Actus CESCM 2018/15

Les actus au CESCM

 

Un sympathique billet d’Harmony Dewez = Utiliser des apps et logiciels… ou pas ? Quelques remarques sur Scrivener, Bépo, Asana, PomoDoneApp et d’autres pour organiser et rédiger son travail en histoire. C’est ICI.

Les 6-7 décembre, s’est tenue la première session de formation pour les médiateurs culturels du réseau régional Abbatia, en collaboration avec le programme Aquitania monastica dirigé par Cécile Treffort. Dans le cadre magnifique de l’abbaye de Celles-sur-Belle, une vingtaine de personnes venant de différents sites monastiques de Nouvelle-Aquitaine ont suivi, pendant deux jours, les interventions de Cécile Treffort, Pascale Brudy, Manon Durier  (Poitiers-CESCM) et de  Christian Geinsbetel (Bordeaux-IRAMAT), autour du thème suivant : Manger, dormir, mourir au monastère : la vie quotidienne dans un monastère bénédictin au Moyen Âge. Divers thèmes sont actuellement à l’étude pour une deuxième session, l’an prochain. En attendant, on pourra lire l’article paru dans la Nouvelle République célébrant cet évènement. Lire ICI.

Amicie Pélissié du Rausas a obtenu une des sept bourses accordée par la FondationThiers, à des doctorant.e.s en fin de thèse.


Séminaires de laboratoire

 

  • Le 10 janvier  : Journée d’études Moines, sciences et techniques au Moyen Âge, à l’Espace Mendès France de Poitiers. Elle est organisée par Cécile Treffort dans le cadre du programme Aquitania Monastica, en collaboration avec l’Espace Mendès France. Plus d’informations ICI.

 

  • Le 11 janvier (10h-12h), au CESCM (salle Crozet) : Les transferts culturels entre Orient et Occident, avec Martin Aurell, Abbès Zouache et Estelle Ingrand-Varenne.

 

  • Le 17 janvier de 10h à 13h, Séminaire : Frontières temporelles du Moyen Âge : fin du Moyen Âge et Renaissance, organisé par Stéphane Boissellier, voir détails ICI

Événement

 

Du 4 au 6 avril, colloque international au CESCM,  co-organisé par Isabelle Battesti (CERLIM, Sorbonne Nouvelle) et Pascale Drouet (CESCM) : Dante et Shakespeare : cosmologie, politique, poétique.


Publications

 

Martin Aurell, Jaume Aurell et Montserrat Herrero publient Le sacré et la parole : le serment au Moyen Âge aux Classiques Garnier, suite au colloque qui s’était tenu au CESCM en 2016.

 

Parution de l’ouvrage Shakespeare et Dante, regards croisés, publié aux éditions Classiques Garnier, sous la dir. d’Ineke Bockting, Pascale Drouet et Béatrice Fonck.

 


Appels à communication

 

 

 

  • Groupe de Recherches en Iconographie Médiévale / IMAGO = Douzièmes Rencontres du GRIM, Jeudi 23 mai 2019 – Paris, INHA. Appel à communications et à inscriptions ICI

La photothèque et ses actus !

 

 

Besoin de consulter l’Index of Medieval Art de Princeton ? Contactez-nous ! phototheque.cescm@univ-poitiers.fr

 

… Suivez les tweets de la Photothèque sur @polephototheque

 

[17 janvier] Séminaire : Frontières temporelles du Moyen Âge : fin du Moyen Âge et Renaissance

Dans le cadre du Séminaire interdisciplinaire de laboratoire (Semestre 2 UE1) du Master Mondes Médiévaux

Lieu : CESCM

Date  :  17 janvier 2019, de 10 à 13h.

Dans une séance consacrée aux Frontières temporelles du Moyen Âge : fin du Moyen Âge et Renaissance (S. Boissellier coord.)


Interviendront :

  •  Andrea Doré, Professeure d’histoire moderne à l’Université Fédérale du Paraná (Curitiba, Brésil) : Entre reproduction et nouveauté : les Portugais dans l’océan Indien aux XVe et XVIe siècles.
  • Carmem Druciak, Docteure en histoire médiévale des Universités de Poitiers et Curitiba et Professeure de langue et littérature françaises à l’Université Fédérale du Paraná (Curitiba, Brésil) :  Ecriture baroque et Moyen Âge au Brésil : influence et inspiration des Cantigas d’escarnho galégo-portugaises et de la satire d’Eustache Deschamps dans la poésie satirique de Gregório de Matos (XVIIe siècle)

On sait que le découpage de l’histoire en « grandes périodes » est un exercice arbitraire, et qui s’est opéré bien avant que les actuels historiens médiévistes (et autres) ne puissent y intervenir.

Comme n’importe quelle périodisation, la fin du Moyen Âge pose des problèmes de délimitation, mais ceux-ci sont d’autant plus importants que ce sont eux qui ont engendré la notion même de Moyen Âge (élaborée,rappelons-le, par les humanistes du XVIe siècle, imbus de leur redécouverte des savoirs antiques, qui ont opposé cette « re-naissance » aux temps intermédiaires ou « moyens » s’étendant entre leur époque et l’Antiquité gréco-romaine).

Il est particulièrement pertinent de faire discuter cette problématique par des collègues du Brésil, une région de ce « Nouveau Monde » né de la première mondialisation, que l’on tient précisément pour le principal facteur de césure entre Moyen Âge et « Modernité ».

Appel à participation – Repenser l’aristocratie dans la France capétienne (987-1328) / ‘Re-thinking the Aristocracy in Capetian France, 987-1328’: A Workshop

Atelier : « Repenser l’aristocratie dans la France capétienne (987-1328)


Lieu :CESCM – Université de Poitiers

Date : 6 et 7 juin 2019

Déclaration de forfaiture rendue par les barons français contre le Comte de Bretagne Pierre Mauclerc. Au camp devant Ancenis, juin 1230. Cote AE/II/231

L’aristocratie a longtemps été la pierre angulaire de nombreuses études de la médiévistique française. Les sessions tenues en 2018 à l’International Medieval Congress de Leeds et à la Conférence internationale de la Haskins Society ont présenté des recherches sur l’aristocratie française dans la longue durée du royaume capétien, en mettant l’accent sur une analyse nuancée et totale, en contraste avec des discours plus anciens, fragmentées ou simplistes.

À la lumière des récents échanges, cet atelier bilingue (français/anglais) se propose de rassembler des chercheurs, quelle que soit leur expérience, travaillant sur les femmes, les hommes, les enfants et les familles de l’aristocratie capétienne, pour discuter de l’état de la question, partager des savoir-faire et encourager la collaboration et le dialogue. L’atelier mettra l’accent sur les questionnements, l’échange et l’exploration de nouvelles idées. Les communications serviront de point de départ pour la discussion, mais le format question-réponse sera évité en faveur d’un plus large échange entre tous les participants. Deux conférences seront données par les invités d’honneur de cet atelier : le Professeur Frédérique Lachaud (Université Paris-Sorbonne) et le Professeur Nicholas Vincent (Université de East Anglia). De plus, une session interactive sur « Les aristocrates dans les archives » sera présidée par Gaël Chénard (Archives départementale de la Vienne). Nous espérons que cet atelier permettra la construction d’un partenariat et d’un réseau durables et dévoués à l’étude de cet important sujet pour l’histoire de l’Europe médiévale.

Les doctorants, jeunes chercheurs et chercheurs confirmés sont invités par cet appel à proposer une communication et à participer à l’atelier. Les propositions devront être écrites pour ne pas dépasser les 10 minutes d’intervention, souligner des approches, des problèmes et des questions relatives à tous les aspects de l’histoire de l’aristocratie dans la sphère capétienne (définie de manière large). Elles devront aussi ouvrir sur une discussion et donc être ouvertes plutôt que de présenter des conclusions définitives.

Les thèmes de chaque session seront définis sur la base de la contribution des participants ; voici une liste non exhaustive des thèmes possibles :
– Définir et identifier l’aristocratie
– Les sources pour l’histoire de l’aristocratie (chartes, chroniques, lettres, littérature, culture visuelle et matérielle, archéologie)
– L’historiographie de l’aristocratie (nouvelles approches et méthodologies incluses)
– Les réseaux aristocratiques (parenté, patronage, politique)
– L’aristocratie et l’Église
– L’aristocratie et la monarchie capétienne.
– La base économique de l’aristocratie (la propriété, la richesse, les droits seigneuriaux)
– L’aristocratie capétienne à l’extérieur du royaume de France (Angleterre, Ibérie, Sicile, Terre Sainte)

Les propositions (en français ou en anglais) ne devant pas dépasser les 300 mots sont à envoyer à l’adresse capetianaristocracy@gmail.com au plus tard le 28 janvier 2019. Nous demandons également aux participants éventuels d’inclure une courte description de leurs thématiques de recherche et de leurs projets actuels.

Organisateurs : Sarah Casano-Skaghammar (Université de Poitiers), Charlotte Crouch (Université de Reading), Niall O’Suilleabhain, (Trinity College, Dublin)

Comité Scientifique : Professeur Martin Aurell (University de Poitiers), Professeur Lindy Grant (Université de Reading), Professeur Daniel Power (Université de Swansea)

   


‘Re-thinking the Aristocracy in Capetian France, 987-1328’: A Workshop

CESCM- Université de Poitiers
6-7 June 2019

The aristocracy has long been the cornerstone of many studies of French medieval history. Recent sessions held at Leeds IMC 2018 and the Haskins Society Conference 2018 have presented research considering the French aristocracy across the longue durée of the Capetian kingdom, with emphasis on a nuanced and holistic analysis, in contrast to older, more fragmented or simplistic narratives.

In light of these recent discussions, this bilingual French/English workshop seeks to bring together researchers of all levels working on women, men, children and families of the Capetian aristocracy, to discuss the state of the field, share methodologies, encourage collaboration, and foster dialogues. The workshop will place an emphasis on questions, discussion, and the exploration of new ideas. Papers will serve as starting points for discussion in each session, but question-and-answer formats will be avoided in favour of wider discussion among all participants. Keynote lectures will be presented by Frédérique Lachaud (Université Paris-Sorbonne) and Nicholas Vincent (University of East Anglia) and an interactive session on ‘Aristocrats in the Archives’ will be facilitated by Gaël Chenard (Archives Départementales de la Vienne). It is hoped that this workshop will result in the establishment of new and long-lasting partnerships and networks devoted to the study of this important topic in the history of medieval Europe.

Doctoral students, early career researchers and established scholars are invited to propose papers and to participate in the workshop. Papers should be of no more than 10 minutes length, outlining approaches, problems and questions relating to any aspect of the history of the aristocracy in the Capetian sphere (broadly defined). They should be aimed at beginning a discussion and should therefore be open-ended, rather than presenting firm conclusions.

The themes of each session will be determined based on the submissions of participants; possible themes include (but are not limited to):
– Defining and identifying the aristocracy
– The sources for aristocratic history (charters, chronicles, letters, literature, visual and material culture, archaeology)
– The historiography of the aristocracy (including new approaches & methodologies)
– Aristocratic networks (kinship, patronage, political)
– The aristocracy and the church/the aristocracy and the Capetian monarchy
– The economic base of the aristocracy (property, wealth, seigneurial rights)
– The Capetian aristocracy outside of France (England, Iberia, Sicily, Crusades)

Abstracts for 10-minute, discussion-starter papers (in French or English) should be no longer than 300 words and should be sent to capetianaristocracy@gmail.com no later than 28 January 2019. Potential participants are also asked to include a short description of their current research interests and projects.

Organisers: Sarah Casano-Skaghammar (University of Poitiers), Charlotte Crouch (University of Reading), Niall O’Suilleabhain, (Trinty College, Dublin)

Comité Scientifique: Prof. Martin Aurell (University of Poitiers), Prof. Lindy Grant (University of Reading), Prof. Daniel Power (Swansea University)

Shakespeare et Cervantès, regards croisés

Shakespeare et Cervantès, regards croisés

Sous la dir. d’Ineke Bockting, Pascale Drouet et Béatrice Fonck

Paris : Classiques Garnier, 2018, 333 p.

(Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance européenne, n° 100)

ISBN : 978-2-406-07965-1 / 32 ou 73€

Cet ouvrage replace les œuvres de Shakespeare et de Cervantès dans leur contexte historique, analyse la dialectique des nouvelles et des anciennes poétiques, met en regard personnages cervantins et personnages shakespeariens, s’intéresse à la circulation et à la postérité de ces œuvres majeures.

Contributeurs: Bockting (Ineke), Brailowsky (Yan), Canavaggio (Jean), Chartier (Roger), Drouet (Pascale), Edwards (John), Escamilla (Michèle), Fonck (Béatrice), Garcia De La Concha (Victor), Guéron (Claire), Jackson (John E.), Lefait (Sébastien), Menegaldo (Gilles), Perrier de la Bathie (Pierre-Emmanuel), Picy (Jean-Baptiste), Rivere de Carles (Nathalie), Schütz (Chantal)

[4-6 avril 2019] Dante et Shakespeare : cosmologie, politique, poétique

Dante est probablement à la littérature italienne ce que Shakespeare est à la littérature anglaise. Ils sont, par la profondeur et la densité de leur œuvre, deux monuments de la littérature européenne dont ils dépassent les frontières. Comme l’écrivait T.S. Eliot en 1929 : « Dante and Shakespeare divide the modern world between them; there is no third » (« Dante et Shakespeare se partagent le monde moderne. Ils n’ont pas d’équivalent »). S’il est possible de contester ce jugement, il n’en reste pas moins que ces deux auteurs ont chacun à leur façon porté au plus haut la littérature et l’esprit de leur temps. On peut, certes, se demander si les écrits de Dante ont eu une influence plus ou moins directe (par la médiation de Pétrarque) sur ceux de Shakespeare (et de ses contemporains). Toutefois  il s’agira surtout dans ce colloque de faire se rencontrer, par-delà les siècles, la réflexion et l’esthétique à l’œuvre dans leurs créations respectives, de les faire thématiquement entrer en résonance.

Préprogramme

 

Lieu : Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, hôtel Berthelot, salle Crozet – 24 rue de la Chaîne – Bât. E13 

 

Jeudi 4 avril

13h30 – Accueil des participants

14h – Ouverture du colloque par Christine BARON, Assesseur à la Recherche de l’UFR Lettres & Langues, et par Charles GARCIA, Co-Directeur du CESCM

 

I. DANTE ET SHAKESPEARE : RENCONTRES RHÉTORIQUES ET POÉTIQUES

Présidente de séance : Piero BOITANI (Sapienza Universita di Roma, Italie)

14h30/15h10 – Dante, Chaucer, Florio, Foxe… et Shakespeare : des relations ambigües, Emilia DI ROCCO (Sapienza Universita di Roma, Italie) (en italien)

15h10/15h50 – Dante et Shakespeare face au dilemme des couleurs rhétoriques, Franziska MEIER (Universität Göttingen, Allemagne) (en français)

15h50/16h30 – Métaphore filée et comparaison épique chez Dante et Shakespeare, Barbara MULLER (Université de Lorraine, France) (en français)

 

Président de séance : Pascale DROUET (Université de Poitiers)

16h50/17h30 – Dante, Shakespeare et l’écriture lyrique : qu’est-ce qu’un auteur ?, Laura BANELLA (Universita degli Studi di Padova, Italie) (en anglais)

17h30/18h10 – Écriture, traduction et modernité, René de CECCATTY (écrivain et traducteur, notamment de La Divine Comédie, France) (en français)

18h10/18h50 – Table ronde avec le graphiste Edouard Lekston (Paris) : « L’Enfer chez Dante et Shakespeare : croisements graphiques » – présentation Pascale Drouet

19h – Pot d’accueil et vernissage de l’exposition d’Edouard LEKSTON, « L’Enfer chez Dante et Shakespeare : croisements graphiques », au CESCM ou dans le hall de la bibliothèque Michel Foucault


Vendredi 5 avril

 

II. LES DÉRÈGLEMENTS DU DÉSIR CHEZ DANTE ET SHAKESPEARE

Président de séance : Isabelle BATTESTI (Université de Poitiers)

9h/9h40 – ‘In  abito  leggier  di  peregrino’ (Vita  Nuova, IX.27) : échos et influence de Dante dans le Roméo et Juliette de Shakespeare, Christophe CAMARD (Sorbonne Université, France) (en français)

9h40/10h20 – Compulsion, plaisir, regret : volonté et passivité dans trois sonnets de Dante, Pétrarque et Shakespeare, Manuele GRAGNOLATI (Sorbonne Université, France) et Francesca SOUTHERDEN (University of Oxford, Grande Bretagne) (en anglais)

 

Président de séance : Christophe CAMARD (Université de la Sorbonne)

10h40/11h20 – Théologisme philogyne (Dante) et anti-théologisme misogyne (Shakespeare), Raffaele PINTO (Universitat Autonoma de Barcelona, Espagne) (en italien)

11h20/12h – ‘Let me be Ignorant’: une lecture thomiste de l’aveuglement chez Shakespeare et Dante, Angela SCHUMANN (Monash University, Australie) (en anglais)

 

III. DANTE ET SHAKESPEARE : ORDRE COSMIQUE, DÉSORDRES POLITIQUES

Président de séance : Bruno PINCHARD (Université de Lyon 3)

14h-14h40 – ‘Quasi una ordinata civilitade’. Ordre cosmique et ordre politique chez Dante et Shakespeare, Arianna  HIJAZIN et Federico  ROSSI (Scuola Normale Superiore, Pisa, Italie) (en italien)

14h40/15h20 – La musique des sphères : Dante et Shakespeare, Piero BOITANI (Sapienza Universita di Roma, Italie) (en italien)

15h20/16h – La  faculté de juger chez Dante et Shakespeare : pourquoi  parler avec les  morts ?, Cécile LE LAY (Université de Lyon 3, France)  (en français)

 

Président de séance : Philippe GUÉRIN (Université de la Sorbonne Nouvelle)

16h20/17h – Les paysages de l’au-delà chez Dante et Shakespeare, Wael ELLOUZ (Université de Poitiers) (en anglais)

17h/17h40 – De Dante à l’Hamlet de Shakespeare : comment la révélation théologique devient croyance en la providence, William FRANKE (Vanderbilt College of Art and Science, Nashville, États Unis) (en français)

18h : Mise en voix d’extraits de textes de Dante et de Shakespeare par les élèves du Conservatoire de Poitiers, sous la direction d’Agnès DELUME, Médiathèque François-Mitterrand

 


Samedi 6 avril 2019

 

IV. L’RITAGE CONTEMPORAIN ET LA « FONCTION » DANTE/SHAKESPEARE

Président de séance : William FRANKE (Vanderbilt University, États Unis)

9h/9h40 – Dante et Shakespeare, un dialogue pour Victor Hugo, Bruno PINCHARD (Université de Lyon 2, France) (en français)

9h40/10h20 – Éclat dantesque : splendeur et fragment dans les Cantosd’Ezra Pound, Émilie GEORGES (Paris Nanterre, France) (en français)

10h20/11h – Le classicisme moderniste et le dialogue avec la tradition. Dante et Shakespeare chez Montale, Novella DI NUNZIO (Università di Vilnius, Lithuanie) (en italien)

 

Président de séance : René DE CECCATTY (écrivain et traducteur)

11h20/12h – Les livres perdus de Dante et de Shakespeare : les classiques à l’épreuve de la littérature de genre, Filippo FONIO (Université de Grenoble Alpes, France) (en français)

12h/12h40 – Dante et Shakespeare comme ‘réservoir du mal’ dans l’imaginaire contemporain, Caroline GONDAUD (Paris Sorbonne/Ministère  des Affaires Étrangères, France) (en français)

12h40/13h – Clôture du Colloque par Isabelle BATTESTI & Pascale DROUET