ci n’ayant connu que peu d’évolution en vingt siècles, il est aisé de resituer les techniques dans leur contexte historique, mais bien difficile de dater grâce à ces mêmes outils. Bien armé, chaque stagiaire s’essaie à la taille sur des blocs de calcaire ou de marbre, les types de pierre les plus généralement utilisés avec le grès.

Avant de travailler son support, le tailleur prépare son bloc, détermine le champ épigraphique par un cadre et des réglures (traits horizontaux et verticaux formant un quadrillage serré pour dessiner parfaitement les lettres). Un autre choix à faire concerne la profondeur, qui va du simple graffiti à une taille dans la pierre parfois profonde, certaines inscriptions pouvant même être à l’inverse en relief.

Certaines techniques de taille permettent de renforcer la lisibilité de l’inscription, comme l’ancrage (en insérant du métal dans les creux) ou la mise en couleur, qui accentue la lisibilité (la coloration d’une ligne sur deux, par exemple, donne une impression de polychromie).

1185321_10151568841285009_721801889_n
Cliché Marina Paniagua

Le lapicide commet aussi des erreurs et l’on rencontre quelques cas rares de corrections ou d’effacements.

Dans la peau d’un tailleur de pierre dans l’Antiquité ou au Moyen Âge pendant une après-midi, étudiants et enseignants ont pris conscience de manière très concrète des difficultés et contraintes techniques, et des précieux indices que peut fournir une bonne observation du support, des traces d’outils, des marques d’usure etc.

Une expérience riche et souvent inédite pour ces stagiaires, montrant combien l’épigraphie est au carrefour de multiples disciplines (histoire, histoire de l’art, archéologie, paléographie, linguistique etc.), et demande une formation des plus complètes : c’est tout le but du programme ESSEP.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *