La cronique et histoire des mervilleuses aventures de Appolin roy de Thir

Brepols
Sources : Brepols

Edition critique par Vladimir Agrigoroaei (sous la direction de Claudio Galderisi et Pierre Nobel).

La cronique et histoire des mervilleuses aventures de Appolin roy de Thir (d’après le manuscrit de Londres, British Library, Royal 20 C II) –

Turnhout : Brepols, 2013. – 205 p. (Bibliothèque de Transmédie – BITAM, 1)

ISBN: 978-2-503-54878-4

Apollonius, roi de Tyr aussi bien que marieur au début du roman, fuit les hommes du roi d’Antioche qui veulent le tuer à cause de son interprétation d’une devinette que le roi lui a posée. Après avoir perdu tous ses biens dans un naufrage, il est recueilli par le roi de Cyrène, qui le charge d’instruire sa fille. La princesse tombe amoureuse de son maître jusqu’au point d’en être malade ; le roi apprécie beaucoup le jeune homme et par conséquent lui donne sa fille en mariage. C’est ainsi que les aventures du protagoniste du roman peuvent se poursuivre en suivant une autre pente. Le développement narratif est condensé dans toutes les versions latines, elles-mêmes étant des traductions supposées d’une version originale grecque. C’est en France toutefois que le roman eut le plus grand succès, car parmi les traductions en langues vernaculaires se trouvent aussi huit versions françaises.

La version que nous publions ici est une traduction assez fidèle du texte latin. Intitulée d’après l’incipit « La cronique et histoire des mervilleuses aventures de Appolin roy de Thir », elle a été conservée dans un seul manuscrit, le Londres, British Library, Royal 20 C II.

Vladimir Agrigoroaei est diplômé de lettres classiques de l’Université de Bucarest en 2002 et docteur ès lettres de l’Université de Poitiers (2011), avec une thèse sur l’histoire des traductions en français au XIIe siècle. Il a collaboré à l’édition des trois volumes des Translations médiévales. Cinq siècles de traduction en français au Moyen Âge (Brepols, 2011) et a publié des articles concernant les traductions françaises médiévales et l’Apollonius de Gdansk.

Claudio Galderisi est professeur de langue et littérature française médiévale à l’Université de Poitiers (CESCM – UMR 7302).

Pierre Nobel est professeur de linguistique romane à l’Université de Strasbourg (LILPA – EA 1339).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *