[20 janvier 2017] Peindre c’est prier. Anthropologie de la prière chrétienne (Le Cerf, 2016)

Peindre c’est prier. Anthropologie de la prière chrétienne (Le Cerf, 2016)

20 JANVIER 2017
ROMA
PIAZZA
NAVONA
62

Le manuscrit contenant le texte du traité sur les neufs modes de prière de saint Dominique apparaît alors comme le « lieu » d’intercession privilégié entre Dieu et l’Homme dans l’acte de peindre et dans celui de prier.
Ce livre est le troisième volet d’un triptyque consacré au thème des cinq sens dans la liturgie et l’art au Moyen Age, faisant suite à la publication par Éric Palazzo de L’invention chrétienne des cinq sens dans la liturgie et l’art au Moyen Age (2014) et des actes des trois colloques qu’il a dirigés : Les cinq sens au Moyen Age (2016), tous deux parus aux Éditions du Cerf.”

sans-titre

Vendredi 20 janvier

 

9 H 30
ÉCOLE FRANÇAISE DE ROME


Pierre Savy – EFR
Saluti

Paolo Vian – Biblioteca Apostolica Vaticana

Cécile Voyer – Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, Université de Poitiers

Vincent Debiais – Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, Centre national de la recherche scientifique

Éric Palazzo – Université de Poitiers-Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, Institut universitaire de France
Peindre c’est prier. Les neuf modes de prière de saint Dominique

Pause déjeuner

15 H 00


Soeur Catherine Aubin – Université Pontificale Angelicum, Rome
Le manuscrit des neuf manières corporelles de prier de saint Dominique. Une tradition spirituelle pour des défis anthropologiques contemporains

Daniel Russo – Université de Bourgogne, Institut universitaire de France
Autour de saint Dominique et ses frères. Iconographie et histoire dans l’Italie des XIIIe-XIVe siècles

 

Les neuf modes de prière de saint Dominique constituent un texte essentiel sur la prière au Moyen Age. Le traité a été écrit par les frères dominicains à la fin du XIIIe siècle afin de valoriser la figure du fondateur de l’Ordre des Prêcheurs et permettre de suivre son exemple spirituel à travers sa pratique de la prière privée. Le manuscrit de la Bibliothèque Vaticane dont il est question dans ce livre contient le texte du traité augmenté de neuf peintures dont l’iconographie est d’une très grande richesse. À plusieurs égards, le traité des neuf modes de prière de saint Dominique est particulièrement remarquable pour ce qu’il propose au sujet de l’anthropologie de la prière chrétienne.
Ce livre démontre que le texte des neuf modes de prière et ses peintures ont été conçu comme un véritable traité sur la messe et sa théologie sacramentelle. À partir de là, il est question de l’incarnation, par l’image, de l’eucharistie et de trois de ses principales phases rituelles (la préparation corporelle et spirituelle du célébrant, l’action eucharistique et la diffusion de l’effet du sacrement dans le monde). Ce mode particulier de l’incarnation permet aussi la mise en place d’un discours élaboré sur l’équivalence entre peindre et prier. S’inscrivant dans les traces du Créateur, l’Homme-artisan imite Dieu dans son acte de création « artistique » comme dans celui de la prière privée et dans la liturgie de la messe.

Voir le programme

Pour écouter l’interview à propos de l’ouvrage sur Radio Vatican


ORGANISATION SCIENTIFIQUE

Éric Palazzo – Université de Poitiers-Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, Institut universitaire de France

CONTACTS

École française de Rome

Pierre Savy, Directeur des études médiévales

Grazia Perrino, Secrétariat des études médiévales
Piazza Farnese, 67 – 000186 Roma – Italia
T. +39 06 68 60 12 48 – secrma@efrome.it

IUF   logo CESCM   ecole-francaise-de-rome

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *