La Bibliographie de civilisation médiévale (BCM) : l’outil indispensable pour sa recherche

La BCM est issue de la bibliographie papier publiée dans les Cahiers de civilisation médiévale entre 1958 et 2010. L’année 2010 marque la fin de la version papier. Initialement consacrée au Xe-XIIe siècle, comme les Cahiers, elle s’est étendue progressivement jusqu’à englober toute la période médiévale, incluant même l’Antiquité tardive. L’élargissement du champ chronologique de dépouillement de l’équipe du CESCM a ainsi permis l’intensification du service de presse pour des ouvrages qui sont indexés dans la BCM et transmis pour la plupart à la BU Michel Foucault.

Si le format papier s’est arrêté en 2010, la BCM a continué d’exister sous le format numérique. Depuis 1988 une base bibliographique informatisée existe et depuis 2004 une convention est signée avec l’éditeur Brepols pour développer la BCM en ligne.

L’lnternational Medieval Bibliography (IMB) a été fondée en 1967 avec le soutien de la Medieval Academy of America. Son équipe éditoriale est basée à l’université de Leeds. L’IMB a autour d’une trentaine d’équipes à travers le monde.

Par l’intermédiaire de Brepols, le CESCM a donc choisi de collaborer plus étroitement avec l’IMB pour partager le fruit des travaux menés dans deux projets spécifiques, mais néanmoins complémentaires. C’est pour cela qu’on parle souvent d’IMB/BCM, les deux équipes travaillant conjointement sur la même base de données.

Bien entendu cette fusion a nécessité l’adaptation de notre base de données à l’IMB afin de faire correspondre les deux classifications. Il a fallu travailler sur l’harmonisation des deux bases de données que cela passe par la langue, la hiérarchisation des mots-clefs. C’est en 2015 que cette étape a pris fin avec l’arrivée de la nouvelle base Brepols regroupant l’IMB, la BCM et l’IBHR. Elles sont hébergées sur la plateforme BREPOLIS qui comporte d’autres bases de données.

La BCM n’est pas qu’un listing des sorties récentes, mais reposent sur une indexation précise qui lui confère sa plus-value scientifique. L’indexation est l’opération qui consiste à décrire et à caractériser un document à l’aide de représentations des concepts contenus dans ce document, c’est-à-dire en transcrire en langage documentaire les concepts après les avoir extraits du document par une analyse.

Ces deux bases représentent actuellement presque 600 000 notices avec de nouveaux enregistrements ajoutés chaque année dans les mises à jour trimestrielles.

Comment accéder à la BCM :

 Se rendre sur odebu (https://odebuplus.univ-poitiers.fr/discovery/search?vid=33UDP_INST:33UDP) et s’identifier avec son compte lecteur.

Aller dans l’onglet « Ressources en ligne », sélectionner la catégorie Moyen Âge, puis Bibliographie de civilisation médiévale (BCM).

Sur cette nouvelle page cliquer sur la petite fenêtre « consulter » ce qui nous amène sur le portail Brepolis.

Dans la catégorie « Brepolis Medieval And Early Modern Bibliographies », cliquer sur « Bibliographie de Civilisation Médiévale ».

Quelques conseils d’utilisation afin d’effectuer sa recherche :

L’interface de la BCM est ergonomique et intuitive. Il est possible de choisir la langue de l’interface (anglais, français, italien, allemand et espagnol). Deux onglets sont disponibles pour effectuer sa recherche : recherche simple et recherche avancée

Recherche simple

Cet onglet dispose de deux catégories : recherche libre et recherche générale.

La recherche libre permet d’effectuer une recherche avec ses propres mots-clefs (figure historique, thématiques, événements …).

On peut également rechercher des ouvrages ou des articles par l’intermédiaire du nom d’un chercheur ou une chercheuse.

Exemple : stratégies matrimoniales

Le nombre de résultats s’affiche sur la droite. Il suffit de cliquer sur la case rechercher pour avoir la liste des références qui se présentent ainsi :

La recherche générale se réalise quant à elle par une sélection de termes prédéfinis. On peut choisir la discipline et/ou la zone géographique et/ou les siècles. Une fois les champs sélectionnés, utiliser le bouton Insérer/Fermer afin de les ajouter à votre recherche

Exemple : Si on veut avoir des références concernant les femmes lors des croisades du XIe-XIIe, on sélectionnera les termes : « Crusades » et « Etudes de genre » / Grèce et Proche-Orient / 11-12

On obtient ainsi un nombre limité de résultat, permettant d’avoir les notices les plus pertinentes possible.

Recherche avancée

L’onglet recherche avancée permet de combiner plusieurs critères et d’être encore plus précis dans sa recherche. On y retrouve notamment la recherche libre et la recherche générale. Les deux nouvelles rubriques sont la recherche bibliographique et la recherche thématique.

On peut effectuer une recherche bibliographique : par nom d’auteur et/ou par titre et/ou par langue et/ou par année de publication.

La rubrique la plus intéressante est la recherche thématique. Afin d’accéder à toutes les catégories qu’elle contient, cliquez sur « Possibilités de recherche supplémentaires ». Cette rubrique vous permet de naviguer au sein du thesaurus qui sert à l’indexation des notices en cliquant sur l’icône Parcourir se situant à la droite de chaque champ de recherche.

La première approche peut paraître compliquée et demande une certaine gymnastique mentale afin d’appréhender la logique du thesaurus. Néanmoins les résultats en valent la peine et permettent une recherche de grande précision. Ne vous découragez pas !

Vous retrouverez les catégories :

  • Tous les termes : permet de rechercher n’importe quel terme de l’index (Sujets, Manuscrits, Personnes, Familles, Textes et Lieux).
  • Sujet : index de termes plus spécifiques que les rubriques thématiques comprenant des termes concrets, mais aussi des termes abstraits

Exemple : on souhaite rechercher tous les résultats qui concernent les stratégies matrimoniales, mais aucun résultat ne s’affiche dans le thesaurus. Il faut redéfinir ce qu’on recherche : les stratégies matrimoniales concernent quel acte ? Le mariage. Là on trouve une catégorie « mariage » avec des sous-divisions et notamment celle qui nous intéresse « stratégies »

  • Manuscrits : ils sont répertoriés dans un ordre comprenant (1) le nom géographique du lieu de conservation, dans sa forme originale (ex : pour Nuremberg, chercher sous Nürnberg), (2) le nom de la bibliothèque, des archives ou du musée, également dans sa forme originale, (3) la cote utilisée par le lieu de conservation

Exemple : je travaille sur le manuscrit français fr.241 conservé à la BnF, je peux trouver ainsi toutes les références indexées dans la BCM/IMB qui concernent ce manuscrit précisément. Il me suffit de rentrer Paris, Bibliothèque nationale de France, fr.241 dans le champ de recherche

  • Personnes, familles, textes : on peut rechercher le nom d’individus ou de dynastie. Les noms des individus sont constitués de deux éléments, le nom propre et un descripteur qui définit le rôle de cette personne ou sa principale activité. Dans la mesure du possible, il faut privilégier la forme native (ex : pour Thomas d’Aquin, rechercher Tommaso d’Aquino). Si la personne n’apparaît pas, chercher en anglais (ex : Louis the Great, king of Hungary). Lorsque l’auteur d’une œuvre n’est pas connu, on peut rechercher le texte par son titre (ex : Sir Gawain and the Green Knight). Les personnes comme les œuvres peuvent comporter des subdivisions permettant ainsi de n’avoir que les ouvrages et/ou articles s’intéressant à une thématique précise vis-à-vis du personnage qui nous intéresse (ex : Tommaso d’Aquino – negative theology). Attention la recherche des subdivisions se réalise en anglais.

  • Lieux : ils sont classés en ordre hiérarchique contenant l’un ou plusieurs des éléments suivant : (1) une des quinze zones géographiques principales ; (2) une unité politique moderne – normalement un Etat ; (3) la division administrative (par exemple département, province, land) ; (4) le nom des villes ou villages, dans leur forme officielle moderne (en Europe) ou dans leur forme historique médiévale ; (5) une subdivision de villes ou villages, comme un emplacement, un édifice, ou un thème

Exemple : si je réalise une recherche sur l’église Saint-Hilaire de Poitiers

Quelques astuces !

Vous n’arrivez pas à réaliser votre recherche et vous êtes perdus dans la BCM, pas d’inquiétude l’équipe est là pour vous venir en aide. Deux possibilités : vous pouvez venir nous voir directement à notre bureau situé au 1er étage du CESCM, bureau 107 ou bien nous écrire à cette adresse : philippe.paquant@univ-poitiers.fr

On vous aidera à réaliser votre recherche tout en vous redonnant des conseils et explications afin de naviguer au mieux au sein de la BCM.

Tous les outils sont bons afin de réaliser sa veille documentaire. Savez-vous que les Cahiers de civilisation médiévale mettez en ligne la liste de tous les ouvrages reçus en service presse ? Tout se trouve ici : https://ccm.cnrs.fr/ dans l’onglet « service presse > liste des ouvrages reçus en service presse ». Vous y trouverez la liste de tous les ouvrages reçus en service presse par notre service avec un lien renvoyant sur la page des éditeurs fournissant différentes informations pour savoir si l’ouvrage peut vous intéresser (résumé, mots-clefs, table des matières …). À chaque début de mois les ouvrages du mois précédents sont rajoutés, vous permettant d’être au courant des dernières sorties.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.