Corpus des inscriptions de la France médiévale 26 : Cher

cifm26_1re-de-couverture Estelle Ingrand-Varenne et Cécile Treffort (dir.)

Corpus des inscriptions de la France médiévale : Cher

Paris : CNRS éditions, 2017

(Corpus des inscriptions de la France médiévale, 26) 240 p., ISBN : 978-2-271-08762-1

Ce vingt-sixième volume du Corpus des inscriptions de la France médiévale continue d’explorer la production épigraphique du Berry, à travers les 178 inscriptions du VIIIe au XIIIe siècle du Cher. La ville de Bourges est en tête grâce aux inscriptions funéraires d’époque carolingienne conservées au Musée du Berry qui font revivre toute une communauté, et aux vitraux de la cathédrale Saint-Étienne, où noms d’apôtres, d’archevêques du diocèse et de saints locaux sont peints dans une écriture élégante et colorée près de la figuration des personnages et dans les légendes hagiographiques.

Ce volume présente un nombre important de « séries », rarement aussi abondantes dans une même région. Le calendrier de pierre donnant la date de décès des chanoines à Plaimpied-Givaudins, les tombes d’abbés, de fondateurs et membres de l’aristocratie à l’abbaye de Noirlac, rejoignent les séries berruyères. Les décors peints accompagnés d’inscriptions sur les murs et les voûtes des églises d’Allouis, Avord, Brinay, Chalivoy-Milon, Charly ou Vallenay sont également remarquables. Enfin, la cloche, autre objet du quotidien médiéval, rythmant la vie des clercs et des laïcs, est particulièrement présente dans ce corpus berrichon, à La Celle-Condé, à Neuilly-en-Dun et à Sidiailles. À l’inverse, le poème sur la mort de la Vierge au tympan de Saint-Pierre-le-Puellier, aujourd’hui au Musée du Berry, ou les noms des mois et la signature d’artiste sur celui de Saint-Ursin à Bourges sont des pièces exceptionnelles. Sur pierre, métal, enduit ou verre, ces textes sont partie prenante d’un réseau graphique et artistique, voire de l’ensemble de la culture matérielle, écrite et visuelle du Moyen Âge.

Ce nouveau volume offre au lecteur édition, traduction, commentaire, photographies, carte et index pour mieux les explorer.


Les directrices l’ouvrage :

Estelle Ingrand-Varenne est docteur en histoire médiévale et ingénieur d’études au CNRS, spécialisée en analyse des sources anciennes ; elle est en charge depuis 2013 de la publication du Corpus des inscriptions de la France médiévale et participe aux activités de recherche du CESCM.

Cécile Treffort, professeure des universités en histoire médiévale à Poitiers, est spécialiste de l’époque carolingienne ainsi que de l’histoire culturelle, religieuse et funéraire des VIIe-XIIe siècles. Elle dirige le Corpus des inscriptions de la France médiévale depuis 2001.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *