Archives de catégorie : Colloques …

[6 avril 2017] Architectes, artistes et ingénieurs 1350-1500

Architectes, artistes et ingénieurs 1350-1500

PROGRAMME FESMAR – UNIVERSITÉ DE POITIERS, CESCM (UMR/CNRS 7302) – UNIVERSITÉ FRANÇOIS RABELAIS DE TOURS, CESR (UMR/CNRS, 7323)


Date : le 6 avril 2017

Lieu : Université François-Rabelais de Tours, 3, rue des Tanneurs, 37041, Tours Cedex
TA EXT Amphi 2 « Claude Doubinsky »

Programme

9h45 – accueil

10h-13h00

* Nicolas Prouteau (Maître de conférences, Université de Poitiers, CESCM) : En guise d’introduction, le maître-maçon au XIIIe siècle

* Frédérique Costantini (Maître de conférences, Université de Bordeaux-Montaigne) : Les architectes de la Chaise-Dieu

Philippe Bernardi (Directeur de recherche CNRS, Université de Paris I, Lamop) : Les architectes d’Avignon

Yves Gallet (Professeur d’histoire de l’art médiéval, Université Bordeaux-Montaigne) : La question du style personnel de l’architecte au XIVe siècle. L’exemple de Matthieu d’Arras

14h30-17h30

Alain Salamagne (Professeur Université François-Rabelais de Tours, CESR) : En guise d’introduction, l’itinérance de l’architecte vers 1400

Philippe Goldman (Attaché de conservation du patrimoine honoraire) : Les architectes de Bourges

Thomas Rapin (Chercheur associé CESR) : Les architectes du duc de Berry

Flaminia Bardati (Sapienza Università di Roma) : Dominique de Cortone et le statut d’architecte au début du XVIe siècle


Contact : Marie-Laure Masquilier
Télécharger le programme
              

[5 avril] Was There a crisis of monasticism in the Late Middle Ages?

Le CESCM a le plaisir de recevoir, les 4 et 5 avril 2017, Emilia Jamroziak, Directrice de l’Institut of Medieval Studies de la prestigieuse université de Leeds, avec laquelle le CESCM collabore pour la BCM.


Was There a crisis of monasticism in the Late Middle Ages?

Mercredi 5 avril de 14h à 16h

Salle Gaston Berger (CESCM, 24 rue de la Chaîne, Poitiers)

Spécialiste d’histoire monastique, Emilia Jamroziak, professeur d’histoire médiévale et directrice de l’Institute for Medieval Studies à l’Université de Leeds, étudie les interactions entre les institutions religieuses, et plus particulièrement les monastères cisterciens dans leurs relations avec les laïcs, aussi bien en Grande-Bretagne qu’en Europe centrale ou en Scandinavie.

Principaux ouvrages : Rievaulx Abbey and its Social context (2004)1, Survival and Success on Medieval Borders (2011)2 , The Cistercian Order in Medieval Europe 1090–1500 (2013) 3

Emilia Jamroziak dirige l’Institute for Medieval Studies de l’Université de Leeds, avec lequel le CESCM collabore étroitement dans le cadre de la Bibliographie de Civilisation Médiévale. Nos centres respectifs préparent une convention pour faciliter les échanges d’étudiants de Master, de doctorants, d’enseignants et de chercheurs. Le mardi 4 avril, Emilia Jamroziak participera à la journée organisée par la chaire régionale d’histoire monastique de Cécile Treffort.

  1. E. JAMROZIAK, Rievaulx Abbey and its Social Context, 1132-1300
    Memory, Locality, and Networks, Brepols, 2004, xii-252 p. []
  2. E. JAMROZIAK, Survival and Success on Medieval Borders
    Cistercian Houses in Medieval Scotland and Pomerania from the Twelfth to the Late Fourteenth Century, Brepols, 2011, xvi-215 p. []
  3. E. JAMROZIAK. The Cistercian Order in Medieval Europe, 1090–1500, Routledge, Abingdon & New York, 2013, vii-315 p. []

[21 mars] Séminaire : La croisée des signes : l’écriture et l’image médiévale

La croisée des signes : l’écriture et l’image médiévale

Dans le cadre du séminaire Art médiéval et liturgie, coordonné par Éric Palazzo (Université de Poitiers / CESCM) – Master Civilisation, Histoire, Patrimoine, Sources.

Intervention de Vincent Debiais, chargé de recherche au CNRS / CESCM.

Chauvigny, collégiale Saint-Pierre, chapiteau de l’Annonce aux Bergers, XIIe siècle Cliché V. Debiais / CESCM)

L’écriture est omniprésente dans les images médiévales. Ce constat a alimenté un pan entier de la médiévistique au cours des trente dernières années, celui de l’étude des relations entre le texte et l’image. Le livre de Vincent Debiais, récemment paru aux Éditions du Cerf, La croisée des signes : l’écriture et les images médiévales (800-1200), envisage à nouveaux frais ces questions en les abordant au prisme de la coprésence des signes alphabétiques et iconique au sein d’une même image, qu’elle soit peinte sur l’enduit ou sur le verre, sculptée dans la pierre ou le métal, composée en mosaïque ou en textile. En analysant les dispositifs de l’inscription, sa forme, sa localisation et son contenu, cette étude propose de dépasser le constat de l’omniprésence de l’écriture dans l’image pour interroger les conditions et les effets de cette rencontre. L’émergence d’une signification augmentée de l’image, voire d’une image nouvelle, se produit dans la friction du texte et de l’image, et l’écriture devient partie intégrante du processus de création du visuel. À partir d’exemples produits entre 800 et 1200, cette étude met en perspective les pratiques artistiques et épigraphiques avec la théologie de l’image. Elle étudie ces objets qui traduisent dans le matériau la réflexion médiévale sur les capacités respectives de l’écriture et de l’image à mettre en signe l’étendue de la Création et l’histoire du monde.

21 mars 2017 – 16h – 18h

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, salle des Actes
Hôtel Fumé – 8 rue René Descartes

• Ouvert à tous les étudiants

Télécharger le programme

         

 

[23 février – 11h30] L’heure nécessaire de SHA : Martin Aurell

L’heure nécessaire de la faculté de SHA de l’Université de Poitiers revient ! Une heure ouverte à tous à la rencontre des Sciences Humaines.

Martin Aurell, Professeur d’histoire à l’université de Poitiers, Directeur du CESCM « De Richard Cœur de Lion à la croisade albigeoise : la chanson engagée des troubadours »

La chanson engagée est, aujourd’hui comme hier, un des moyens les plus efficace pour faire de la propagande. Elle est particulièrement répandue au Moyen Âge, où troubadours et trouvères chantent autant la guerre que l’amour. En voyage perpétuel, les jongleurs diffusent largement, par la voix et la musique, leurs combats politiques. Aux XIIe et XIIIe siècles, deux événements ont provoqué un éclosion de chansons : d’une part, la captivité en Rhénanie de Richard Cœur de Lion au retour de la croisade, et de l’autre les violences de la croisade albigeoise. Préservées dans de superbes manuscrits, souvent enluminées, ces chansons continuent de nous toucher.


Amphithéâtre Descartes, Hôtel Fumé – 8, rue René Descartes POITIERS

Jeudi 23 février 2017 à 11h30 – Entrée libre et gratuite

[7 mars] : Séminaire : incarnations du langage

Incarnations du langage. Pour une première exploration de la chair des mots dans les pratiques épigraphiques

Dans le cadre du séminaire Art médiéval et liturgie, coordonné par Éric Palazzo (Université de Poitiers / CESCM) – Master Civilisation, Histoire, Patrimoine, Sources.

Intervention d’Estelle Ingrand-Varenne, ingénieur d’études en analyse de sources au CNRS / CESCM.

Peintures murales de l’église de Vallenay, XIIIe s. (Cliché : Jean-Pierre Brouard / CESCM)

Ce séminaire propose une exploration du langage dans sa chair – du nom propre et des adverbes de lieu aux paroles du Christ – à travers les pratiques épigraphiques médiévales. Au-delà de la simple mise par écrit et dans la matière, il s’agit de comprendre en quoi l’économie graphique manifeste la corporéité de certains mots et permet une éclosion sémantique, en quoi la prise en charge de la subjectivité et du contexte spatio-temporel dans l’opération de déixis trouve une présence physique par le médium inscrit, enfin en quoi le processus d’incarnation du langage culmine à travers les paroles du Christ peintes ou sculptées.

7 mars 2017 – 16h / 18h

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, salle des Actes
Hôtel Fumé – 8 rue René Descartes

• Ouvert à tous les étudiants

Télécharger le programme