[10 mai 2023] conférence de Jacques Berlioz

Bart l’Anglais Géomorphologie BnF fr 136 fol. 36v

 

La catastrophe, entre système social et écosystème. La chute du mont Granier en Savoie, l’éboulement le plus meurtrier du Moyen Âge, en 1248.

 

 

Par Jacques BERLIOZ, directeur de recherche émérite au CNRS (Centre de recherches historiques, EHESS-CNRS, Paris), directeur honoraire de l’Ecole nationale des chartes1

 

Dans le cadre du 54e congrès de la SHMESP.

Lieu : Médiathèque François-Mitterrand de Poitiers

Date : 10 mai 2023 à 19h

A la fin de l’année 1248, une partie du mont Granier, dans le massif de la Chartreuse (Isère et Savoie), près de Chambéry, s’effondre. Ce gigantesque éboulement (500 millions de m3 déplacés, sur une surface de 32 km2) fait un millier de victimes. L’événement a un retentissement considérable en Occident. Pourquoi s’est-il produit ? Quelles en furent les explications données par les chroniqueurs et les religieux du temps ? Quand apparaissent ces nouveaux éléments légendaires (la Vierge et les démons) qui s’ancrent à une chapelle dédiée à la Vierge Marie et vont promouvoir un pèlerinage renommé en Occident ? Aborder cette catastrophe naturelle (toujours d’actualité, car le Granier reste dangereux pour les populations avoisinantes) sera l’occasion de décrypter, de façon générale, le nécessaire dialogue entre l’homme et la nature.

 

 

  1. Le mont Granier. La chute d’un géant, Grenoble/Veurey, Musée dauphinois/Le Dauphiné, 2020. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.