Ponctuer l’œuvre médiévale. Des signes au sens

ponctuer-l-oeuvre-medievaleÉdité par Valérie Fasseur et Cécile Rochelois

Ponctuer l’œuvre médiévale. Des signes au sens

Paris : DROZ, 2016 (Publications romanes et françaises, CCLXVII), 267 p.

ISBN : 978-2-600-01910-1

Les enjeux herméneutiques de la ponctuation de l’œuvre médiévale : telle est la question posée dans cet ouvrage. Linguistes, philologues, littéraires, historiens, musicologues se répondent pour étudier des textes de genres variés en vers et en prose, en langue d’oc et d’oïl, en latin, italien et moyen anglais. Art à part entière – art du rythme, du souffle et du silence, art de la composition graphique – la ponctuation, dans ses dimensions sonores et visuelles, est comme une manifestation privilégiée de l’art de lire. De la ponctuation choisie par un copiste ou un éditeur dépend la construction du sens : depuis la renaissance philologique de la fin du XIXe siècle, quelle marge de manœuvre incombe aux éditeurs de la ponctuation telle qu’elle figure dans les manuscrits, avec ses écarts par rapport aux usages modernes ? Dans certains textes, ponctuer revient à lever l’ambiguïté, à appauvrir la lecture et à trahir une polysémie intrinsèque à l’œuvre. Engageant le sens, les choix de ponctuation sont le sceau intellectuel de celui qui transcrit l’œuvre médiévale, comme de l’écrivain moderne sur son style.

Ouvrage publié suite au colloque de l’Université de Pau et des Pays d’Adour, organisé du 1er au 4 avril 2014.

Table des matières

Introduction, Valérie Fasseur et Cécile Rochelois

Première partie
Donner à voir et à entendre le sens

La ponctuation de la Bible aux XIIe et XIIIe siècles – Gilbert DAHAN

Art de lire et ponctuation dans l’Ars lectoria Ecclesie (1234) de Jean de Garlande – Elsa MARGUIN-HAMON

Ponctuation et notation dite « musicale » : réflexion sur les frontières – Violaine ANGER

Ponctuation du texte, ponctuation du chant dans le manuscrit médiéval noté : les aléas d’un dialogue en construction – Florence MOUCHET

Ponctuation et lecture à haute voix : aide ou obstacle ? – Olivier BETTENS

Une ponctuation rythmique ? Le cas des octosyllabes « hélinandiens » – Federico SAVIOTTI

Mise en texte et ponctuation des rythmes lyriques latins – Pascale BOURGAIN

Pausa vel tractus : ponctuation, respiration et silence dans les sources de lyrique latine parisienne du XIIIe siècle – Anne-Zoé RILLON-MARNE

Poésies notées du XIVe siècle : le point par le contrepoint ? – Gilles DULONG

Trois petits points. L’« interponctuation » dans les inscriptions médiévales – Estelle INGRAND-VARENNE

Deuxième partie
Copistes et éditeurs à l’oeuvre

Point de fuite : la ponctuation dans les manuscrits de fabliaux et la diversité des pratiques dans un recueil du XIIIe siècle (Paris, BnF fr. 12581) – Francis GINGRAS

La ponctuation dans le manuscrit du Roman de Silence (Nottingham, WLC/LM/6) – Danièle JAMES-RAOUL

Lettrines et ponctuation : le cas de l’Ovide moralisé – Yan GREUB

Di più minute divisioni : divisions (macro)textuelles dans le Livre des cent nouvelles de Laurent de Premierfait – Simone VENTURA

Variation de la ponctuation dans une charte originale en double expédition écrite en français à Liège au XIIIe siècle – Nicolas MAZZIOTTA

Quelques remarques sur la ponctuation des traductions en oïl du droit romain. L’exemple de la Somme Acé d’Azon – Hélene BIU

La ponctuation et ses variations dans le recueil Paris, BnF fr. 1553 – Olivier COLLET

Pratiques de ponctuation dans les éditions du Roman des sept sages en vers. La version K du Roman des sept sages et le style formulaire – Yasmina FOEHR-JANSSENS

Ponctuation du manuscrit ou ponctuation critique ? Plaidoyer pour une édition à deux niveaux – Cinzia PIGNATELLI

Choix de ponctuation et interprétation linguistique : quelques remarques – Thomas VERJANS

Ponctuation médiévale et édition moderne : le cas du chansonnier provençal L – Maria CARERI

Quelques observations sur la ponctuation des éditions critiques des troubadours – Sergio VATTERONI

La ponctuation et la critique textuelle. Quelques exemples italiens – Paolo TROVATO

Troisième partie

Ordre et désordre, rupture et continuité

Quand de la ponctuation dépend le remède : unités ponctuables et ponctèmes dans quelques prescriptions contenues dans les listes de « choses » du Secret des Secrets (ms. BnF fr. 1822, ch. XLVI-LIIII) – Christine SILVI

Ponctuer la géomancie de Guillaume de Moerbeke – Arnaud SIBILLE

Présence et absence de la ponctuation médiévale et moderne dans certains textes anglais de la fin du Moyen Âge : l’embrouillement du sens – Stephen MORRISON

Compilation, citation, distorsions : perplexité sur la ponctuation dans l’oeuvre d’Aymeric de Peyrac, vers 1400 – Paul MIRONNEAU

Point d’interrogation et jeu dans le manuscrit du Jeu d’Adam (BM Tours, 927) : quelques lectures – Véronique DOMINGUEZ

Qui parle ? La ponctuation des dialogues dans quelques textes d’Eustache Deschamps – Laetitia TABARD

Ponctuation et tension dramatique : l’exemple des éditions de la chanson d’Aspremont – Blandine LONGHI

La ponctuation du Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole : remarques sur le style de Jean Renart – Vanessa OBRY

Ponctuer la poésie du non-Sens : le cas des fatrasies – Jean-Marie FRITZ

Long temps ne puis en ce point remanoir. La ponctuation des poèmes de Charles d’Orléans – Christopher LUCKEN

Contre l’édition mécanique des textes médiévaux. Quand la ponctuation devient un argument de la propriété intellectuelle – Max ENGAMMARE

Point de vue moderniste – Isabelle CHOL et Isabelle SERCA


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *