[23 mai] Langue de bois, de pierre et de verre, le français dans les inscriptions au Moyen Âge

Langue de bois, de pierre et de verre, le français dans les inscriptions au Moyen Âge

Jeudi 23 mai – 18h30
Médiathèque François-Mitterrand de Poitiers

 

Par Estelle Ingrand-Varenne, Docteur en histoire médiévale, Ingénieur de recherche CNRS au CESCM, en charge du Corpus des inscriptions de la France médiévale.

C’est au Baptistère Saint-Jean de Poitiers, dans une peinture du XIIe siècle, qu’on peut lire la première inscription connue en français. En partie énigmatique, elle est symptomatique d’un changement linguistique qui va s’établir un siècle plus tard sur les tombes des chevaliers et des marchands. Désormais inscrite sur la pierre, les vitraux, les cloches et les bijoux, la langue française cohabite avec le latin, pénètre tous les espaces – de l’intime et du quotidien au plus sacré – et change de statut. Son déploiement Outremer, dans les inscriptions de l’Orient latin, en est un autre témoignage. À travers les langues, ce sont les profondes mutations politiques, culturelles et religieuses de la société médiévale qui affleurent.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.