Les noces de Philologie et Musicologie : textes et musique au Moyen-Âge

Les noces de Philologie et Musicologie : textes et musique au Moyen-Âge

Sous la dir. de Christelle Cazaux-Kowalski, Christelle Chaillou-Amadieu, Anne-Zoé Rillon-Marne et Fabio Zinelli

Paris : Classiques Garnier, 2018

(Civilisation médiévale, 22) – 569 p.

ISBN : 978-2-503-57343-4

Philologues, musicologues, historiens et littéraires explorent les relations entre texte et musique au Moyen Âge : création et réception des répertoires, sources manuscrites, aspects formels de la lyrique sacrée ou profane, tendances passées et actuelles de la recherche, nouvelles approches méthodologiques.

TABLE DES MATIÈRES
Christelle CAZAUX-KOWALSKI, Christelle CHAILLOU-AMADIEU, Anne-Zoé RILLON-MARNE et Fabio ZINELLI
Introduction
Première partie
MUSIQUE ET POÉSIE
ENTRE HISTOIRE ET HISTORIOGRAPHIE
Michel ZINK
– Que reste-t-il de nos amours ?
Christelle CHAILLOU-AMADIEU et Fabio ZINELLI
– Entretien avec Michel Zink
Martin AURELL
– Troubadours et trouvères. Musique, société et amour courtois
Deuxième partie
MUSICOLOGIE ET PHILOLOGIE
REGARDS CROISÉS
Christelle CHAILLOU-AMADIEU
– Philologie et musicologie. Les variantes musicales dans les chansons de troubadours
Océane BOUDEAU
– La question des variantes dans les nova cantica de l’office de la Circoncision de Sens
Fabio ZINELLI
– Musicologie et Philologie : deux disciplines « auxiliaires »
Jean-Baptiste CAMPS
– Musicologie et philologie numériques
Francesco CARAPEZZA
– Transmission et interprétation. À propos des mélodies des troubadours
Marie-Noël COLETTE
– Tropes et prosules : poésie et musique
Federico SAVIOTTI
– Philologie versus musicologie ? Pour une approche pragmatique de la lyrique médiévale
Troisième partie
USAGES ET PRATIQUE DES SOURCES
Susan RANKIN
– Writing and Reading. Word and Sound in the Ninth Century
Christelle CHAILLOU-AMADIEU et Oreste FLOQUET
– Musique mesurée ou non mesurée ? Étude sur le rythme dans les monodies des troubadours
Anne IBOS-AUGÉ
– « L’en i chante et lit ». Le discours musical dans les textes littéraires médiévaux
Agathe SULTAN
– Alphée et Aréthuse. Sur quelques sources notées des ballades médiévales
Quatrième partie
STRUCTURES FORMELLES ET TECHNIQUES DE
COMPOSITION
Paolo CANETTIERI
– La division strophique des chansons de troubadours. Entre métrique, musique et syntaxe
Marie-Geneviève GROSSEL
– Les figures de répétition dans la chanson de trouvères
Mark EVERIST
– Le conduit à nombre de voix variable (1150-1250)
Margaret DOBBY
– Texte et musique dans les motets sur Flos Filius ejus. L’exemple de Fidelis gratuletur / Domino
Anna ALBERNI et Maria Sofia LANNUTTI
– « Lay ves França ». Les structures formelles de la musique et de la poésie dans la lyrique catalane des origines
Cinquième partie
POUVOIR DES MOTS ET DU CHANT
Antoni ROSSELL
– Laetitia, tristitia, timor, ira, cupiditas… La emoción en la lírica trovadoresca
John HAINES
– Le praecantator et l’art du verbe
Gilbert DAHAN
– Voix de la liturgie, voix du théâtre dans le drame religieux (Xe-XIIIe siècle)
Marie FORMARIER
– La mise en scène rhétorique de la musique dans les premiers récits exemplaires cisterciens
Anne-Zoé RILLON-MARNE
– Images pour l’œil et pour l’oreille au service de la méditation monastique. Le Lignum vitae de Bonaventure dans le manuscrit Darmstadt 2777
Gisèle CLÉMENT
– Poésie courtoise et déclamation dans les motets pétroniens. Position du problème
Index des noms de personnes
Index des incipits littéraires et musicaux
Index des sources manuscrites
 Résumés

Confrontation, échanges et connaissance de l’autre au nord et à l’est de l’Europe de la fin du VIIe siècle au milieu du XIe siècle

Confrontation, échanges et connaissance de l’autre au nord et à l’est de l’Europe de la fin du VIIe siècle au milieu du XIe siècle = Confrontation, Exchanges and Knowledge of the Other in Northern and Eastern Europe (late 7th century to mid- 11th century)

Lucie Malbos (coord.)

Toulouse : Presses Universitaires du Midi, 2018

(Revue d’histoire nordique, n° 23)

ISBN : 978-2-8107- 0536-8 – 25€

Le dossier de ce numéro 23 porte sur le nouveau programme d’histoire médiévale de l’agrégation intitulé : « Confrontations, échanges et connaissances de l’autre au nord et à l’est de l’Europe de la fin du VIIe siècle au milieu du XIe siècle ». Il s’intéresse plus spécifiquement aux contacts entre les peuples scandinaves et le reste de l’Europe à l’époque viking, grâce à sept articles (précédés d’une introduction présentant le sujet de l’agrégation) portant entre autres sur le rôle de la navigation dans les contacts, les relations entre Scandinavie et Europe de l’Ouest, la nature et le mode d’action des bandes armées vikings au IXe siècle, la transmission des récits évoquant l’altérité aux XIXe et XXe siècles dans l’historiographie norvégienne, et proposant enfin un panorama linguistique de l’Europe du Nord à cette époque. Les mélanges, quant à eux, évoquent les sujets suivants : la description du peuple Same dans Historia de gentibus septentrionalibus d’Olaus Magnus ; la pensée économique d’Anders Chydenius, l’un des pionniers du libéralisme en Europe ; l’implication de Jean-Baptiste Bernadotte, régent puis roi de Suède, dans le projet monarchique argentin (1815-1819).

Voir le sommaire ICI

Voir l’avant propos ICI

Voir l’introduction ICI

Philippe le Chancelier prédicateur, théologien et poète parisien du début du XIIIe siècle

Philippe le Chancelier prédicateur, théologien et poète parisien du début du XIIIe siècle

G. Dahan, A.-Z. Rillon-Marne (eds)

Turnhout : Brepols, 2017

(Bibliothèque d’histoire culturelle du Moyen Âge – BHCMA 19) – 326 p.

ISBN: 978-2-503-57628-2

Cet ouvrage assemble des études sur Philippe le Chancelier, de manière à porter différents regards sur la production et les sources qui témoignent de son influence sur la vie et la pensée parisiennes du début du XIIIe siècle.

Homme de savoir et de pouvoir, Philippe le Chancelier (mort en 1236) se distingue par une production de qualité dans des domaines aussi divers que la théologie, la prédication ou encore la poésie lyrique. Sa charge de chancelier de Notre-Dame de 1217 à 1236 le place au cœur des événements qui rythment la vie ecclésiastique parisienne. Il prend part aux grandes querelles de son temps, notamment celles qui entourent l’émergence de l’université. Il est l’auteur de l’une des premières sommes préscolastiques, la Summa de bono, qui exerce une influence notable sur plusieurs générations de théologiens. D’autre part, il est un prédicateur très apprécié dont les sources conservent une trace abondante. Sa production lyrique occupe une place importante dans l’histoire littéraire et musicale.

Encore mal connue, cette figure complexe et prolixe mérite donc qu’on lui consacre des études croisées, permettant l’éclairage de différents champs disciplinaires. Les études ici assemblées ont pour ambition d’aborder chacun des domaines dans lesquels Philippe le Chancelier s’est illustré, dans le but de faire dialoguer ces corpus et de faire apparaître des zones de cohérence ou des registres intertextuels encore peu explorés.


TABLE DES MATIÈRES

Avant-propos

I. Philippe le Chancelier en son temps

John W. Baldwin, Philippe, chancelier de Notre-Dame
Sophie Delmas, Philippe le Chancelier et les ordres mendiants : anatomie d’une relation
Franco Morenzoni, Le conflit pour l’élection de l’évêque de Paris en 1227-1228 d’après les sermons de Philippe le Chancelier

II. Prédication, exégèse et théologie

Nicole Bériou, Traces écrites de la prédication effective de Philippe le Chancelier
Carla Casagrande, Les vertus chez Philippe le Chancelier, théologien et prédicateur
Gilbert Dahan, Philippe le Chancelier et l’exégèse de la Bible
Christian Trottmann, Science et sagesse dans la Summa de bono de Philippe le Chancelier
Silvana Vecchio, Passions et vertus dans la Summa de bono

III. Le poète et le musicien

Pascale Bourgain, L’esthétique poétique de Philippe le Chancelier et l’empreinte biblique
Jean-Yves Tilliette, Modèles et contre-modèles de la poésie lyrique de Philippe le Chancelier : Adam de Saint-Victor et Gautier de Châtillon
Anne-Zoé Rillon-Marne, Les sources de la lyrique de Philippe le Chancelier : une approche pragmatique des «collections » dédiées au corpus
Thomas B. Payne, Chancelor versus Bishop: the conflict between Philip the Chancelor and Guillaume d’Auvergne in poetry and music

Index
Index des manuscrits cités
Index des citations scripturaires
Index des auteurs anciens et médiévaux
Index des auteurs modernes et contemporains
Contributeurs

[7-9 févr.] Le Manuscrit du Roi, Paris BnF fr. 844, Table-ronde interdisciplinaire (Rome)

Dates : 7-9 févr. 2018

Lieu : Institut Français-Centre Saint-Louis

Largo Giuseppe Toniolo, 20-22, 

00186 Roma RM, Italie

 Élaboré dans la seconde moitié du XIIIe siècle, vraisemblablement en Artois, le Manuscrit du Roi (Paris BnF fr. 844) conserve un patrimoine considérable. Le chansonnier compte plus de cinq cents pièces, en grande partie issues de la tradition courtoise des trouvères. Des chansons de troubadours, des pièces polyphoniques, quelques chansons religieuses en latin ou plusieurs œuvres instrumentales agrémentent le recueil ; certaines compositions furent même ajoutées dans les espaces blancs entre la fin du XIIIe et le début du XVe siècle. Remarquable témoignage musical et poétique, mais aussi historique, du fait de ses possibles voyages (notamment à la cour angevine de Naples) ou en raison de ses célèbres détenteurs, le Manuscrit du Roi mérite un travail approfondi par une équipe interdisciplinaire afin d’en délimiter les principes de composition, tant musicaux, poétiques, linguistiques que picturaux. De nombreuses contradictions affectant les travaux actuels nuisent à la pleine compréhension du sens historique et culturel du recueil. Le présent projet vise à les surmonter.

L’atelier regroupe des sessions thématiques divisées en brèves interventions (10 minutes) afin d’offrir une appréciation synthétique du recueil. Chaque séance se poursuivra par un temps de table-ronde.

Organisateurs :

Christelle Chaillou-Amadieu (CNRS/CESCM UMR 7302)

Federico Saviotti (Università di Pavia)

Inscription :

Sur Scienceconf ICI

Institutions partenaires :


Programme

 

mercredi 7 février 2018
14:3018:30 Corpus
14:30 – 14:38 Le grafie musicali di MGianluca Bocchino (Sapienza, Università di Roma)
14:40 – 14:48 Fra testi e autori: gli unica anticofrancesi Luca Gatti (Università degli studi di Parma)
14:50 – 14:58 Aspects linguistiques. Les chansons en langue d’OïlOreste Floquet (Sapienza University, Rome)
15:00 – 15:08 Il corpus “nobiliare” incipitario: tipologie testuali e contestualizzazione storicaStefano Resconi (Università degli Studi di Milano)
15:10 – 15:18 Les motets : état, typologie, notation, concordancesGaël Saint-Cricq (Université de Rouen Normandie)
15:20 – 15:28 Les mélodies de troubadoursChristelle Chaillou-Amadieu (Centre d’Études Supérieures de Civilisation médiévale, Poitiers)
15:30 – 15:38 La silloge occitana W, tra florilegio e aggiunte tardive – Federico Saviotti, Università degli Studi di Pavia
15:40 – 15:48 Elementi artesiani tra corpo antico e addizioniAlexandros Maria Hatzikiriakos (Sapienza University, Rome)
15:50 – 15:58 Les chansons en latinChristelle Cazaux-Kowalski (Fachhochschule Nordwestschweiz / Musik-Akademie Basel Schola Cantorum Basiliensis – Hochschule für Alte Musik)
16:00 – 16:08 Les pièces ajoutées au 14e siècle (pièces vocales et estampies)Isabelle Ragnard (Université Paris-Sorbonne)
16:1016:40 Pause
16:4018:00 Discussion
jeudi 8 février 2018
09:0012:30 État de la recherche
09:10 – 09:18 Les notations musicales Christelle Cazaux-Kowalski (Fachhochschule Nordwestschweiz / Musik-Akademie Basel Schola Cantorum Basiliensis – Hochschule für Alte Musik)
09:20 – 09:28 Panorama des éditions des motetsGaël Saint-Cricq (Université de Rouen Normandie)
09:30 – 09:38 Les pièces ajoutées au 14e siècle (pièces vocales et estampies)Isabelle Ragnard (Université Paris-Sorbonne)
09:40 – 09:48 Le chansonnier du…? f. fr. 844 tra Morea, Artois e Napoli Alexandros Maria Hatzikiriakos (Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Rome)
09:50 – 09:58 Aspects linguistiques. Les chansons en langue d’oïlOreste Floquet (Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Rome)
10:00 – 10:08 Osservazioni sulle opzioni di canone poetico rappresentate nel canzoniereStefano Resconi (Università degli Studi di Milano)
10:10 – 10:18 Le affascinanti ipotesi di Beck & Beck: il ruolo di Carlo d’Angiò e le “aggiunte autografe” Federico Saviotti (Università degli Studi di Pavia)
10:20 – 10:28 Les mélodies de troubadoursChristelle Chaillou-Amadieu (Centre d’Études Supérieures de Civilisation médiévale, Poitiers)
10:3011:00 Pause
11:0012:20 Discussion
12:2014:00 Déjeuner
14:0018:00 Datation et localisation
14:00 – 14:08 Aspects linguistiques. Les chansons en langue d’oïlOreste Floquet (Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Rome)
14:10 – 14:18 Le rôle ambigu du prince de Morée dans la composition du manuscrit Vladimir Agrigoroaei (Centre d’Études Supérieures de Civilisation médiévale, Poitiers)
14:20 – 14:28 Il trattamento dei trovieri artesiani nel canzoniere M (anche in confronto all’affine T)Stefano Resconi (Università degli Studi di Milano)
14:30 – 14:38 Provenance et chronologie des motetsGaël Saint-Cricq (Université de Rouen Normandie)
14:40 – 14:48 Les notations musicales Christelle Cazaux-Kowalski (Fachhochschule Nordwestschweiz / Musik-Akademie Basel Schola Cantorum Basiliensis – Hochschule für Alte Musik)
14:50 – 14:58 La tradizione manoscritta musicale di MGianluca Bocchino (Sapienza, Università di Roma)
15:00 – 15:08 Les mélodies de troubadoursChristelle Chaillou-Amadieu (Centre d’Études Supérieures de Civilisation médiévale, Poitiers)
15:10 – 15:18 Le “assenze” del canzoniere MLuca Gatti (Università degli studi di Parma)
15:20 – 15:28 Addizioni angioine e/o napoletane?Alexandros Maria Hatzikiriakos (Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Rome)
15:30 – 15:38 La scripta delle aggiunte occitanicheMaria-Teresa Rachetta (Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Rome, King‘s College London, London)
15:4016:10 Pause
16:1018:00 Discussion
vendredi 9 février 2018
09:0013:00 Présentations libres
09:00 – 09:08 L’edizione dei testi occitanici nel corpus CAO Maria-Teresa Rachetta (Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Rome, King‘s College London, London)
09:10 – 09:18 I problemi ecdotici delle addizioni affrontati nell’edizione-studio: Musiche da una corte effimera. Lo Chansonnier du Roi (Parigi, BnF, f. fr. 844) nella Napoli dei primi Angioini. Medioevi, Verona, Fiorini, (in corso di stampa) Alexandros Maria Hatzikiriakos (Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Rome)
09:20 – 09:28 Le attribuzioni discordanti: problemi, fonti, prospettiveLuca Gatti (Università degli studi di Parma)
09:30 – 09:38 Les chansons en langue d’Oïl. HypothèsesOreste Floquet (Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Rome)
09:40 – 09:48 La tradizione manoscritta musicale di M e UGianluca Bocchino (Sapienza, Università di Roma)
09:50 – 09:58 Tracce di una fonte artesiana sI (affine a M) anche in Italia?Stefano Resconi (Università degli Studi di Milano)
10:00 – 10:08 MarginaliaFederico Saviotti (Università degli Studi di Pavia)
10:10 – 10:18 Quelques pistes sur la transmission des motets du Roi et des chansonniers M/TGaël Saint-Cricq (Université de Rouen Normandie)
10:20 – 10:28 Rythme et métrique : le cas des dansas Christelle Chaillou-Amadieu (Centre d’Études Supérieures de Civilisation médiévale, Poitiers)
10:3011:00 Pause
11:0012:20 Discussion
12:2014:00 Déjeuner
14:0016:00 Avenir du projet de recherche – Christelle Chaillou-Amadieu et Federico Saviotti

 

 

 

L’œil et le Clic – VI

L’exposition temporaire intitulée « L’œil et le Clic » présente son nouveau cliché, toujours sous la prise de vue experte de Jean-Pierre Brouard, photographe du CESCM. Une occasion de (re)découvrir son travail en faveur de la recherche scientifique, les qualités professionnelles de son œil averti et l’assurance du geste, déclenchant le « clic » de l’objectif.

Jusqu’au jeudi 1er avril, découvrez l’œuvre photographique au CESCM, près de la cheminée du rez-de-chaussée, et tentez votre chance pour gagner l’exemplaire des Cahiers de civilisation médiévale de votre choix ! Répondez à la question posée sur les bulletins de participation, le tirage au sort désignera le gagnant parmi les bonnes réponses.

Bonne découverte, et bonne chance !

Centre d'Études supérieures de civilisation médiévale (UMR 7302)