Archives par mot-clé : Moyen Âge

[Exposition] : Livres d’heures en lumière. Vie quotidienne et prières, 1400-1533

Du 3 septembre au 2 novembre 2013 à la Médiathèque François-Mitterrand de Poitiers, salle d’exposition.

BM / Poitiers
BM Poitiers, Ms 53, folio 18

La numérisation de la collection des livres d’Heures de la Médiathèque François-Mitterrand, est née d’un projet du Pôle associé à la Bibliothèque nationale sur le Moyen-âge.

Les partenaires, le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM), l’Université de Poitiers, le Service de l’Inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes, la Bibliothèque nationale de France et la Médiathèque ont travaillé à l’organisation, au descriptif et à l’enrichissement du corpus. Les contributions scientifiques originales qui augmentent ce corpus offrent ainsi, aux chercheurs comme aux amateurs des accès diversifiés à ce patrimoine poitevin.

A l’occasion de la mise en ligne publique de 34 livres d’Heures manuscrits et imprimés, consultables sur bm-poitiers.fr, l’exposition donne un éclairage nouveau sur ces livres de prières destinés aux fidèles. Les manuscrits originaux sont exposés, accompagnés de leur version numérique.

Le public peut découvrir et contempler pour la première fois un nouveau livre d’Heures à l’usage de Poitiers du début du XVIe siècle acquis par la Ville en 2012, avec une aide du ministère de la culture.

La Médiathèque François-Mitterrand dévoile pour la première fois au public sa dernière acquisition : un livre d’Heures à l’usage de Poitiers, richement illustré et datant du début du XVIe siècle.

Commissaire scientifique : Laurent Hablot, Maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Poitiers.

BM / Poitiers
BM/Poitiers

Vernissage de l’exposition : Jeudi 5 septembre à 19h

Médiathèque François-Mitterrand, salle d’exposition 

Visites commentées de l’exposition :

– Samedi 14 septembre à 11h30, et visite traduite en Langue des Signes, à 16h

– Samedi 12 octobre à 16h

 (Gratuit, sur inscription au 05 49 52 31 51)

L’heure de la découverte, Présentation au public d’un livre d’Heures.

(Médiathèque François-Mitterrand, salle Patrimoine et recherche)

Mardi 17 septembre, à 18h30 : par Martine Bobin, responsable du fonds ancien de la Médiathèque François-Mitterrand.

Mardi 8 octobre, à 18h30 : par Laurent Hablot, Maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Poitiers.

Mardi 22 octobre, à 18h30 : par Anne-Sophie Traineau-Durozoy, conservatrice, responsable du fonds ancien de la bibliothèque universitaire de Poitiers.

(Gratuit, sur inscription au 05 49 52 31 51)

A toutes heures : Journée d’études ouverte au public, autour de la collection des livres d’Heures de la Médiathèque François- Mitterrand (Salle Jean-Richard-Bloch) le Vendredi 4 octobre, 9h30-12h30 et 14h30-18h

BM / Poitiers

Avec la participation de :

– François Avril (conservateur honoraire de la Bibliothèque nationale de France)

– Marc-Edouard Gautier (Conservateur de la médiathèque d’Angers

Programme :

9h30 : Accueil et Introduction

10h : Nicholas Herman (Courtauld Institut) : Bourdichon collaborateur

10h45 : Samuel Gras (Université Lille III) : La présence à Poitiers d’artistes du groupe Jouvenel et d’un artiste de style « fouquettien »

11h45 : Claudia Rabel (IRHT) : « … et des dens le mal me appaiser. » Sainte Apolline dans les livres d’heures de la Médiathèque

14h30 : Thierry Claerr (Ministère de la Culture et de la Communication) : Les livres d’Heures incunables imprimés par Thielman Kerver et conservés à la médiathèque de Poitiers et à la bibliothèque municipale de Saintes.

15h15 : Dominique Stutzmann (IRHT) : Les écritures dans les livres d’Heures

16h15 : Lieve de Kesel : « Observations on recently advanced views about the Vienna-Poitiers Hours and some related manuscripts » 

17h : conclusions et discussions

Conférences publiques autour de la collection des livres d’heures de la médiathèque, le samedi 5 octobre :

10h-12hMichel Pastoureau (Directeur d’Etudes à l’EPHE) : Le livre au Moyen Age

14h-15h : Samuel Gras (Université Lille III) : Des peintres-enlumineurs en contact étroit avec la ville de Poitiers dans la seconde moitié du XVe siècle.

15h-16h : Claude Benoist (Chef d’entreprise restauration et numérisation) : Restaurer et numériser un manuscrit médiéval

 16h30-17h30 : Laurent Hablot (CESCM, Université de Poitiers) : Les Poitevins et le livre manuscrit à la fin du Moyen Age

Journée coorganisée par le CESCM et le Service Commun de la Documentation (Université de Poitiers)

 

Concert : Musique médiévale par l’ensemble Absalon
Mercredi 16 octobre, Médiathèque François-Mitterrand, Forum, à 18h. 

Spectacle : Héloïse et le livre d’Heures
Samedi 26 octobre, Médiathèque François-Mitterrand, salle Jean-Richard-Bloch, à 16h.

Par Evelyne Moser, alias Peyronelle, musicienne et conteuse. Héloïse rêve d’un livre fascinant observé dans la vitrine d’un musée. C’est un ouvrage qui date du Moyen Age, un livre farci d’enluminures colorées qui a été commandé par un riche seigneur pour y lire ses prières quotidiennes. Des personnages et des animaux fantastiques se cachent dans les frises… 

Pour enfants, à partir de 6 ans. Durée : 50 min.

Inscription au master Civilisation antique et médiévale (Université de Poitiers – CESCM/HeRMA)

SHA/Université de PoitiersLa spécialité Civilisation antique et médiévale est un master recherche qui s’articule en deux années, comportant chacune des enseignements, la rédaction d’un mémoire de recherche (TER), et un stage, facultatif en Master 1, obligatoire en Master 2.
L’inscription administrative est conditionnée à la définition d’un projet de recherche validé par un enseignant-chercheur de l’Université de Poitiers.

Réunion de rentrée pour les Master 1 et Master 2 : Mercredi 4 septembre (16h-18h) amphi Bourdieu

L’admission directe en 2e année de master est possible pour les étudiants ayant obtenu une 1ère année de master dans une autre université, après examen de leur dossier.

Ce Master est ouvert également aux étudiants de l’UFR Lettres et Langues de l’Université de Poitiers.

Laboratoires de recherche : équipe HeRMA et laboratoire CESCM

Lien vers les Modalités et dossier d’inscription, programmes des enseignement et contacts

[18 août-1er septembre] ESSEP 2013

La session d’ESSEP 2013 a lieu du 18 août au 1er septembre.

82_00017533European Summer School in Epigraphy – Poitiers (ESSEP) est un programme intensif Erasmus qui a pour objectif de former des étudiants à l’épigraphie antique et médiévale, dans une perspective diachronique et transculturelle. Cette discipline, qui étudie les inscriptions ou textes exposés à la vue de tous sur les supports les plus divers, monuments ou objets mobiliers, n’est en général jamais enseignée de manière croisée par les spécialistes de différentes époques et aires culturelles.

Ce programme, coordonné par l’université de Poitiers et regroupant des étudiants et enseignants issus de dix autres universités européennes, cherche à briser cet isolement disciplinaire.

Il s’adresse aux étudiants européens de master ou de doctorat en histoire, archéologie, histoire de l’art, lettres, ou sciences humaines en général, afin de leur permettre à la fois de maîtriser les techniques propres à l’épigraphie et de comprendre les enjeux historiques, artistiques, culturels et patrimoniaux que recouvrent les inscriptions dans les différentes sociétés.Base_votive_victoire_aux_Panathenees_IVe_s-_a-C-_Athenes_Musee_archeol-_cat-_242_

Reconnue par toutes les universités partenaires, cette formation met l’accent sur l’enrichissement mutuel des étudiants issus de huit pays européens, qui sont appelés à travailler en équipe.

Rome-pantheon-zoom

Journées romanes de Cuxa : un succès !

Clocher de l'église de Saint-Michel-de-Cuxa.

L’affluence a ravi les organisateurs des Journées romanes de Cuxa 2013 ; la qualité des conférences et des visites a ravi le public.

Consacrées au « portail roman », ces journées ont vu alterner des communications d’histoire, d’histoire de l’art et d’archéologie en proposant de nouvelles interprétations et des pistes de recherche originales pour cette structure architecturale pourtant étudiée abondamment, comme l’a rappelé Anne-Orange Poilpré dans sa conférence inaugurale.

Le CESCM était représenté aux Journées romanes par Cécile Treffort, avec une conférence sur la signification du portail dans les textes liturgiques et dans les inscriptions, et par Marcello Angheben, avec une communication sur les liens entre l’iconographie du portail et la liturgie eucharistique. Richement documentées, ces deux conférences s’inséraient parfaitement dans un programme très intelligemment conçu, faisant se répondre études de cas et synthèses. Le temps réservé aux discussions a été très largement employé par le public passionné et attentif de Cuxa.

En attendant le programme de l’édition 2014 des Journées romanes, on lira avec intérêt le volume 2012 des Cahiers de Saint-Michel-de-Cuxa, consacré à la cathédrale romane (avec notamment un article de Claude Andrault-Schmitt).

De inventoribus litterarum : l’histoire de l’écriture vue par les savants carolingiens.

SVMMA : Revista de Cultures Medievals

slider_4Publication du premier numéro de la revue en ligne SVMMA par l’Institut de Recerca en Cultures Medievals (IRCVM) de l’Université de Barcelone.

Il faut s’identifier pour pouvoir devenir lecteur ou auteur.

Cécile Treffort (CESCM) publie un article dans ce premier numéro : De inventoribus litterarum : l’histoire de l’écriture vue par les savants carolingiens.

Résumé : A l’époque carolingienne, les lettrés qui oeuvrent activement à la réforme religieuse et culturelle du regnum Francorum, portent une attention particulière à l’histoire de l’écriture et à l’invention de l’alphabet. Dans les chroniques et les traités de grammaire, plusieurs traditions s’articulent, puisant à des sources antérieures l’histoire de la translatio studii à travers le déluge ou celle de la chaîne historique des inventeurs, de l’écriture hébraïque puis grecque à l’alphabet latin. Certains textes, notamment un court traité attribué à Raban Maur, élargissent la perspective au-delà des frontières de la chrétienté. Tous témoignent d’une conscience vive du caractère conventionnel de l’écriture, de son rapport étroit avec la culture et la langue, et participe à une imprégnation quotidienne soutenant le vaste mouvement de la renovatio carolingienne.

Mots clés : écriture, regnum Francorum, translatio studii, réforme carolingienne

Abstract: In the Carolingian period, scholars who work actively in the religious and cultural reform of the regnum Francorum, pay attention to the history of writing and the invention of the alphabet. Chronicles and grammatical treatises use several previous traditions to draw the history of the translatio studii through the Flood or the historical chain of inventors for the hebrew, greek and latin alphabets. Some texts, including a short treatise attributed to Raban Maur, widen the perspective beyond the frontier of the Christendom. All show a lively consciousnesse of the conventional nature of the writing, its narrow relationship with the culture and the language, and by a daily impregnation, support the vast movement of the carolingian renovatio.

Key Words: writing, regnum Francorum, translatio studii, carolingian reform