Réunion plénière du projet ANR ORIFLAMMS

Vendredi 21 juin, à l’IAngers Ato MRHT, a eu lieu la première réunion plénière du programme ORIFLAMMS (ANR Corpus et outils de la recherche en sciences humaines) dans lequel est engagé le CESCM. Elle a réuni l’ensemble des partenaires travaillant depuis février 2013 sur le traitement informatique des écritures médiévales sous la direction de Dominique Stutzmann, chargé de recherche au CNRS.

ORIFLAMMS (Ontology Research, Image Features, Letterform Analysis on Multilingual Medieval Scripts) analyse l’évolution des systèmes et formes graphiques des écritures d’un temps long (le Moyen Âge) selon leur contexte de production (écritures usuelles, diplomatiques ou livresques) et leur langue (latin ou vernaculaire). Il établit une ontologie des formes et une analyse des structures graphiques des écritures pour passer d’une approche linéaire (textuelle) à une approche visuelle (bi- et tridimensionnelle) pour répondre aux interrogations des linguistes, historiens des écritures (paléographes, diplomatistes et épigraphistes) et chercheurs industriels en reconnaissance des formes. [extrait du dossier ANR]

Cette réunion a porté sur plusieurs points : 1) la gestion et le déroulement administratif du projet ; 2) la constitution des différents corpus sur lesquels seront menées les opérations d’alignement et de traitement automatisé de la transcription ; 3) le bilan des premières semaines de travail sur les manuscrits de la Queste del saint Graal (à partir de l’édition faite à l’ENS de Lyon) ; 4) les développements à créer dans les prochaines semaines.

Les inscriptions médiévales – qui constituent la part la plus importante du travail fourni par le CESCM au sein d’ORIFLAMMS – représentent un vrai challenge technologique pour la détection automatique des lignes et un enjeu pour la TEI (rupture des lignes, enchâssement des textes, etc.). Ces analyses seront principalement menées sur les inscriptions médiévales de l’Ouest de la France.

Prochaine étape pour le CESCM : fournir le pannel de 400 images épigraphiques avant la fin de l’année. Au travail !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *