Esperanza, doctorante espagnole en histoire de l’art

Esperanza de los Reyes est étudiante espagnole en doctorat d’histoire de l’art, elle est au CESCM pour 2 mois.

Cliché V. Ernst-Maillet/CESCM
Cliché V. Ernst-Maillet/CESCM

Bonjour Esperanza, vous êtes étudiante, parlez-nous de votre sujet d’étude :

Je suis intéressée par l’art roman et travaille sur l’architecture religieuse médiévale, plus spécifiquement sur les cathédrales et le patronage épiscopal aux XIIème et XIIIème siècles dans les diocèses de Salamanque et Zamora (Espagne). Je travaille sur ces questions au sein du groupe de recherche HAR 2010-19480 “El patronazgo artístico regio en el territorio castellanoleonés. El papel del clero (1050-1200)” (“Le royal patronage de l’art en territoire castellanoleonés. Le rôle du clergé (1050-1200)”. Cette étude entend situer ces cathédrales dans leur contexte historique, artistique et religieux, et, surtout, permettre d’identifier le rôle spécifique des évêques dans la construction de ces édifices.

Parlez-nous de votre venue à Poitiers, pourquoi ce choix ?

Je bénéficie d’une bourse de recherche pour 4 ans, financée par le Ministère de l’Économie et la Concurrence du gouvernement espagnol, au Département d’Histoire de l’Art de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de León. Je suis aussi membre depuis 2012, de l’Instituto de Estudios Medievales appartenant à cette université. J’effectue mon séjour au sein du CESCM de Poitiers du 4 juin au 4 août 2014 sous l’encadrement de  Monsieur Éric Palazzo. Je vais travailler sur les interactions artistiques entre certaines régions de France et les cathédrales, qui sont l’objet de mon étude. J’essaierai également de retracer, si possible, la piste de certains évêques originaire de France et ayant exercé leur charge au sein du territoire que j’étudie.

Quelle sont vos attentes pendant ce séjour ?

Je pense que mon séjour au CESCM sera une étape essentielle dans mon plan de travail. Je suis en effet convaincue que les informations que je pourrai trouver dans votre centre de recherche, et plus particulièrement à la photothèque du Pôle documentaire et la formation dispensée par votre université seront des atouts majeurs pour ma thèse. J’espère avoir l’occasion de voyager dans différents départements français afin d’élargir mes connaissances de l’architecture et de l’art roman, et enrichir la partie comparative (des aspects constructifs, formels, et stylistiques, entre autres) de mes études. Finalement, je veux aussi pouvoir échanger mes idées avec les médiévistes du CESCM et améliorer ma pratique des langues étrangères : ma participation aux Semaines d’Études Médiévales sont une opportunité pour de telles rencontres.

 Avec l’aimable relecture de Vincent Debiais (chargé de recherche au CNRS)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *