[3 avril 2014] Journée d’étude jeunes chercheurs – Association JANUA

Depuis 2006, l’association Janua organise chaque année, à l’Université de Poitiers, une journée d’étude transdisciplinaire portant sur l’Antiquité et le Moyen Âge. L’objectif de ces rencontres est de créer un espace de discussion scientifique pour des jeunes chercheurs, leur permettant de se former à la prise de parole en public. Les étudiants de master, de doctorat ainsi que les docteurs ayant soutenu depuis trois ans au plus peuvent y participer.

En 2014, la journée porte sur le document et sa fonction : une clef de lecture des sociétés antiques et médiévales ?Jaquette programme

Fondamentale pour définir le rôle d’un document dans une société, la notion de fonction mérite une réflexion sur les enjeux de sa définition. Les dictionnaires de la langue française stipulent qu’une fonction est une « action particulière d’une chose dans un ensemble » (Robert, 2010). Cependant, il peut être utile de distinguer les fonctions initiales d’un document, c’est-à-dire les effets souhaités lors de sa réalisation ou de sa mise en oeuvre, des rôles qui ont pu lui être assignés au cours du temps. Les fonctions doivent assurément être différenciées des usages qui, parfois imprévus et souvent plus nombreux, dépassent couramment les vocations initiales de l’objet. Lorsqu’une fonction a été identifiée, on peut également affiner l’analyse en cherchant ce qui, à l’intérieur de celle-ci, relève de la norme (définie par une communauté, intégrée par chacun de manière plus ou moins inconsciente et complète) et ce qui relève de l’intention (finalité consciente recherchée par l’individu ou le groupe d’individus à l’origine du document). Cette réflexion sur la raison d’être d’un artefact peut intervenir à toutes les étapes de la recherche : lors de la définition du sujet (choix d’un type de source), au cours de l’analyse (vérification d’hypothèses antérieures, élaboration d’une typologie), en conclusion (résultats). Bien qu’incontournable, le recours à la notion de fonction pose de nombreuses questions méthodologiques.

 La communication a été ouverte à tout jeune chercheur (étudiants en Master, doctorants et docteurs ayant soutenu depuis moins de trois ans), spécialisé en sciences humaines ou expérimentales, et travaillant sur les civilisations antiques ou médiévales.

Programme :

9h30 – Introduction par Cécile Treffort, directrice du CESCM

10h00-11h15 – Barbara Couturaud (ArScAn UMR 7041, équipe VEPMO) L’image a-t-elle une fonction ? L’exemple des documents imagés du Proche-Orient au IIIe millénaire av. J.-C.

Nicolas DELFERRIERE (Université de Dijon, UMR ARTHeHIS 6298) Les revêtements architecturaux et leur(s) fonction(s) : pour une compréhension du décor des édifices gallo-romains de la cité des Eduens, des Lingons et des Sénons

11h30-12h45 – Lucie Carpentier (Université Lille 3, HALMA-IPEL) Un axe de recherche pour l’origine des temples à plan centré en Gaule romaine : une nouvelle analyse fonctionnelle des espaces ?

Annick Gagné (Universités Laval et de Poitiers, CESCM) Un concept efficace ? Les limites de la notion de fonction pour l’interprétation des inscriptions de consécration (France VIIe-XIIIe siècles)

14h00-14h30 – Clément Bellamy (Université Rennes 2, LAHM UMR CreAAH 6566) Réflexions méthodologiques sur la fonction et la destination de la céramique d’un site de production gréco-indigène : l’Incoronata (Italie) entre VIIIe et VIIe siècles av. J.-C.

14h45-16h00 – Rudi Beaulant (Université de Dijon, UMR ARTHeHIS 6298) Fonction et usage de la lettre de rémission chez les ducs de Bourgogne à la fin du Moyen âge

Clément De Vasselot (Université de Lyon, ENS) Le Conventum : un document historique remanié

Cette journée du 3 avril 2014 sera l’occasion du lancement du second numéro de la collection électronique Annales de Janua, dont la vocation est de publier, depuis 2012, les actes des rencontres de Janua. Un comité scientifique composé de chercheurs et d’enseignants-chercheurs veille à la sélection des propositions de communication (orale puis écrite) et accompagne les jeunes chercheurs dans une démarche de publication scientifique.

 Programme OK

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *