L’archéologie : une vocation après le stage de 3e ?

Tout d’abord, je me présente. Je m’appelle Louise-Emilie Archambault, je suis en 3e au collège Renaudot à Saint Benoît. J’ai effectué mon stage au CESCM. Pourquoi le CESCM ? Car j’aimerais devenir archéologue. Ma tutrice de stage, Estelle Ingrand-Varenne (chercheuse CNRS), m’a fait découvrir la plupart des métiers du CESCM. En passant par les épigraphistes, les archéologues bien sur, mais aussi tous les différents métiers qui gravitent autour d’un laboratoire de recherche.

Ce que j’ai trouvé le plus intéressant, ce fut les archéologues. J’ai eu la chance d’en rencontrer trois. J’ai pu, avec par exemple Valentin Louineau (doctorant), discuter de tout le parcours pour devenir archéologue, puis descendre au laboratoire de fouille pour observer le travail méticuleux des étudiants et des chercheurs. J’ai également pu échanger avec Elise Mercier, une archéologue qui rentrait de fouilles en Éthiopie. Elle m’a expliqué les conditions morales et physiques des fouilles à l’étranger. Tout n’est pas toujours perçu comme une aventure ou encore une excursion joyeuse. Elle m’a également montré beaucoup de photos des fouilles pour appuyer ses propos. J’ai aussi échangé avec Mathilde Carrive, maîtresse de conférence en Histoire de l’art et archéologie antique au laboratoire HeRMA, sur les différents types d’archéologies. Elle m’a expliqué qu’elle pratiquait les fouilles programmées, elle fait donc de la recherche et de l’enseignement  toute l’année, puis part fouiller l’été. Je suis aussi allée voir une exposition sur la chaux et ses méthodes de fabrication, réalisée par cette chercheuse à l’Espace Mendès France de Poitiers.

Pour conclure, ce stage a été très instructif, et riche en découvertes. Je ressors du CESCM en ayant la certitude de vouloir devenir archéologue. Merci aux merveilleuses personnes qui m’ont accueillie et expliqué leur métier, merci pour cette semaine au CESCM.

Billet rédigé par Louise-Emilie Archambault


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Estelle Ingrand-Varenne (9 janvier 2024). L’archéologie : une vocation après le stage de 3e ? Carnets du CESCM. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vk5j


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.