[8 décembre 2015] Monique Bourin : Du nom propre au nom de famille

La prochaine conférence de la Maison du Moyen Âge aura lieu le 8 décembre à 18h30 dans la Salle Crozet du CESCM.

Monique Bourin traitera le sujet suivant : Du nom propre au nom de famille : itinéraires anthroponymiques du Moyen Âge.

Noms, prénoms, surnoms au Moyen Âge rassemble quelques éléments d’une longue et vaste enquête, conduite à travers l’Europe, pour éclairer la genèse médiévale du système anthroponymique moderne. Il est composé aujourd’hui de ce qu’on appelle en français un nom de famille, hérité des ancêtres, et d’un prénom qui identifie chaque membre de la famille. La langue anglaise a, en revanche, gardé le souvenir du moment où notre prénom était le « nom propre » (name) et le nom de famille encore appelé aujourd’hui comme surname, même si on use parfois du family name.Ste_Radegonde-960x600

L’enquête, menée par région, selon des protocoles et avec des traitements statistiques communs, à partir de documents contenus par les cartulaires, part des formes de désignation des hommes laïcs, pour et par qui le système a été conçu et analyse le passage, pour l’essentiel au cours du XIIe siècle, du nom unique (nomen proprium) à la désignation double – nom complété par un surnom. Ce surnom, d’abord personnel, s’hérite peu à peu et se mue en nom de famille. Dans le détail, plusieurs systèmes de référence se partagent l’Europe des surnoms et les nomina propria permettent de dessiner une géographie régionale.

Les clercs, les femmes et certaines régions restent un temps plus ou moins long en dehors de ce système qui les gagne peu à peu. En revanche la population servile ne semble pas distinguée par une anthroponymie particulière stigmatisante.

Reprenant une à une les diverses catégories sociales étudiées par l’enquête, Noms, prénoms surnoms rassemble deux types de contributions : les unes générales, synthétisant les résultats régionaux et les autres, toutes consacrées à une région qui sert d’exemple, le Languedoc.

Avec l’aimable rédaction de Monique Bourin.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.