Tous les articles par Vanessa Ernst-Maillet

IST

[6 avril 2017] Architectes, artistes et ingénieurs 1350-1500

Architectes, artistes et ingénieurs 1350-1500

PROGRAMME FESMAR – UNIVERSITÉ DE POITIERS, CESCM (UMR/CNRS 7302) – UNIVERSITÉ FRANÇOIS RABELAIS DE TOURS, CESR (UMR/CNRS, 7323)


Date : le 6 avril 2017

Lieu : Université François-Rabelais de Tours, 3, rue des Tanneurs, 37041, Tours Cedex
TA EXT Amphi 2 « Claude Doubinsky »

Programme

9h45 – accueil

10h-13h00

* Nicolas Prouteau (Maître de conférences, Université de Poitiers, CESCM) : En guise d’introduction, le maître-maçon au XIIIe siècle

* Frédérique Costantini (Maître de conférences, Université de Bordeaux-Montaigne) : Les architectes de la Chaise-Dieu

Philippe Bernardi (Directeur de recherche CNRS, Université de Paris I, Lamop) : Les architectes d’Avignon

Yves Gallet (Professeur d’histoire de l’art médiéval, Université Bordeaux-Montaigne) : La question du style personnel de l’architecte au XIVe siècle. L’exemple de Matthieu d’Arras

14h30-17h30

Alain Salamagne (Professeur Université François-Rabelais de Tours, CESR) : En guise d’introduction, l’itinérance de l’architecte vers 1400

Philippe Goldman (Attaché de conservation du patrimoine honoraire) : Les architectes de Bourges

Thomas Rapin (Chercheur associé CESR) : Les architectes du duc de Berry

Flaminia Bardati (Sapienza Università di Roma) : Dominique de Cortone et le statut d’architecte au début du XVIe siècle


Contact : Marie-Laure Masquilier
Télécharger le programme
              

[23 février – 11h30] L’heure nécessaire de SHA : Martin Aurell

L’heure nécessaire de la faculté de SHA de l’Université de Poitiers revient ! Une heure ouverte à tous à la rencontre des Sciences Humaines.

Martin Aurell, Professeur d’histoire à l’université de Poitiers, Directeur du CESCM « De Richard Cœur de Lion à la croisade albigeoise : la chanson engagée des troubadours »

La chanson engagée est, aujourd’hui comme hier, un des moyens les plus efficace pour faire de la propagande. Elle est particulièrement répandue au Moyen Âge, où troubadours et trouvères chantent autant la guerre que l’amour. En voyage perpétuel, les jongleurs diffusent largement, par la voix et la musique, leurs combats politiques. Aux XIIe et XIIIe siècles, deux événements ont provoqué un éclosion de chansons : d’une part, la captivité en Rhénanie de Richard Cœur de Lion au retour de la croisade, et de l’autre les violences de la croisade albigeoise. Préservées dans de superbes manuscrits, souvent enluminées, ces chansons continuent de nous toucher.


Amphithéâtre Descartes, Hôtel Fumé – 8, rue René Descartes POITIERS

Jeudi 23 février 2017 à 11h30 – Entrée libre et gratuite

[february 7th, 2017] Saint Dominic ans the five senses

Visiting scholar lecture & seminar: Eric Palazzo

« Saint Dominic ans the five senses »

The Department of Art History presents two public lectures and a special seminar by visiting scholars of Western and Islamic Medieval art history on February 7, 2017.

2017-02-07

On Tuesday, 2/7, Eric Palazzo of the University of Poitiers will present “Saint Dominic and the Five Senses” at 6 pm in G40 WJB. Palazzo is professor of medieval art history at the University of Poitiers, senior member of the Institut universitaire de France (Paris), Director of the Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, Poitiers (2000-2007), Getty scholar at the Getty Research Institute, Los Angeles (2006-2007) and is a specialist in the history of the liturgy in the middle ages and its relationship with art history.

Palazzo will also conduct a special seminar on February 7 from 2–5:30 pm in 2038 WJB, “”Art and Movement in the Middle Ages.” This seminar is recommended for graduate and undergraduate students who are particularly interested in Medieval art, and space is limited. Please contact Prof. Doron Bauer to reserve a seat: dbauer@fsu.edu.

Voir le programme en ligne

Histories, things, and anthropological approaches – materiality and gender in the Medieval and Early Modern Studies – Call for contribution

Workshop: Histories, things, and anthropological approaches –

materiality and gender in the Medieval and Early Modern Studies

April 19.–20.2017 – CESCM

For a decade now, medieval and early modern studies have been influenced by the so-called anthropological turn. This has revived the long tradition in the Medieval studies of researching the Middle Ages as ‘another culture’, distant from our own, but also prompted new attentiveness to material things, giving agency to them as objects not only used by people, but actually working together with people. A renewed concern with the presence and efficacy of crafted things falls onto the ontology of images and challenges such oppositions as object-subject or animate-inanimate. Gender historical approach, in turn, invites the scholars to think about men and women as agents, or how men and women or feminine and masculine were presented in the medieval times.

The workshop aims to look at different phenomena across Medieval and Early modern Europe from the perspective of how anthropology has affected the research, and how both the concepts of materiality and gender have been intertwined to this – where has this ‘turn’ placed us? How could different approaches have fruitful discussion over the disciplinary discourses? We wish in particular to encourage a discussion of methods and means of analysing gender and material culture within multiple research materials carried on by various disciplines. By emphasizing active dialogues between history, archaeology, anthropology, art history, theology and other close disciplines we seek to minimize the gap between the approaches in use. What problems we face with multidisciplinary analyses? How to get them done in the first place? What methods pertaining to natural sciences are we in need of?

We invite proposals for presentations (ca. 300 words). The deadline for proposals is February 28th and they should be sent to anu.z.lahtinen@helsinki.fi. Meals are covered by the workshop and travel expenses are covered for members of the GeM project.

Material culture, gender and multidisciplinary analyses in medieval studies (GeM) is a series of workshops funded by Suomen Kulttuurirahasto (Finnish Cultural Fund). The aim is to bring  together scholars on various phases of their careers who are interested in developing gender perspective and issues related to material culture and to medieval and early modern studies. Project is connected to the Medieval Gender History Network, a Nordic network aiming to enhance co-operation between scholars interested in gender and the Middle Ages in the North of Europe (see the theme issue in the web journal Mirator). The project is led by prof. Anu Lahtinen (University of Helsinki) with co-organizers, assistant prof. Visa Immonen and senior lecturer Elina Räsänen (University of Helsinki).

The first workshop in Copenhagen (June 15–17, 2016) was organized together with Louise Berglund (University of Örebro) and Martin Wangsgaard Jürgensen (National Museum, Copenhagen). This workshop aimed to inspire discussion of how ecclesiastical spaces were constructed and used by women as well as men, and how the various artefacts expressed and mediated the participation and agency of the medieval users.

logo CNRS   logo CESCM   up   culture com'

Corpus des inscriptions de la France médiévale 26 : Cher

cifm26_1re-de-couverture Estelle Ingrand-Varenne et Cécile Treffort (dir.)

Corpus des inscriptions de la France médiévale : Cher

Paris : CNRS éditions, 2017

(Corpus des inscriptions de la France médiévale, 26) 240 p., ISBN : 978-2-271-08762-1

Ce vingt-sixième volume du Corpus des inscriptions de la France médiévale continue d’explorer la production épigraphique du Berry, à travers les 178 inscriptions du VIIIe au XIIIe siècle du Cher. La ville de Bourges est en tête grâce aux inscriptions funéraires d’époque carolingienne conservées au Musée du Berry qui font revivre toute une communauté, et aux vitraux de la cathédrale Saint-Étienne, où noms d’apôtres, d’archevêques du diocèse et de saints locaux sont peints dans une écriture élégante et colorée près de la figuration des personnages et dans les légendes hagiographiques.

Ce volume présente un nombre important de « séries », rarement aussi abondantes dans une même région. Le calendrier de pierre donnant la date de décès des chanoines à Plaimpied-Givaudins, les tombes d’abbés, de fondateurs et membres de l’aristocratie à l’abbaye de Noirlac, rejoignent les séries berruyères. Les décors peints accompagnés d’inscriptions sur les murs et les voûtes des églises d’Allouis, Avord, Brinay, Chalivoy-Milon, Charly ou Vallenay sont également remarquables. Enfin, la cloche, autre objet du quotidien médiéval, rythmant la vie des clercs et des laïcs, est particulièrement présente dans ce corpus berrichon, à La Celle-Condé, à Neuilly-en-Dun et à Sidiailles. À l’inverse, le poème sur la mort de la Vierge au tympan de Saint-Pierre-le-Puellier, aujourd’hui au Musée du Berry, ou les noms des mois et la signature d’artiste sur celui de Saint-Ursin à Bourges sont des pièces exceptionnelles. Sur pierre, métal, enduit ou verre, ces textes sont partie prenante d’un réseau graphique et artistique, voire de l’ensemble de la culture matérielle, écrite et visuelle du Moyen Âge.

Ce nouveau volume offre au lecteur édition, traduction, commentaire, photographies, carte et index pour mieux les explorer.


Les directrices l’ouvrage :

Estelle Ingrand-Varenne est docteur en histoire médiévale et ingénieur d’études au CNRS, spécialisée en analyse des sources anciennes ; elle est en charge depuis 2013 de la publication du Corpus des inscriptions de la France médiévale et participe aux activités de recherche du CESCM.

Cécile Treffort, professeure des universités en histoire médiévale à Poitiers, est spécialiste de l’époque carolingienne ainsi que de l’histoire culturelle, religieuse et funéraire des VIIe-XIIe siècles. Elle dirige le Corpus des inscriptions de la France médiévale depuis 2001.