Monastères entre Loire et Charente

Presses Universitaires de Rennes Cécile Treffort et Pascale Brudy (dir.)
avec la collaboration d’Anne Autissier
 
Monastères entre Loire et Charente
 
Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2014. – 320 p. (Archéologie et Culture)
ISBN : 978-2-7535-2767-6


Ce livre propose des synthèses et des études de cas, travaux pour la plupart inédits qui éclairent d’un jour nouveau les communautés monastiques et canoniales du Centre-Ouest. Articulant la recherche historique et archéologique avec une approche patrimoniale, il permet de comprendre et de regarder différemment les vestiges ténus ou monumentaux dont les pierres gardent le souvenir de ce que fut la vie de ces hommes de Dieu.

[4e de couv.] Dans un paysage marqué par la présence conjointe du littoral atlantique qui les borde et du fleuve Charente qui les traverse, les pays charentais sont, au Moyen Âge, une terre monastique. Isolés sur des îles au cœur de l’océan ou des marais ou installés à proximité de lieux de vie et de voies de communication, voire prenant la tête des opérations de conquête de nouvelles terres par défrichement des zones d’espaces boisés ou assèchement de zones marécageuses, les religieux ont construit des monuments de pierre qui ont marqué durablement le paysage de la région.

Le présent ouvrage, qui explore ces lieux singuliers, est issu d’un programme collectif de recherche (PCR) du ministère de la Culture, Conditions d’implantation des monastères dans les pays charentais au Moyen Âge. Étude sur la géographie monastique en Charente et Charente Maritime jusqu’au XVe siècle. Archéologie, architecture et histoire, mené sur plusieurs années (2001-2008), ponctué par un colloque, Archéologie monastique en pays charentais. Bilan, exemples et perspectives (Saintes et Saint-Amant-de-Boixe, 2005) et accompagné par une exposition itinérante, À la table des moines charentais. Archéologie de l’alimentation monastique en pays charentais au Moyen Âge.

Élargissant l’horizon géographique des pays de la Charente à ceux de la Loire, ce livre propose alternativement des synthèses et des études de cas, travaux pour la plupart inédits qui éclairent les communautés monastiques et canoniales du Centre-Ouest d’un jour nouveau. articulant la recherche historique et archéologique avec une approche patrimoniale, il permet de comprendre et de regarder différemment les vestiges ténus ou monumentaux dont les pierres gardent le souvenir de ce que fut la vie de ces hommes de Dieu.
 

Pascale Brudy est docteur en histoire de l’art médiéval, post-doctorante en 2013 à l’université Laval-Québec (Grepsomm) et membre associé à l’équipe Le Monument religieux et son décor du CESCM (UMR 7302, CNRS/université de Poitiers). Ses recherches et ses publications concernent le monde monastique au Moyen Âge, plus particulièrement l’étude des réfectoires et des pratiques alimentaires.

Cécile Treffort est professeur en histoire médiévale à l’université de Poitiers et directrice du centre d’études supérieures de Civilisation médiévale, CESCM (UMR 7302, CNRS/université de Poitiers). Spécialiste d’histoire religieuse et culturelle, elle a piloté le PCR Conditions d’implantation monastique dans les pays charentais au Moyen Âge entre 2001 et 2008. Elle a publié ou dirigé de nombreux travaux sur les prieurés et monastères, en particulier L’abbaye de Maillezais : des moines du marais aux soldats huguenots1 et Abbayes d’entre terre et mer en Vendée2.

  1. Cécile Treffort et Mathias Tranchant, L’abbaye de Maillezais : des moines du marais aux soldats huguenots, Rennes : PUR, 2005, 481 p. []
  2. Cécile Treffort, Abbayes d’entre terre et mer en Vendée, La Roche-sur-Yon : Conseil Général de Vendée, 2010, 89 p. + 1 DVD []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.