[3 juin] Inscriptions et reliquaires – Journée d’étude

En 1997, Jean Michaud proposait une communication sur les consécrations d’autel au grand colloque de Boulogne-sur-Mer dédié au culte des reliques, et offrait des pistes de recherche sur la question des liens entre écriture épigraphique et mise en scène des corps saints.

Près de vingt ans après cette conférence, l’étude des reliquaires, de leur forme, de leur décor, de leur fonction, a considérablement progressé, notamment sous l’impulsion du material turn en histoire de l’art, et de l’étude du corps et de la corporalité au Moyen Âge. Cependant, l’intérêt pour les inscriptions que portent très souvent les châsses et les reliquaires reste encore limité, alors qu’elles sont partie intégrante des moyens visuels déployés dans le matériau pour mettre en scène le saint et sa virtus. Les inscriptions sur les reliquaires manifestent par l’écriture ce que contient l’objet ; entre authentification des restes saints, commémoration du commanditaire de l’objet et invitation à la prière des fidèles, elles dévoilent et manifestent ce qui est soustrait à la vue et au toucher.

Lors de cette journée d’étude organisée par Vincent Debiais et Elisa Pallottini, il s’agira de poser à ces inscriptions de nouvelles questions à la lumière des recherches récentes sur les reliquaires, en se concentrant notamment : 1) sur les propriétés empiriques de l’écriture et son interaction avec le matériau ; 2) sur la relation entre la capacité de l’écriture à signifier et la capacité de la virtus à agir ; 3) sur les liens éventuels entre le contenu des inscriptions et la présence des saints dans la liturgie ; 4) sur les connexions entre les inscriptions sur reliquaires et les textes inscrits sur les objets liturgiques.

Cette journée d’étude s’étendra sur une « longue journée » ; elle alternera les études de cas et les réflexions générales sur les liens entre écriture et sacralité.

Verneuil-sur-Avre, abbaye Saint-Nicolas. Châsse de saint Avit (première moitié XIIIe s.).
Verneuil-sur-Avre, abbaye Saint-Nicolas. Châsse de saint Avit (première moitié XIIIe s.).

Programme

9h – Accueil des participants

9h30 – Vincent Debiais (CNRS-CESCM) : Les inscriptions, une écriture à la croisée des matières (en guise d’introduction)

10h – Estelle Ingrand-Varenne (CNRS-CESCM) : Des enjeux ecdotiques des inscriptions sur objets à l’étude de la textualité objectale

10h45 – Janneke Raaijmakers (Université d’Utrecht) : Hagiography versus epigraphy? A different perspective on saints’ cults or not.

11h30 – Elisa Pallottini (Université d’Utrecht) : Les reliquaires, les reliques et leurs inscriptions

12h15 – Déjeuner

14h – Pierre-Alain Mariaux (Université de Neuchâtel) : Intus et foris

14h45 – Delphine Boyer-Gardner : Autour des corps de saints évêques du haut Moyen Âge : inscriptions au contact et inscriptions à distance.

15h30 – Pause

15h45 – Edward Schoolman (Université de Reno) : Texts, Bodies and Tombs: Secular Funerary Culture in Early Medieval Italy and Gaul

16h30 – Discussions et conclusions

Afin de nourrir les discussions et d’apporter des éclairages originaux sur ces questions, les organisateurs ont également invités des collègues à réagir pendant les échanges et les débats : Éric Palazzo (Université de Poitiers-IUF), Cécile Treffort (Université de Poitiers), Teemu Immonen (Université de Turku), Cécile Voyer (Université de Poitiers), Morgane Uberti, Marika Rasanen (Université de Turku).


 

Lieu : salle Crozet du CESCM – 24 rue de la Chaîne – POITIERS

Contact : vincent.debiais@univ-poitiers.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *