[31 mai] La langue française et la question de la paix à la fin du XIVe siècle

La langue française et la question de la paix à la fin du XIVe siècle

Lieu : Poitiers, CESCM, 24 rue de la Chaîne – salle Crozet

Date : mercredi 31 mai de 16h à 17h30

Invitée par Martin Aurell au CESCM du 15 mai au 15 juin 2017, Professeure assistante avancée de littérature française du Moyen Âge à l’université du Tennessee, Knoxville, Anne-Hélène Miller étudie les domaines français et occitan à la fin du Moyen Âge dans une approche interdisciplinaire (littérature, sociolinguistique, histoire, art, théologie). Ses recherches portent notamment sur Guillaume de Machaut, Jean Froissart, Nicole Oresme, Eustache Deschamps, et le Roman de la Rose. Elle est actuellement présidente de la Société Internationale Guillaume de Machaut et elle fait partie du comité exécutif du forum Lettres Médiévales françaises du MLA.

Sa conférence s’inscrit dans son projet actuel de livre sur le statut littéraire du français en France au XIVe siècle. Il s’agit de revisiter l’articulation entre la dimension tout d’abord transnationale de la langue française dès le XIIe siècle e et celle de la prise de conscience du rôle de la langue dans la construction d’une identité « nationale » à partir du XIVe siècle. Ces deux aspects sont trop souvent considérés séparément dans l’histoire de la langue française. Il s’agira donc de les explorer en créant des liens entre une variété de texte et d’auteurs, en particulier de Jean Froissart et de Philippe de Mézières.

Voir la bibliographie ICI


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *